La nature confisquée…

Publié le 15 Novembre 2015

Merveilleuse saison que l’automne surtout lorsque, comme ces derniers temps, il flamboie de toutes ses couleurs !
Avant que l’hiver ne s’installe, on aimerait profiter encore un peu de cette nature qui, au cours des siècles, n’a cessé d’inspirer poètes et auteurs nombreux…
Que la vie est douce clamait SAMIVEL, quand l’automne revient !
La nature confisquée…
Hélas, la réalité n'est pas toujours aussi poétique.
En effet, lorsque d’autres s’approprient l’espace sans vergogne, interdisant l’accès aux bois, aux forêts, à la campagne... le charme est aussitôt et durablement rompu !
Leur intention n’est nullement pacifique puisqu’ils se déploient pour traquer et tuer des bêtes pour qui ils ont décidé, tels des démiurges tout-puissants et impitoyables, que la vie avait bien assez duré !
La nature est tout bonnement confisquée afin de laisser le champ libre à ces massacres en règle dont les initiateurs se délectent impunément… Car, non contents de leurs forfaitures, les chasseurs et autres amateurs de battues –en réalité une infime partie de la population- imposent leurs règles au plus grand nombre…

Silence, on tue !

Dès lors, s’aventurer en ces « terres de chasse » équivaut à pénétrer en terrain conquis où le risque de perdre un œil si ce n’est carrément la vie, n’est pas une simple vue de l’esprit.
De temps à autre, l’information matérialisée par un explicite « Chasse en cours » est agrémentée d’un cynique voire ironique « Soyez prudent »… Car oui : à eux les puissantes carabines, aux promeneurs de faire attention à ne pas se prendre une balle !
On croit littéralement rêver et, curieusement, le phénomène ne semble pas choquer grand-monde : les porteurs de fusil s’auto approprient la nature, y font la loi et la seule chose qu’on aurait à faire serait de se taire ?
Pour qui n’aime ni la dictature du plus fort (ou prétendu tel) ni les massacres organisés, il y a de quoi enrager !
De fait, comme l’énonçait Marguerite YOURCENAR, la chasse endeuille mes automnes ! Il est de plus en plus difficile d’observer des animaux sans cesse traqués et, à force, terrorisés à la moindre approche…
Face aux multiples agressions qu’elle subit de toutes parts, la nature prend des allures de désert inculte et désespérément vide ! Est-ce là vraiment le monde que nous souhaitons ?
Pour équilibrer l’utilisation des espaces naturels et des forêts en particulier par tous usagers –promeneurs (qui sont de loin les plus nombreux), vététistes, chasseurs…- il faudrait réserver AU MINIMUM le dimanche comme jour « sans chasse » !
De nombreuses associations demandent ce jour de non-chasse en France et cela se pratique déjà dans plusieurs pays voisins... JLS
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)
Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Photos : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Pour l'arrêt de la chasse le dimanche, signez ici !

 

"Tant que l'homme continuera à être le destructeur impitoyable des Êtres animés des plans inférieurs, il ne connaîtra ni la santé ni la paix.

Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s'entretueront.

Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut, en effet, récolter la joie et l'amour !"

Pythagore

Rédigé par ANAB

Publié dans #Opinions

Commenter cet article