La vie de la haie…

Publié le 18 Octobre 2015

Sortie ANAB du 11 octobre 2015

La vie de la haie…
Pour cette dernière sortie "grand public" de l'année : présentation de la haie ! Le guide Roland a proposé aux participants une visite des coteaux de Vœllerdingen.
Sous un soleil radieux, avec un petit vent frais mais somme toute de saison, le public a pu découvrir les plantes, arbres mais aussi quelques insectes et oiseaux de la haie. D’autres guides naturalistes de l’ANAB participaient également à cette sortie (Florian, Gilles et Jean-Louis) : chacun a pu agrémenter la balade grâce à ses connaissances particulières et approfondies de certains éléments remarquables de faune ou de flore.
Dans le détail, nous avons découvert ou redécouvert :
- Sur la rivière Eichel : l’aulne glutineux, le frêne mais aussi l’orme champêtre hélas de plus en plus rare en raison notamment d’une maladie fongique, la graphiose.
- Comme les forêts se parent actuellement de belles couleurs jaune, orange et rouge d’automne, le guide en a profité pour expliquer les changements de métabolisme et de couleur des feuilles et des arbres.
- En montant sur la colline nous avons vu un poirier sauvage couvert de lierre. Le lierre est une nourriture importante pour les insectes à cette époque de l’année puisqu’il est en fleur. La majorité des fleurs sauvages ont déjà commencé leur hibernation. Les petits fruits des haies sont, eux, des nourritures intéressantes et opportunes pour les oiseaux et nombre de petits mammifères.
- Nous avons observé dans la haie : l’épine noire, le cornouiller sanguin, la viorne obier et deux types de noyer présents sur ce site. Le noyer noir originaire d’Amérique du Nord -relativement peu présent dans notre région- qui se distingue du noyer commun par ses longues feuilles (jusqu’à 60 cm !) découpées en nombreuses folioles (de 9 à 25 contre 3 à 5 pour notre noyer autochtone). Le fruit de ce noyer est granité alors qu’il est lisse pour la noix domestique. Cette essence est plantée pour son bois de qualité...
- Les participants ont aussi appris les subtiles différences entre les deux aubépines locales (aubépine à un style et aubépine épineuse) ainsi que celles qui caractérisent les différentes variétés d'érables.
- Ils ont découvert, à la loupe, la beauté et complexité des quelques fleurs encore présentes ainsi que les poils, responsables de la démangeaison provoquée par les graines du cynorrhodon de l’églantier, de ce fait souvent vulgairement appelé "gratte-cul".
- Quelques abeilles sauvages et insectes capturés délicatement au filet ont été observés à la loupe avec ravissement par les participants avant d'être relâchés dans leur milieu... Les enfants -mais pas qu'eux- se sont extasiés de la beauté de ce monde "microscopique" et secret.
- En prenant encore un peu davantage de hauteur nous avons pu admirer le village de Vœllerdingen et un paysage typique d’Alsace Bossue encore relativement préservé à cet endroit. D’autres parties du ban de la commune et, plus généralement de la région, ont rejoint le standart qui tend, hélas à se généraliser à savoir d’immenses parcelles labourées ou autres prairies de fauche avec très peu de diversité florale et de moins en moins de haies et d’arbres paysagers ou vergers…
Au final les participants ont profité du beau temps et d'une agréable balade pour admirer paysages, faune et flore locale avec au passage des explications des guides naturalistes de l'ANAB.
Espérons que cette escapade "autour de la haie" aura aiguisé la curiosité de chacun pour, peut-être, mieux découvrir et protéger la nature et les paysages de notre région qui en a grand besoin !
Petit reportage photographique de cette sortie (diaporama ci-dessous).
Lire également ici
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #On parle de nous

Commenter cet article