Le Saule marsault ou Saule des chèvres

Publié le 24 Janvier 2016

Le Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Le Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Nom scientifique : Salix caprea L., 1753

Allemand/dialecte : Observation 13 janvier à Keskastel (arbre très commun)

Famille de plantes : celle des salicacées (saule pleureur, saule blanc)

Tronc : écorce crevassée, arbre de 1 à 10m

 

Bois de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)
Bois de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Bois de Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Longévité : 60 ans

Feuilles : à un lobe en ellipse de 4 à 10cm, lisses dessus, finement velues dessous. Le dessous de la feuille est glauque avec des nervures saillantes. Les bourgeons sont bruns, pubescents puis glabres.

Feuilles de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)
Feuilles de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Feuilles de Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Floraison : mars à avril, la floraison précède l’apparition des feuilles.

Couleur des fleurs : il existe des arbres femelles et des arbres mâles. Dans ce cas on dit que l’espèce est dite dioïque (ce mot savant signifie en grec, deux maisons).

Les chatons mâles sont jaunes et odorants, avec des étamines velues et gonflées de pollen. Les arbres femelles ont des chatons verts plus discrets. Nous reviendrons en détail sur les chatons du Saule Marsault au moment de la floraison...

Chaton, chaton mâle, chaton femelle de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)
Chaton, chaton mâle, chaton femelle de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)
Chaton, chaton mâle, chaton femelle de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Chaton, chaton mâle, chaton femelle de Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea)

Distinction entre le Saule marsault et le Saule cendré

Ces deux saules se ressemblent beaucoup et sont souvent présents simultanément dans un biotope donné de notre région. Un critère facile pour les différencier est l’aspect du bois de 2/3 ans sous l’écorce : celui du Saule marsault est lisse à l’inverse de celui du Saule cendré qui est côtelé (photo ci-dessous).

Bois lisse de  Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea), cotelé de Saule cendré

Bois lisse de Saule marsault ou Saule des chèvres (Salix caprea), cotelé de Saule cendré

Habitat : cet arbre est présent dans les haies, en bordure de rivières, les fossés ou les zones humides. Le saule est un arbre pionnier qui recolonise, avec le bouleau, les espaces abandonnés. Il est moins dépendant de l’eau que d’autres saules...

Origine du nom : du latin « salix » -le saule- et « caprea » -la chèvre-

Médecine : contient de la salicine qui peut se décomposer en acide salicylique (aspirine), utilisée depuis la nuit des temps comme anti inflammatoire, fébrifuge, stimulant, astringent. Il a été utilisé aussi pour atténuer les problèmes ophtalmiques et les maux de tête.

Usage : arbre mellifère, qui apporte aussi aux abeilles des éléments nutritifs présents dans son pollen. Comme il est très précoce, il est particulièrement utile en l’absence d’autres fleurs pour nourrir les jeunes larves au début du printemps.

Les feuilles de saule servent de fourrage pour certains mammifères (chèvres notamment d'où son nom).

Son bois utilisé comme bois de chauffage est moyen.

En bois d’œuvre il est utilisé pour fabriquer des supports provisoires.

Dans des cas de forte disette, voici bien longtemps, certaines parties du bois du saule ont été utilisées pour faire de la farine mais qui est de très mauvaise qualité et amère...

Texte et photos : Roland Gissinger (ANAB)

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article

LINCKER 24/01/2016 12:29

Bonjour,
Petites rectifications suggérées : Salix caprea a une longévité relativement faible d'environ 60 ans. (200 ans me paraissent être beaucoup !).
On écrit Saule marsault avec un "S" majuscule et un "m" minuscule.
Cordialement,
jc