Des pesticides dans votre poussière

Publié le 9 Mars 2016

Une association a examiné des échantillons de poussière collectés dans des maisons situées à proximité de cultures. La majorité contient des résidus de pesticides, dont des perturbateurs endocriniens qui provoquent des dérèglements hormonaux.
Un fermier touché par le cancer du sang à côté d’un de ses pulvérisateurs agricoles. Photo AFP

Un fermier touché par le cancer du sang à côté d’un de ses pulvérisateurs agricoles. Photo AFP

LA POUSSIÈRE des habitations situées proches de culture contiennent des pesticides, a affirmé hier l’association Générations futures. Cette ONG milite pour une meilleure prise en compte de l’impact des pesticides sur la santé.
Les perturbateurs endocriniens (présents dans des pesticides, des plastiques, des cosmétiques, etc.) sont des substances soupçonnées d’interagir avec des protéines régulant les cellules de l’être humain, provoquant ainsi cancers, malformations congénitales et retards de développement chez les enfants. Les maisons touchées se situaient toutes entre 0 et 200 mètres d’une culture. Générations futures reconnaît que son « enquête n’a pas la valeur d’une étude scientifique ». Le nombre d’échantillons est faible et il n’y a pas de comparatif avec des zones a priori moins exposées.
8 à 30 pesticides détectés
Mais l’association dit vouloir « alerter sur le fait que des personnes sont en permanence exposées à des résidus de pesticides puisqu’entre 8 et 30 pesticides par habitation ont été détectés dans la poussière » des échantillons.
Le collectif « Sauvons les fruits et légumes », rassemblant quelques dizaines de producteurs, a critiqué hier la démarche de Générations futures qu’elle accuse de « chercher à faire peur » et dénonce la multiplication de ce type d’étude par l’ONG (analyses sur des salades, des fraises, des cheveux d’enfants, etc), sans qu’aucune conclusion scientifique puisse en être tirée.

DNA-02/03/2016

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Pollution-pesticides

Commenter cet article

Guy 09/03/2016 07:09

Très bonne analyse Roland. Hélas les leaders du monde agrIcole sont main dans la mains avec notre classe politique Totalement corrompue, et qui est à la botte des lobbies et multinationales de l'agroalimentaire et de la chimie...il est à craindre qu'il faudra une catastrophe sanitaire, qui se profile, et qui mettra des générations a se résorber afin qu'on prenne enfin les mesures de précaution qui s'imposent.
Bravo au pot de terre qui s'oppose au pot de fer....sur la durée cela fonctionne ( voir l'exemple de la centrale hyperpolluante de Hambach) .

Rolang Gissinger 09/03/2016 05:51

Heureusement que nous avons maintenant des lanceurs d'alerte sur de tels sujets.
Trop longtemps nous avons eu des pollueurs et aucune information sur le degré de leurs méfaits.
Comme déjà vu sur d'autres dossiers (cigarette, alcool, réchauffement climatique ...), ceux qui nous font subir cette situation ou qui en profitent, sèment le doute.
Oui, c'est dommage ici de ne pas avoir une vraie enquête scientifique faite dans les règles.
En fait cela coûte très, très, cher.
Le gouvernement est responsable de notre santé et de notre environnement.
La FNSEA représente les lobbies agricoles et la quasi-totalité des utilisateurs de pesticides. Trouvez-vous normal que nous n’entendions jamais parler de leurs analyses de pesticides dans notre environnement, des effets de leurs épandages sur les terres, les animaux, dans l’air, l’eau et dans les aliments fabriqués ?
Est leur préoccupation ?

Pourtant ce sont eux qui ont le pouvoir de polluer ou non et qui polluent.

Bien cordialement. Roland Gissinger