L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur

Publié le 14 Janvier 2017

L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)

L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur (Crataegus monogyna)

Pour vous rappeler comment est beau et agréable le printemps tout au long de ces journées sous le brouillard et le froid,
voici le prétexte  que j'ai trouvé avec ces fruits gelés pour vous montrer les belles floraisons de printemps de l'aupépine (à un style)




Nom scientifique Crataegus monogyna Jacq., 1775
Nom commun allemand/ dialecte : Golddstel


Date de l’observation:  9 janvier à Asswiller,
Les fruits restent fixés sur l’arbre et sont visibles en ce moment en hiver.
Plante à connaitre et reconnaitre car elle très commune.
C’est elle qui blanchit les haies au printemps juste après la première vague blanche du prunellier de la haie (Prunus spinosa)



Famille de plantes : celle des Rosacées, celle de nombreux arbres fruitiers comme le cerisier, le prunier, le pommier, le poirier, …
mais aussi la fraise, l’églantier...

L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)
L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)
L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)
L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)

L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur (Crataegus monogyna)

Catégorie:  arbuste Sa longévité peut atteindre 500 ans (record 1700 ans en Mayenne).

Hauteur: pouvant mesurer de 4 à 10 m.  

Tronc : écorce  brun- gris, écailleuse.

Tiges et racines: Les rameaux sont épineux et lisses

Feuilles: elles sont caduques alternes, simples, nettement et profondément lobées et possédants de grandes stipules dentées. Le s feuilles sont dentées seulement dans la partie supérieure au contraire de  l’Aubépine à grand calice, au reste, rare dans notre région.

Floraison: de mai à juin

Couleur des fleurs: fleurs, couleur blanche parfois rose, à un seul style, et nombreuses étamines à anthère rouge avant fécondation.
Les fleurs sont à 5 pétales et 5 sépales triangulaires comme la plupart des rosacées.

fruits de L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)
fruits de L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur  (Crataegus monogyna)

fruits de L'Aubépine ou Epine blanche ou Bois de mai ou Valériane du coeur (Crataegus monogyna)

Fruits: cénelles (ou drupes rouges)  à un seul noyau

Habitat: sols frais à secs, haies champêtres, lisières forestières, de préférence au soleil mais supporte les milieux légèrement ombragés

Origine du nom: dérive  du mot grec «krataegos»,  qui veut dire, « aubépine », et du latin  « monogyna», = qui signifie en « uns eul style » ce qui la différencie de sa cousine Crataegus laevigata, l’aubépine à deux styles.
A noter que « kratos »  première partie de son nom grec signifie « force » en grec et est sans doute lié au fait que le bois de l’aubépine est très dur.

Utilisations médicinales:
très nombreuses car elle contient
des principes actifs, flavonoïdes et proanthocyanidines..
Propriétés la plus connue : prévient les troubles cardiaques légers, renforce la résistance des vaisseaux sanguins, guérit les anomalies du rythme cardiaque.

 


Selon Robin Arma,
- fleurs: tonicardiaque; hypotenseur (par vasodilatation: dilate les artères); antispasmodique; sédatif léger; fébrifuge;
- fruits: astringent (diarrhées);
système cardio-vasculaire et bon sédatif nerveux; indiquée pour: troubles du rythme (extrasystoles); hypertension artérielle; angine de poitrine;

- feuilles, fleurs et cenelles: tonique du cœur; tonique de la circulation; soulage fatigue cardiaque due aux affection rénales; l'épaississement des tissus; spasmes artériels; arythmie du cœur; dilatation des vaisseaux sanguins; améliore la fonction cardiaque; bénéfique pour hypertension et hypotension;




Usage alimentaire:
On utilise les feuilles, les fleurs et surtout les fruits de l’arbuste dans le but de les extraire. Les baies d’aubépine donnent également une huile essentielle, de la vitamine C, des tanins, de l’histamine, de la pectine et des pigments. Elle est vendue sous de nombreuses formes : en comprimés, en gélules et en soluté buvable. Il existe également des tisanes à base d’aubépine, destinées pour les infusions et les décoctions. La plante, aussi bien ses baies, ses feuilles que ses fleurs, est dépourvue de toxicité.

Les très jeunes feuilles sont utilisées en salade et les  fleurs dans des salades ou desserts


De la farine était extraite des fruits et qui torréfiée, pendant la guerre, donnait un erzatz de café, sans doute pas terrible et rien à voir avec le café que nous connaissons.


Bibliographie médicinale :

 

PLANTES MEDICINALES

Robin ARMA

robin.arma@free.fr

http://www.robinarma.com

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article