Alliaire officinale, herbe à l'ail

Publié le 5 Juin 2015

Alliaire officinale, herbe àl'ail Alliaria petiolata

Alliaire officinale, herbe àl'ail Alliaria petiolata

Nom scientifique : Alliaria petiolata
= Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grand
en allemand et dialecte : Laüchel
Date de l’observation : 3 juin (jardins, lisières de forêts, très fréquente)
Famille de plantes = celle du choux, du navet, du colza (brassicacées)
Hauteur : 30 à 120cm
Tige : droite, se termine par un tubercule plein de 1cm
Feuillage : feuilles vert tendre, en cœur, dentées, avec des nervures et reliées par un long pétiole à la tige.
Floraison : avril à juin
Couleur des fleurs : blanc, pétales de 4 à 6mm très petits pour une si grande fleur.
La tige se termine par une grappe allongée d’une vingtaine de fleurs.
Fruits : gousse cylindrique de 5cm, (2 à 7cm) ou silique. Elle est portée par un pédicelle de même diamètre et contient des graines disposées sur un rang.
Habitat : plante d’ombre, aime les terrains lourds et fumés et même pollués, riches en matières organiques et minérales, souvent près des villages. Sert de plante hôte à la chenille vert clair d'un papillon jaune et orangé : l'Aurore (Anthecharis cardamines) qui affectionne aussi les cardamines.
Origine du nom : vient du latin « allium » (ail) car cette plante produit une odeur caractéristique d’ail en froissant ses feuilles et « petiolata » pétiole, tige des feuilles, il est caractéristique de l’alliaire.
Utilisation culinaire : les feuilles crues en salade ou cuites de saveur un peu piquante. Les graines noires de l'alliaire sont utilisées comme condiment à la place de la moutarde.
Médecine : antiseptique, interne et externe par broyage des feuilles.
Alliaire officinale, herbe à l'ail - Alliaria petiolata
Alliaire officinale, herbe à l'ail - Alliaria petiolata
Alliaire officinale, herbe à l'ail - Alliaria petiolata

Alliaire officinale, herbe à l'ail - Alliaria petiolata

Texte et photos : Roland Gissinger (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article