Les trèfles (2)

Publié le 26 Mai 2016

VARIETES PANACHEES
Cette particularité très répandue est aussi connue sous le nom de variété panachée ou variété variegata (nombreux représentants en horticulture).
Le phénomène a été étudié chez Arabidopsis thaliana et, dans ce cas, il résulte de mutations concernant le gène immutans impliqué dans la constitution des composants du chloroplaste.
REF Mutations in the Arabidopsis gene IMMUTANS cause a variegated phenotype :
  • http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9878632
  • http://www.plantcell.org/content/11/1/43/F3.full AUTRES CURIOSITES
Autres curiosités
Les trèfles (2)
C’est en passant récemment aux abords d’un champ, que l’auteur a remarqué plusieurs pieds de pimprenelle (Sanguisorba minor) aux teintes inhabituelles (individu B).
Les deux échantillons photographiés ont été sectionnés dans la partie supérieure de leur racine pivotante très longue.
On notera pour B, l’aspect panaché des folioles de la couronne interne de feuilles jeunes, alors que les feuilles externes plus âgées ont une coloration quasi normale.
Ce végétal a été le témoin d’un événement survenu en pleine période de végétation. Un cas analogue a été récolté à peu de distance.
Les trèfles (2)
Les deux échantillons sont des jeunes pieds de colza (Brassica napus var arvensis : actuel var napus).
Ils présentent des caractères communs avec la pimprenelle . Certains individus (type B) possèdent des feuilles dont le bord est décoloré. Il s’agit là d’un cas typique de chlorose.
Cette dernière n’est pas due à une quelconque mutation ni à une carence survenue à un moment donné, mais plutôt à l’application d’un herbicide. Si la réponse de la sanguisorbe semble être normale (espèce sensible), celle du colza B résulte peut-être d’un surdosage du produit ou d’un passage répété au même endroit comme semblait l’indiquer une bande de pieds chlorosés large d’une dizaine de mètres au centre du champ.
On notera au passage le ralentissement de croissance observable pour les plants de type B. On pourra se poser la question du bien fondé de telles pratiques vis à vis d’un gain attendu de productivité…

Etienne Feuchter

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article