Loups, le grand massacre continue…

Publié le 28 Octobre 2015

Loups, le grand massacre continue…
Jeudi 15 octobre 2015, les "Escadrons de la Mort" des Alpes-de-Haute-Provence ont frappé en exécutant froidement un louveteau, dans le secteur d'Esparron (04800). Une quarantaine de chasseurs, d'agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et des lieutenants de Louveterie ont tué un symbole d'innocence (le louveteau n’a-t-il pas été repris comme emblème des mouvements scouts ?).
Dimanche 18 octobre 2015, 2 loups ont été sacrifiés sur l'autel de la démagogie, dans les Alpes-Maritimes cette fois : un premier loup a été mortellement blessé sur la commune de Bezaudun (06510). Dans la même matinée, sur la commune de Beuil (06470), un très jeune mâle de 2 ou 3 ans a été exécuté.
Ensuite, un loup a été abattu sur la commune du Monêtier-les-Bains, dans les Alpes, en application d’un arrêté administratif visant à limiter les dégâts dans les troupeaux.
Enfin, samedi 24 octobre 2015, un loup a été exécuté à Gréolières (06620)...
Cet abattage porte à 14 le nombre de ces prédateurs tués dans l’Hexagone depuis juillet !
Par ailleurs, le tribunal administratif de Grenoble (Isère) a refusé de suspendre un arrêté préfectoral du 10 septembre 2015 autorisant l’abattage de six loups en Savoie sur une période de six mois…
Bref, le grand massacre du loup, espèce pourtant protégée, se poursuit allègrement au mépris de la loi et de la biodiversité !
Plus d'infos sur Le Klan du Loup
Mardi 27 et mercredi 28 octobre, deux loups ont été abattus dans le cadre des tirs de prélèvement autorisés par le préfet. Le premier loup a été prélevé à Val-des-Prés, dans la Clarée, lors d’une opération menée par le lieutenant de louveterie du secteur et un chasseur formé ; le second a été abattu à Château-Ville-Vieille, dans le Queyras, lors d’une action de chasse. Cela porte donc à cinq le nombre de loups prélevés dans le département, dont deux dans le secteur Guisane-Clarée, où il ne peut donc plus y avoir de loups abattus. Au total, seize loups ont été abattus en France pour l’année 2015-2016, sur un quota autorisé de 36...
Info de l'e-media05 (mise à jour : 28 octobre 2015)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Infos à partager

Commenter cet article

Rugbyguy 28/10/2015 07:57

En lisant Martina j'ai l'impression de me lire tant les mots sonnent juste, merci, mais pour ma part j'irais plus loin et mon impatience porte sur ceci : Quand est-ce que la loi va enfin sortir sur l'abattage des couillons et des chasseurs sanguinaires ?
Ce jour là je ferais aussi partie de l'escadron, non pas de la mort, mais de la purification du pays par l'élimination des inutiles.
Le loup dérange, les sangliers dérangent, les chevreuils dérangent, cette liste n'est pas exhaustive loin de là en fait seule la connerie est une qualité dans ce pays. Nos jeunes soldats vont se faire tuer dans des pays étrangers, mais pourquoi n'y envoi t-on pas les adorateurs des armes et avides de mort comme, par exemple les chasseurs ?? Minables les autorités françaises, à l'image du pays et de son atonie économique.

Martina 28/10/2015 06:31

Honte de vivre en France ! Il n'y a que chez nous que les loups dérangent.... C'est à désespérer avec nos Politiques....
Bel article de Fabrice Nicolino à lire : http://fabrice-nicolino.com/

Fred 16/11/2015 14:39

C'est Charlemagne, empereur allemand qui à créer les "lieutenants de louveterie" pour évacuer la violence de ses cavaliers sur les loups, comme il n'y avait plus assez de guerre à faire....Pauvre pays....