Canard colvert

Publié le 23 Novembre 2016

Voici un oiseau que tout le monde a déjà vu mais  dont nous n'avons pas encore parlé sur ce blog.


 

  • Nom scientifique : Anas platyrhynchos Linnaeus, 1758

  • Observation : le 2 novembre à Drulingen

  • Dimensions et poids : environ  58 /65  cm,  envergure 0.75  à 1 mètre. poids  850 à 1400 g

  • Longévité : jusqu’à 29  ans

  • Couleur : les adultes ont un grand bec et un miroir violet bordé de blanc sur les ailes. Le mâle a  le bec jaune –vert, la tête vert brillant, la poitrine châtain  en livrée nuptiale, impossible de confondre avec un autre canard. La femelle est plus discrète, brun, tachetée de chamois et de blanc.

  • Cri : émet rarement des caquètements, « kwa kwa » bien connus et assez bruyants

  • Vol : vol rapide pour sa grande taille, tête et cou en avant, peut atteindre les 80 km/h

 

 

 

Canard colvert   (Anas platyrhynchos ). Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Canard colvert (Anas platyrhynchos ). Photo : Jean-Louis Schmitt (ANAB)

Habitat : vit dans toutes sortes  de zones humides, calmes comme les étangs, marais d’eau douce ou salée, lacs, mais aussi petites rivières et petits cours d’eau même en forêt
 

Migration : partiellement migrateur. La population européenne est évaluée à 9 millions d’individus.
Une partie des canards colvert -200 000 individus- hivernent dans nos régions de Lorraine et d’Alsace mais aussi en Camargue, Bresse. Une autre partie est résidente toute l’année en raison de l’abondance de  nourriture.

 

Nourriture : se nourrit en surface. C’est un barboteur. Il plonge la tête en basculant son corps pour manger de petits invertébrés aquatiques, œufs de poisson, mollusques et graines de plantes.
Il vient à terre pour manger et glaner au sol d’autres végétaux.

 

Comportement : le mâle exhibe ses plumes brillantes et fait une parade à la femelle convoitée en émettant de légers sifflements. Après l’accouplement la femelle va pondre dans son nid qu’elle choisi généralement près de l’endroit où elle est née.
Elle défend son nid contre les intrus en battant des ailes et en lançant des cris rauques.

 

Nidification : le nid est construit dans les zones marécageuses ou aussi sur l’eau selon les possibilités. Après avoir tapissé le nid de duvet de plumes, la femelle y pond 4 à 12 œufs jaunâtres qu’elle couve pendant 3 à 4 semaines.
Les petits suivent leur mère à travers les dédales de la végétation des zones humides. Ils sont capables de voler en moins de deux mois.

 

Protection : les populations ne sont pas en danger même si leurs habitats -zones humides- sont en très forte régression. Le colvert s'est adapté et colonise lacs et parcs urbains.

Canards colverts  (Anas platyrhynchos ). Photo : Roland Gissinger (ANAB)

Canards colverts (Anas platyrhynchos ). Photo : Roland Gissinger (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article