Sang froid, vraiment ?

Publié le 9 Septembre 2015

Paon-du-jour (Aglais io). Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Paon-du-jour (Aglais io). Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Les insectes et les autres arthropodes sont poïkilothermes, c’est-à-dire que leur température varie en fonction de la température extérieure.
Ont-ils le « sang froid » ?
Eh bien pas toujours, car s’il fait chaud, leur sang sera chaud.
Les oiseaux et les mammifères sont presque tous homéothermes, ce qui signifie que leur métabolisme maintient une température (presque) constante.
Lorsqu’il fait froid, les insectes ne peuvent plus bouger. Ils se mettent en veille afin d’économiser leur énergie : c’est la diapause qui leur permet de rester six mois sans s’alimenter…
Une veille moins profonde, la quiescence, peut se déclencher lors de fortes chaleurs en été, d’une grande sécheresse ou d’un manque de nourriture.
Extrait de « J’observe les insectes » de François LASSERRE (Les guides Salamandre).
Tabac d'Espagne ♀ (Argynnis paphia) Circuit des mardelles [Sarralbe]. Photo : Thibaut Hilsenkopf (ANAB)

Tabac d'Espagne ♀ (Argynnis paphia) Circuit des mardelles [Sarralbe]. Photo : Thibaut Hilsenkopf (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Infos à partager

Commenter cet article