Lamier blanc, Ortie blanche, Ortie morte

Publié le 17 Décembre 2016

Nom scientifique :  Lamium album L., 1753
Allemand/ dialecte: Weisse Taubnessel

Emplacement : Dehlingen
Date de l’observation: 15 décembre
Famille de plantes :   celle de la sauge, du thym, de la lavande (les lamiacées)
Catégorie: plante vivace  

Port: 20 à 60 cm, tige velue
Feuillage: feuilles opposées de la forme de celle des orties mais à la différence, elles  ne piquent pas.
Feuilles ovales en cœur, vert clair, fortement et irrégulièrement dentées en scie et terminées par une pointe. Les feuilles ont une odeur un peu fétide quand on les froisse.
Tiges et racines:
tige dressée, à 4 angles

Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)
Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)

Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)

Floraison: d’avril à septembre
Couleur des fleurs : blanches, 2 à 3 cm à tube renversé en arrière.
La corolle est parsemée de poils blancs et comporte des étamines aux anthères noirâtres aux grains de pollen jaune. Le calice comporte cinq sépales,  disposés en deux groupes de sépales, tachetés de brun,  3 vers le haut et 2 vers le bas.
Les fleurs sont groupées en anneau circulaire autour de la tige.

détails fleur de Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)

détails fleur de Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)

graines visibles au fond du calice - Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)
graines visibles au fond du calice - Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)

graines visibles au fond du calice - Lamier blanc, Ortie blanche ( Lamium album)

Les graines : se forment au fond des fleurs. Elles sont disposées au fond du calice de manière géométrique et  symétrique par 4.
Habitat: au soleil ou un peu à l’ombre, au bord des chemins, dans les fossés les sous-bois, les décombres et les haies.
Origine du nom : « Lamium », avec leurs deux lèvres, les fleurs de lamiers ont une forme de bouche. Ceci provient du mot  grec: « Lamie ».  Les Lamies étaient pour les personnes de l’antiquité, des  sortes de vampires qui suçaient le sang des jeunes gens !! Pas très sympathique ces lamies.
« Album », vient du latin, « albus », blanc, comme ses fleurs évidemment

Utilisation alimentaire
jeunes pousses feuillées, feuilles et fleurs (cueillies avant la floraison) crues dans salades;
Les feuilles cuites en légume peuvent être comme épinards ou hachées dans les potages ainsi que les feuilles conservées par lacto-fermentation.

Utilisations très nombreuses  en médecine traditionnelle: jugez vous-même,
- sommités fleuries et feuilles: tonique; astringent (remède à spécificité utérine); hémostatique, hémorragies; expectorant; vasoconstricteur ou vaso-constricteur; fébrifuge; anti-inflammatoire; dépuratif; insuffisance hépatique;
- plante en décoction: tonique du sang; joue sur l'élasticité des vaisseaux; règles surabondantes; pertes vaginales; cystite; hémorroïdes; brûlures et affections oculaires;
- plante en infusion: astringent; cicatrisant; laver eczémas; diminuer le saignement des plaies

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article