Chasse au blaireau: les députés incompétents en biodiversité font allégeance aux chasseurs

Publié le 16 Avril 2016

A lire pour ceux qui en doutaient encore. Écœurant...
Chasse au blaireau: les députés incompétents en biodiversité font allégeance aux chasseurs
Bonjour à tous,
Comme vous le savez, l’intégration dans la loi biodiversité d’un amendement contre la chasse des mammifères en période de reproduction et de dépendance des jeunes a été rejeté. Il n'entrera pas en vigueur dans le cadre de la loi sur la biodiversité qui passe devant le Sénat début mai. Cet amendement, s'il avait été adopté, aurait été un moyen de le protéger, du moins en partie.
Le lobby de la chasse a été très actif ces derniers mois, et vient de démontrer une nouvelle fois sa toute-puissance. Les chasseurs ont beau ne représenter qu’1,9 % de la population française (chiffres 2012), ils sont surreprésentés au Parlement.
Le 27 janvier 2016 : Mme Royal, Ministre de l'Ecologie défend la vénerie sous terre au nom du Gouvernement. Son discours est consternant :
"C’est aussi une façon de reconnaître que les chasseurs sont parfaitement capables de gérer les problèmes de la chasse, en articulation avec les questions de biodiversité, qui, je le rappelle, constituent le sujet principal et prioritaire du présent texte de loi. Je ne souhaite pas qu’on réglemente la chasse au détour d’une loi sur la biodiversité, en court-circuitant les professionnels chargés d’appliquer le principe de juste équilibre entre protection de la biodiversité et activités de chasse."
Et d'ajouter ce mensonge : "En outre, il faut pouvoir autoriser la destruction des blaireaux, qui prolifèrent dans certaines régions "
Le 16 mars 2016 : En séance à l'Assemblée Nationale, David Douillet (LR) déclare: "J’ai déposé des amendements visant à reconnaître le rôle des chasseurs et des agriculteurs dans la préservation de la biodiversité, c’est leur intérêt autant que le nôtre."
Il y a un an, le 23 mars 2015 : Mme Geneviève Gaillard, Députée PS des Deux-Sèvres, expliquait à ses collègues ce qu'est la vénerie sous terre du blaireau (Voir la vidéo ici).
Dans cette autre vidéo, les députés PS et LR ne connaissent visiblement pas le sujet, appréciez la qualité des arguments (ici).
P.Plisson (PS): "C'est un animal qui est considéré comme nuisible (1) [...] qui est déterré pour le détruire parce qu'il mange les poulets dans les poulaillers (2)." Dans cette phrase, deux grosses erreurs :
1. Le blaireau, à l'heure actuelle, est une espèce chassable, mais qui bénéficie d’un statut particulier. Cette espèce est classée dans l’annexe III de la convention de Berne (espèces de faune protégées dont l’exploitation est réglementée). Le blaireau ne peut plus aujourd’hui être classé dans la liste des espèces nuisibles.
2. Cet animal est omnivore et éventuellement nécrophage, il joue donc un rôle sanitaire en tant que "nettoyeur" de la nature. Il n'attaque pas les animaux, mais il peut occasionnellement croquer un campagnol ou une couvée d'oisillons sauvages.
D.Douillet (LR): "Le blaireau est une espèce surabondante [...] ça pose des problèmes sanitaires".
Le déclin des effectifs du blaireau est flagrant partout en France, personne ne peut le nier. Au niveau sanitaire, le blaireau peut être atteint de tuberculose bovine suite à une contamination qui, à la base, est transmise par des animaux d'élevage. Il n'existe pas de foyer de cette maladie en provenance directe d'animaux sauvages. La solution est donc à trouver dans les exploitations.
Des études menées en Grande Bretagne ont démontré que la destruction du blaireau dans des zones contaminées était inutile et même contre-productive. En effet, les blaireaux sains qui sont éliminés d'un secteur sont remplacés par d'autres, potentiellement contaminés, contribuant ainsi à propager la maladie.
De tels arguments tenus par députés démontrent qu'ils ont délibérément laissé le champ libre aux chasseurs.
Alors, réelle incompétence des députés ou allégeance faite aux chasseurs ?
Sans doute les deux !
Pour finir sur une note positive, en dehors de la France, le secrétaire d’État à l’Environnement du Luxembourg, Camille Gira, le 17 janvier a décidé que la chasse au renard serait interdite pour une année supplémentaire. Sa déclaration est pleine de bon sens : "Au 21ème siècle il faut qu’il y ait une raison objective pour chasser un animal : danger imminent pour la nature ou l’homme"
Si seulement nos députés pouvaient s'en inspirer !
Les députés ont fait en sorte que les chasseurs aient une loi totalement en leur faveur, avec un total mépris pour la protection animale, C'est inacceptable. Le blaireau doit être protégé ! Cette pétition est à diffuser largement sur les réseaux sociaux !

Frédéric DANIEL

Rédigé par ANAB

Publié dans #Opinions

Commenter cet article

J P 18/04/2016 16:36

Ecoeurant ! Mais tout le "politiquement correct" avait fait allégeance aux socialistes , écologistes inclus après les déclarations de campagne rassurantes de Hollande comme celles par ex. concernant la tauromachie et dont aucune promesse n'a été tenue

Denis S. 16/04/2016 10:55

Quand tuer rime avec sport, plaisir ou tradition n'est-il pas temps de se poser des QUESTIONS ?
"Les députés sont incompétents en biodiversité"... Malheureusement, je crains qu'en permanence "sollicités" par des milliers de lobbyistes, leur incompétence ne se limite pas à la seule biodiversité !
Élus la plupart du temps non pour leur intelligence et leurs qualités de cœur, l'argent, la paresse intellectuelle et l'absence du moindre sens moral, ont vite fait de la plupart d'entre-deux de veules serviteurs installés comme des ténias dans une tripe grasse !