Jean-Marie Pelt, précurseur de la défense de l'environnement

Publié le 29 Décembre 2015

Figure de l'écologie, Jean-Marie Pelt est décédé mercredi dernier à Metz à l’âge de 82 ans. Fondateur de l’Institut européen d’écologie, opposant aux OGM et co-fondateur du Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN), défenseur d’une agriculture biologique sans pesticide mais aussi homme de foi et de science, pionnier de l’écologie urbaine, éternel révolté, mais perpétuel optimiste, écrivain et européen convaincu, Jean-Marie Pelt nous laisse de nombreux ouvrages "grand public" -tel le mythique prix européen d'Écologie 1977 : "L’Homme re-naturé" mais aussi de nombreuses publications scientifiques qui font indiscutablement référence...
Ses obsèques auront lieu aujourd'hui 29 décembre à Metz.
Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

C'était une connaissance croisée ça et là lors de conférences, une figure marquante de notre époque -à l'instar de Théodore Monod- et un homme fort respecté -à juste titre- en raison notamment de son engagement écologique.
"C'était un formidable raconteur du vivant (...) un spécialiste des plantes et de l'âme humaine", a déclaré à l'AFP Denis Cheissoux, journaliste à France Inter et ami de 25 ans de Jean-Marie Pelt. "Comme un encyclopédiste du 18e siècle, il reliait les choses entre elles (...) C'était un homme bon au visage bienveillant, mais pas un doux rêveur: il n'était pas dupe une seconde".
Il lui est arrivé de se tromper aussi ! Ainsi, dans son ouvrage "C'est vert et ça marche", il saluait "la révolution des biocarburants au Brésil" : lorsqu'il a pris conscience de la catastrophe que représentait en réalité les agrocarburants aux niveaux humain et environnemental, il a changé d'avis... et, avec la noblesse de cœur et d'esprit qui le caractérisait, il l'a fait savoir...
Jean-Marie Pelt nous laisse une œuvre considérable !
Jean-Marie Pelt au Jardin de la Paix de Bitche en 2013 lors de la remise des prix du concours "Jardinier pour la Biodiversité". Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Jean-Marie Pelt au Jardin de la Paix de Bitche en 2013 lors de la remise des prix du concours "Jardinier pour la Biodiversité". Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Réécouter l’émission « CO2 Mon Amour » de Denis Cheissoux (France Inter) du 26 décembre 2015 consacrée à Jean-Marie Pelt

Il était l'une des voix récurrentes dans "CO2 mon amour", mais surtout un grand curieux, amoureux de la nature. Botaniste passionné, environnementaliste confirmé, pharmacien aux connaissances encyclopédiques, Jean-Marie Pelt nous a quittés mercredi 23 décembre, à l'âge de 82 ans.
Pour le saluer, Denis Cheissoux vous propose de réécouter quelques-uns de ses plus beaux moments à l'antenne de France Inter...

Rédigé par ANAB

Publié dans #Infos à partager

Commenter cet article

François et Gil 30/12/2015 14:44

L'ami des plantes, notre ami à nous tous, s'en est allé.
Sans tambours ni trompettes, dans le silence de cet improbable hiver...
Ne baissons pas les bras !
Le combat pour la vie continue.

François et Gill

Thierry 30/12/2015 14:44

Le Jean Marie, en conférence, pour un organisateur qui ne le connaissait pas, il pouvait être inquiétant : il s'assied devant sa table, sans une note, sans un quelconque papier où seraient griffonné un plan de sa conf. Il est comme avachi sur lui-même, on dirait qu'il dort; inquiétant pour l’organisateur ! Et puis la parole lui est donnée. Sa voix est claire, le flux est limpide, le discours est cohérent, c'est bon il commence à traiter le sujet demandé, ouf ! Et puis, à l'écoute, tu sens le plan organisé qu'il suit, précis, rigoureux, tout dans la tête le Jean Marie, un vrai pro, alors là chapeau ! Pas un mot que le novice ne peut comprendre, un vocabulaire accessible, pas du genre "t'as vu un peu l'étendue de mon savoir", et puis l'humour Peltien, inimitable, qui t'aide à piger comment les orchidées ont fait pour évoluer, une façon de s'adresser à toi qui te rend intelligent. Jean-Marie, merci de tout coeur.

Thierry

Roland 30/12/2015 14:43

Robert Hainard, Théodore Monod, René Dumont… maintenant Jean-Marie Pelt, ils ont été un certain nombre à nous précéder, ils ont tracé le chemin, ils sont partis. Jean-Marie était un homme épatant, un homme franchement délicieux. Il provoquait en même temps un éveil des neurones dans les cerveaux et le sourire sur les visages. L'émerveillement autant que l'intelligence teintait ses propos et il n'hésitait jamais à aller jusqu’à l'engagement. L'enfant en lui était demeuré vivant, espiègle et laissait deviner une vie intérieure intense. Tellement amical, tellement convivial, tellement bienveillant Jean-Marie... avec lui on avait une bonne idée de ce que chaleur humaine veut dire. Impossible de ne pas rire en l'écoutant.
C'est un pionnier de l'éducation à l'environnement qui s'en va. Son aventure des plantes à la télé a été déterminante dans la compréhension de l'écologie chez monsieur et madame Toutlemonde. Ses livres ont cultivé la population, ses conférences ont provoqué des vocations. Dans le Cantal à Espaces et Recherches lors de nos stages au tout début des années 80, on montrait ses films. Il était aussi venu nous rencontrer et nous parler lors de notre AG d'Ecole et Nature à l'institut européen d'écologie à Metz qu'on avait organisé avec le GRAINE Lorraine en 2010.
Alors oui des fleurs pour toi Jean-Marie mais des bio et de saison. Des fleurs pour toi vieux compagnon de route, des monceaux de fleurs, que tu partes en beauté et le lundi de la rentrée un épisode de l'aventure des plantes dans toutes les écoles… obligé !
Ils sont partis, mais ils sont là. C'est ça qui est bien, on va continuer le chemin.

Roland

Jean-Louis 29/12/2015 10:39

Cattenom, années 70/80… on y était, ensemble, avec Jean-Marie Pelt qui, comme nous, n’avait aucune confiance dans ces monstres qui se développaient un peu partout à travers le pays ! Souvenirs, souvenirs…
Bonne route Monsieur Pelt !