Le Grimpereau des jardins

Publié le 29 Octobre 2015

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla). Photo : JLS (ANAB)

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla). Photo : JLS (ANAB)

Nom scientifique : Certhia brachydactyla C.L. Brehm, 1820

Le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) est une espèce de petits passereaux de la famille des Certhiidae.

Chez ce passereau de petite taille, les deux sexes sont semblables. La poitrine est blanche, le ventre et le croupion sont plus bruns. Il a un long bec arqué des rectrices rigides, et une longue queue. Des taches blanches sont visibles aux pointes des ailes. Le plumage du grimpereau des jardins et celui du grimpereau des bois sont très semblables, et ce n'est souvent que grâce à leurs chants distincts qu'on arrive à les reconnaître.

C'est un petit oiseau (12 à 13,5 cm de longueur pour une masse de 8 à 12 g), de couleur plutôt terne avec des rayures brunes sur le dessus et blanches sur le dessous. Il a une queue raide qui l'aide à se maintenir sur les troncs d'arbres lorsqu'il y recherche des insectes, caractéristique qu'il partage avec les Pics. Son bec est long et incurvé vers le bas. Ses pattes étant relativement courtes, cet oiseau donne l'impression d'être plaqué contre le tronc sur lequel il est posé

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).  Mimétisme parfait… Photo : JLS (ANAB)

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla). Mimétisme parfait… Photo : JLS (ANAB)

Chant : Son chant, très caractéristique, est émis fréquemment au printemps. Il est sonore, clair, porte assez loin et peut de traduire par "Ti, Tit, j'suis ici" (Écoutez ci-dessous).

Chant du Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).

Comportements : Les grimpereaux recherchent leur nourriture, accrochés aux troncs et aux branches, dont ils inspectent les crevasses et la mousse à l'affût de minuscules insectes. Toujours affairés, ils circulent avec agilité, tels des souris, contre l'écorce des arbres. Comme les pics, ils s'appuient sur leur queue rigide pour grimper le long des troncs. Leur habitude est d'inspecter les arbres de bas en haut, du tronc jusqu'aux rameaux. Ils ne peuvent pas, comme la sittelle, redescendre et chasser dans toutes les positions. Leur bec fin et arqué n'est pas fait pour tailler dans l'écorce ou marteler, mais seulement pour s'insinuer dans les fissures.

En hiver, ils s'associent parfois dans les forêts aux troupes de mésanges, roitelets et sittelles. Ils volent souvent d'arbre en arbre en les inspectant un à un, en tournant en spirale le long du tronc.

Habitat : On le rencontre fréquemment dans les forêts clairsemées de feuillus ou mixtes, mais aussi dans les parcs et les jardins plantés de vieux arbres dont l'écorce présente de profonds sillons. Il vit en plaine et en montagne (pinèdes).

Totalement sédentaire, il est présent dans toute la France toute l’année.



Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article