La Mésange nonnette (Poecile palustris)

Publié le 5 Octobre 2015

La Mésange nonnette (Poecile palustris)

La Mésange nonnette (Poecile palustris)


Nom scientifique : Poecile palustris (Linnaeus, 1758)

Observation : Rauwiller, le 23 septembre 2015

Identification : C’est une petite Mésange, de la taille de la Mésange bleue, et qui ressemble à s’y méprendre à la Mésange boréale. La Mésange nonnette à la calotte noir brillant (à la différence de la boréale qui a la calotte noir mat) et une petite bavette noire. La calotte descend peu sur la nuque. Les joues sont blanches. Le plumage des parties supérieures est gris brun et le dessous du corps est gris clair. On différencie visuellement la Mésange nonnette de la Mésange boréale par sa tête plus petite, l’absence de tache blanche sur l’aile et par le noir brillant de la calotte. Mâle et femelle sont identiques. C’est une Mésange sauvage qui évite les zones urbaines pour s’installer dans les endroits tranquilles comme les boqueteaux, les bois clairs, les sous-bois. La Mésange nonnette mesure environ 11cm de long et pèse entre 10 et 11gr.

 

Chant de Mésange nonnette (Poecile palustris)

Habitat et répartition : La Mésange nonnette est plus présente dans les parties Nord et Est de la France, elle évite les zones chaudes et sèches du pourtour méditerranéen. Elle recherche les environnements ouverts semi-boisés comme les vergers, les haies, les forêts claires de feuillus ou de mixtes, les sous-bois, etc.

On la rencontre parfois dans les parcs et jardins à la condition d’être à proximité d’un bois ou d’une forêt. En montagne elle ne monte guère au-dessus de 1400m d’altitude. La Mésange nonnette est un oiseau sédentaire.

Reproduction et nidification : La Mésange nonnette diffère des autres mésanges par le fait que les couples sont durables. Le mâle et la femelle restent unis sur leur territoire même après la nidification.

La Mésange nonnette est un oiseau cavernicole qui niche dans les trous des vieux arbres. Elle adopte volontiers un nichoir en bois pour mésanges à condition qu’elle en trouve sur son territoire (très souvent loin des habitations). Vers la fin Mars, la femelle recherche une cavité dans un arbre ou un nichoir. Elle l’aménage avec de la mousse, du lichen, des herbes ainsi que de la laine, du crin et des plumes pour la coupe interne du nid. La ponte a lieu vers la fin avril / début juin. La femelle dépose de 6 à 10 œufs blancs tachetés de marron dans son nid et les couve seule pendant 2 semaines. Puis les petits éclosent, ils sont nourris par leurs 2 parents pendant un peu moins de 3 semaines. Après leur départ du nid, les oisillons sont encore alimentés par leurs parents pendant 1 semaine environ.

Nourriture : La Mésange nonnette consomme toutes sortes d’insectes à la belle saison, puis son régime change à l’arrivée de l’automne, elle mange alors des baies, des graines durant tout l’hiver. La mise à disposition de graines de tournesol et de cacahuètes (non salées) dans son jardin seront très appréciées par la Mésange nonnette. La Mésange nonnette a la particularité de faire des réserves de nourriture (graines) en prévision des périodes de disette.

Sources : http://oiseau-mesange.fr/

La Mésange nonnette (Poecile palustris)        Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
La Mésange nonnette (Poecile palustris)        Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

La Mésange nonnette (Poecile palustris) Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article