Ramassez des crapauds, faites-vous des amis !

Publié le 1 Mars 2015

Communiqué de l'ASPAS

Petite grenouille verte ou Grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae). Photo : JLS (ANAB)

Petite grenouille verte ou Grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae). Photo : JLS (ANAB)

Les amphibiens sortent actuellement d’hibernation pour rejoindre leur lieu de reproduction… Comme ils se font écraser sur les routes, de nombreux bénévoles les ramassent, faute de structure en France pour coordonner les bonnes volontés.

L’ASPAS diffuse gratuitement un guide de conseils et propose des panneaux signalétiques adaptés, à placer aux abords des routes. Et demande aux automobilistes un peu plus de compréhension.

Les crapauds, les grenouilles ou les tritons sont d’utiles éliminateurs de moustiques ou de limaces, et sont protégés par la loi. Or, chaque année, pendant leur migration nuptiale durant laquelle ils tentent de rejoindre les zones humides nécessaires à leur reproduction, ces amphibiens se font écraser par millions, agonisant parfois dans d’atroces souffrances.

S’ajoute à cette souffrance animale et à la disparition progressive de ces espèces sauvages protégées, un réel danger pour les automobilistes de « crapauplanning »…

La prudence est donc de mise.

Sonneur à ventre jaune ou Crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata). Photo : JLS (ANAB)

Sonneur à ventre jaune ou Crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata). Photo : JLS (ANAB)

Si vous constatez des écrasements de crapauds, et vous ne savez pas comment agir ? Voici différents degrés d’action :

• Le plus simple et le plus immédiat : ramassez-les et faites-les traverser. Leur venin n’est absolument pas toxique pour l’homme, il faut juste ne pas se frotter les yeux. Pour ne pas abîmer leur peau fragile, mouillez-vous les mains avant de délicatement les saisir.

Votre seul matériel sera une torche, un seau et un gilet fluo.

• Un peu plus collectif : rassemblez des volontaires et organisez des roulements,rassemblez des volontaires et organisez des roulements, cela permet de créer des instants de partage et d’échanges conviviaux, autour d’une cause commune. Vous pouvez également coller des affiches chez les commerçants pour sensibiliser les gens. Prévenez éventuellement les gendarmes, qu’ils veillent au respect des vitesses lors des ramassages…

• Pour une action efficace et à plus fort impact, ou un projet de crapauduc, il faut contacter une association locale de protection de la nature et l’ASPAS pour vous aider dans vos démarches. Écrire au Conseil général et à la mairie, obtenir leur aide, leurs autorisations, etc.

• L’ASPAS propose aux particuliers, aux mairies et aux associations des panneaux de signalisation réfléchissants, en PVC, semblables aux panneaux routiers. Attention : leur pose sur la voie publique est soumise à autorisation accordée par les Conseils généraux ou les mairies.

Sonneur à ventre jaune ou Crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata). Photo : JLS (ANAB)

Sonneur à ventre jaune ou Crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata). Photo : JLS (ANAB)

Contact presse : Marc Giraud - naturaliste et Vice-Président de l’ASPAS : tél. 06 07 74 99 05

Pour commander ou obtenir des renseignements sur les panneaux de signalisation ou des informations sur l’exposition "Connaître et protéger les amphibiens" :

tél : 04 75 25 14 14 – actions@aspas-nature.org

Pour obtenir le document imprimé il suffit d’écrire à ASPAS – BP 505 – 26401 CREST Cedex en joignant 1 enveloppe A5 (16 x 23cm) timbrée avec deux timbres lettre verte 20 g.

____________________________________________________________________________

Passage sécurisé pour les batraciens

Les bénévoles de l’association "Les Piverts" ont mis en place, vendredi et samedi, les filets destinés à protéger la migration des batraciens.

Près d’un kilomètre de filet sera déployé le long de l’étang du Hammerweier. Photo DNA – E.W.

Près d’un kilomètre de filet sera déployé le long de l’étang du Hammerweier. Photo DNA – E.W.

Le fond du vallon n’est pas encore au soleil et le froid matinal est vif. Difficile d’imaginer que le printemps n’est plus très loin. Et pourtant, d’ici quelques semaines, des dizaines de batraciens migreront vers l’étang du Hammerweier, près d’Eschbourg, pour entamer leur période de reproduction.

Un voyage sécurisé depuis 21 ans

Pour la 21e année, grenouilles, crapauds et autres tritons pourront effectuer ce voyage en toute sécurité, grâce aux filets de protection installés le long de la RD178 par une petite troupe de bénévoles. Depuis 18 ans, l’opération est menée, avec l’aide du conseil départemental, par l’association Les Piverts.

Bottes aux pieds et gilets jaunes sur les épaules, les bénévoles arrivent au compte-gouttes. La veille, une équipe a installé les filets sur le côté droit de la route. Ce samedi matin, il s’agit de faire de même de l’autre côté. « On va poser près d’un kilomètre de filets, explique Joseph, membre des Piverts. On les laisse jusqu’à la fin de la période de reproduction, qui varie en fonction des années. En général, c’est courant avril. »

Tous les 20 mètres, un seau est enterré. Les batraciens qui tenteraient de traverser la chaussée s’y retrouveront piégés. C’est là qu’interviennent à nouveau les bénévoles. « L’un de nous va passer une fois par jour pour faire traverser les batraciens », poursuit Joseph. Bien plus qu’une simple opération de protection de ces espèces, une véritable étude est menée en parallèle. « La personne qui vient pour déplacer les seaux doit noter le nombre et les différentes espèces qu’elle voit, ainsi que leur sexe », détaille Joseph. Au total, cinq ou six espèces sont présentes sur ce site.

Une étude en parallèle

« C’est cette étude qui intéresse le conseil départemental, note Manu, le trésorier des Piverts. Nous avons dans notre équipe une naturaliste qualifiée pour le faire. » Bien que les filets soient fournis par la direction départementale de l’équipement, l’association s’interroge sur la pérennité de l’opération : « C’est un peu flou au niveau des financements, remarque le trésorier. Pour cette année par exemple nous n’avons pas encore reçu la part que nous donne habituellement le conseil départemental. »

Une opération similaire était menée par Les Piverts en même temps sur le site de l’étang du Donnenbach, à Frohmuhl.

DNA-E.W. 02/03/2015

Rédigé par ANAB

Publié dans #Infos à partager

Commenter cet article