Rossignol philomèle

Publié le 25 Avril 2015

Rossignol philomèle ( Luscinia megarhynchos) Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Rossignol philomèle ( Luscinia megarhynchos) Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Nom scientifique : Luscinia megarhynchos C. L. Brehm, 1831

Observation : Rauwiller 22 avril 2015

Famille des Muscicapidae

Morphologie : Son envergure est de 22 et 24 cm pour une hauteur d'environ 16 cm ; il pèse de 18 à 27 g. Son plumage est brun avec la queue rousse, ses pattes sont longues.

Alimentation : Le rossignol se nourrit de baies, d'araignées ou de petits insectes

Reproduction : de mai à juin. Son nid est peu ordonné et bas (rarement au-dessus de 30 cm), voire à même le sol. La femelle pond 4 ou 5 œufs qui sont bleutés ou verdâtres, un peu tachetés. L'incubation dure environ 14 jours. L'émancipation dure 11 à 12 jours et le vol suit peu après. La première nidification se passe au printemps suivant et les rossignols philomèles vivent jusqu'à 6 ans.

Migration : En septembre, il migre vers l'Afrique subsaharienne en passant par le détroit de Gibraltar ou par des endroits où l'étendue maritime n'est pas importante.

Son chant est des plus mélodieux mais aussi des plus complexes, on dit qu'il chante, gringotte, quiritte ou trille, de jour comme de nuit. Il a fasciné les chercheurs qui ont dénombré entre 120 et 260 séquences différentes, elles durent en général de 2 à 4 secondes. Le jeune mâle apprend à chanter en écoutant les plus expérimentés et marque ainsi son territoire, ou tente de séduire les femelles. Dès qu'ils sont appariés, les mâles s'arrêtent généralement de chanter la nuit. Ceci laisse supposer que le célèbre chant nocturne sert avant tout à attirer les femelles.

chant de Rossignol philomèle ( Luscinia megarhynchos)

chant de Rossignol philomèle ( Luscinia megarhynchos)

Rossignol philomèle ( Luscinia megarhynchos) Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Rossignol philomèle ( Luscinia megarhynchos) Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Fiche réalisée par Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article

jyp 25/04/2015 09:04

Bravo JLS pour cette prise de vue !
Quand on connait les apparitions furtives de ce petit prodige de la gente ailée...