La (très longue) durée de vie des déchets dans la nature

Publié le 22 Décembre 2015

Jeter les déchets dans la nature, ce n’est pas sans conséquence ! Ils y restent longtemps, parfois très, très longtemps...

La (très longue) durée de vie des déchets dans la nature

Le temps de décomposition d'un déchet dans la nature varie en fonction l'épaisseur du matériau et des conditions climatiques (température, humidité).

Biodégradable, un papier jeté se décomposera en quelques mois tandis qu'il faudra 1 000 ans à une carte magnétique. Certains matériaux sont inertes (verre, gravats), d'autres polluants (métaux lourds contenus dans les piles, etc.).

Les déchets jetés dans les espaces naturels sont causes de véritables dangers pour la faune et la flore. Par exemple, les bouteilles se transforment en redoutables pièges pour les petits mammifères qui pénètrent à l'intérieur et se retrouvent prisonniers, les morceaux de verre brisés peuvent créer un effet loupe et provoquer un incendie, même les chewing-gums sont nocifs, car les animaux les avalent.

Les piles, petites mais dangereuses

Les substances que contiennent les piles s'infiltrent dans les sols et peuvent de ce fait contaminer les nappes phréatiques. Ce qui induit des risques pour la santé (mercure, cadmium). Perdus dans la nature, alors qu'ils représentent des ressources dont la quantité est limitée sur terre, les métaux rares contenus dans les piles et accus (cuivre, fer, nickel, manganèse, zinc, etc.) ne seront pas valorisés. Ces composants produiront des effets sur l'environnement durant des centaines d'années. On estime le gisement perdu à environ 60% (aux ordures ménagères, dans la nature) alors que les structures de valorisation existent.

La (très longue) durée de vie des déchets dans la nature

Les déchets transportés par le vent et les eaux

Les mers et les océans sont les réceptacles ultimes de tous les déchets transportés par le vent ou le réseau pluvial non raccordé à une station d'épuration.

Le savez-vous ? Les déchets plastiques et caoutchouc dans l'océan Pacifique représentent 34 fois la surface des Pays-Bas.

Ce plastique, hors de tous circuits de traitement maîtrisé par l'homme, survivra à nos enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants. En somme, il lui faudra plus de 500 ans pour être éliminé par les éléments naturels car c'est un matériau de synthèse issu des hydrocarbures, non biodégradable.

Les microparticules toxiques se mélangent au phytoplancton et sont ingérées par les petits organismes puis se retrouvent dans la chaîne alimentaire, jusque dans nos assiettes.

Les sacs en plastique sont la première cause de mortalité pour les tortues marines…

La (très longue) durée de vie des déchets dans la nature

Quelle est la durée de vie des déchets nucléaires ?

Selon les différents produits de fission, la période de radioactivité varie de quelques secondes à plusieurs milliards d'années.

La période radioactive est le temps que met un corps radioactif pour perdre la moitié de son activité, c’est-à-dire l’intervalle pendant lequel le nombre initial de noyaux radioactifs a diminué de moitié par suite de désintégrations.

Période radioactive de quelques radionucléides présents dans la nature :

- Radium 226 : 1600 ans

- Carbone 14 : 5730 ans

- Potassium 40 : 1,3 milliards d’années

- Uranium 238 : 4,5 milliards d’années

Période radioactive de quelques radionucléides au sein du combustible des centrales nucléaires :

- Iode 131 : 8 jours

- Césium 137 : 30 ans

- Iode 125 : 60 jours

- Plutonium 239 : 24000 ans

La (très longue) durée de vie des déchets dans la nature
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)
Photos : JLS (ANAB)

Photos : JLS (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Pollution-pesticides, #préserver les ressources

Commenter cet article

Dangin 26/08/2019 18:58

Mais savez vous si je peux les utiliser? Je n'arrive pas à trouver leur provenance ?

Lucile

Dangin 27/08/2019 15:26

Ok mais vous, vous les avez utilisées ! Je comprends rien !
On peut les télécharger sur le net mais aucune indication sur le ( la) créateur !
Lucile

Roland 26/08/2019 19:20

Je n'ai pas trouvé non plus. Donc je ne peux pas demander et encore moins donner d'autorisation à quelque chose qui ne m'appartient pas!

Dangin 26/08/2019 16:12

Bonjour
Notre association " Herbes Folles et Légumes Sages" de 70 jardiniers a pour but l'apprentissage du jardinage respectueux et respectable et et organise des activités pour le respect de l'environnement par le biais de sa connaissance. Pour cela, nous créons deux sentiers " Petit patrimoine rural" axés sur la faune, la flore , les haies et le bocage. Sur le site internet qui va accompagner cette création, il y aura le comportement du bon randonneur et nous aimerions rajouter le schéma sur la durée de vie des déchets. A qui dois je demander l'autorisation ? Est ce une image libre de droit ? En citant la source.
Merci. Lucile

Roland 26/08/2019 16:51

Désolé, Lucile,

les schémas de cet article ne sont pas de nous.
L'article a été rédigé au début de notre blog. Il y manque certaines sources.

Christine - le carnet sur l'étagère 12/01/2018 11:00

Bonjour,

J'aimerai utiliser deux des visuels présents dans cet article pour illustrer un article sur mon blog sur le même thème, en citant la source bien entendu.
Puis-avoir votre autorisation ?

Roland 12/01/2018 11:07

Christine,

les visuels graphiques ne nous appartiennent pas mais proviennent des sites cités.
Seules les photos sont de l'Anab.

Denis Schmitt 22/12/2015 09:51

Il y a 5 ans à l'époque où je marchais encore régulièrement j'avais par curiosité
"ramassé" sur 6 km de petite route de campagne (aller + retour) ce que les gens balançaient dans le fossé.
Résultat: trois sacs poubelle de 20 litres pleins à ras bord.
Au hit parade figuraient Heineken et autres boissons en cannettes
suivies numériquement de très près par les paquets de Marlboro et produits
estampillés "nocif pour la santé".
Je n'ai pas eu le courage de ramasser la quantité astronomique de bouteilles
en verre ou en plastique allant de la mignonnette au litron.
Sans oublier les paquets de chips et emballages de barres chocolatées,
ainsi que les poubelles orphelines ...
En bref de quoi achalander une petite supérette.

Joyeux Noël quand-même...
Denis

Christine - le carnet sur l'étagère 12/01/2018 12:12

Merci Roland.

Je vais voir avec les sites cités.
Je vous souhaite une belle journée.