Epipactis pourpre noirâtre

Publié le 20 Juillet 2016

Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens

Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens

Nom scientifique : Epipactis atrorubens (Hoffm.) Besser
Allemand/ dialecte: Braunrote Stendelwurz
Lieu de l’observation : dans notre région Date: 16 juillet

Famille de plantes: celle des Orchidées, du phalaenopsis, l’orchidée colorée des grandes surfaces et jardineries que vous achetez à vos ami(e)s, de la vanille tropicale, du très rare sabot de Vénus,
Catégorie : plante vivace grâce à un bulbe

Port : plante de 20 à 80 cm, à tige simple, non ramifiée , souvent teintée de pourpre, très pubescente au sommet.
Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens

Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens

Feuillage : les feuilles sont sur deux rangs, à nervures très visibles, parallèles en forme d’épée ou de lance. Elles ne sont pas tachetées et plus longues que la distance qui sépare deux rangées de feuilles (entrenoeuds) .

Floraison : de juin à août

Couleur et fleurs : les têtes sont de couleur pourpre brunâtre et à odeur typique, vanillée
Les fleurs sont groupées en épis assez denses. Chaque fleur est entourée d’une bractée (petite feuille pointue) . Chaque fleur possède un tépale inférieur plus court que les tépales latéraux et divisé en deux morceaux en forme de corde.

Le tépale dorsal abrite une petite cuvette nectarifère vert clair, qui attire les insectes et facilite la fécondation.
Les étamines et les organes femelles, le pistil sont sous le casque entre-ouvert.
Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens

Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens

Fruits : graines dans un ovaire pourpre, densément pubescent. L es graines minuscules seront transportées par le vent et les animaux

Origine du nom : son nom « Epipactis » vient du grec « epipactis » nom d’une orchidée très voisine et d’« artrorubens » qui signifie en latin « atr» noir et, « ruber » « rouge » , donc rouge-noir.

Habitat : lieux secs à frais et sans humus comme les carrières, éboulis, anciennes pelouses.
Cette orchidée comme d’autres ne supporte pas le fumier et les engrais Elle vit en effet en bonne harmonie avec un champignon microscopique qui la nourrit en partie. Sans ce dernier, très sensible aux engrais, elle disparait.

Utilisation :aucun usage

Plante à protéger et à ne pas cueillir.

A sauvegarder absolument tout comme les milie
ux dans lesquels elle s’épanouit.
.Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens et sa cousine Epipactis palustris- l'Epipactis des marais

.Epipactis pourpre noirâtre Epipactis atrorubens et sa cousine Epipactis palustris- l'Epipactis des marais

Roland Gissinger ANAB (textes et photos)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article