Leptophye ponctuée, Sauterelle ponctuée, Barbitiste très ponctué

Publié le 11 Février 2017

Mâle de Leptophye ponctuée, Sauterelle ponctuée, Barbitiste très ponctué (Leptophyes punctatissima)

Mâle de Leptophye ponctuée, Sauterelle ponctuée, Barbitiste très ponctué (Leptophyes punctatissima)

Nom scientifique =  Leptophyes punctatissima (Bosc, 1792)   photo de mâle

Observation : le 3 août  à Reiptertswiller
Voici une photo restée dans tiroirs d’une sauterelle vue pendant l’une de nos sorties Anab d’été  à Reipertswiller.
Faute de pouvoir l’identifier elle est restée non identifiée. Elle est vient seulement de sortir de l’anonymat grâce au groupe insectes Facebook
auquel participe Gilles.
Il s’agit d’un « monsieur »,  Leptophye ponctuée. Son  sexe est
identifiable aux  2 cerques, petits crochets bruns situés au bout de l’abdomen et à la ligne brune sur le dos.

Classification : la Leptophye ponctuée  appartient à l’ordre des Orthoptères (sauterelles et criquets)  qui contient la  famille des Tettigoniidae,
la même famille que la Grande sauterelle verte ou Sauterelle sabre (
Tettigonia viridissima).
celle que tout le monde a déjà vue dans les hautes herbes.

Rappelez-vous  la différence entre sauterelles et criquets. Les sauterelles ont de longues ou très longues  grandes antennes et tarière de ponte pour la femelle et les criquets ont de courtes antennes, articulées.


 

Mâle de Leptophye ponctuée, Sauterelle ponctuée, Barbitiste très ponctué (Leptophyes punctatissima)
Mâle de Leptophye ponctuée, Sauterelle ponctuée, Barbitiste très ponctué (Leptophyes punctatissima)

Mâle de Leptophye ponctuée, Sauterelle ponctuée, Barbitiste très ponctué (Leptophyes punctatissima)

Origine du nom latin : vient du grec « Lepto» , mince et de « phyes », cela voudrait dire « Etat », cela me parait pas très probant, si vous avez mieux je suis preneur et  son prénom  « punctatissima», signifie « très ponctuée »
Dimensions: 10 à 14 mm pour le mâle et 12 à 17 mm pour la femelle, , le corps de la  femelle est allongé par la tarière

Période d’observation : mai à novembre

Description son corps est vert- jaune, et est couvert ainsi que ses pattes de très nombreux  points noirs ou rouge sombre.  Les mâles ont sur le dos une bande brunâtre . Les élytres sont très courts.
Les antennes sont très longues, près de 4 fois la longueur de la sauterelle.
L’oviscape ou tarière de  la femelle est aplati et en forme de faux.


Biologique et activité
Les mâles possèdent un organe de stridulation très peu puissant sur la face inférieure de l’élytre gauche.
Il est audible à quelques dizaines de cm mais guère plus.


Reproduction: après son accouplement, en juillet/août et septembre octobre,   la femelle pond ses œufs avec sa tarière dans l’écorce des arbres. Les œufs vont éclore et devenir des adultes après 6 mues.


Nourriture des adultes :   mange exclusivement des végétaux, comme les feuilles de ronces, framboisier, pissenlit, trèfles
Sur la photo elle déguste des Achillée millefeuille.


Habitat: affectionne les broussailles, les jardins sans tonte de maniaque.  Elle s’’acclimate facilement aux milieux anthropiques, parcs et jardins. Elle est présente et fréquente dans toute l’Europe du Nord, avec une préférence pour les lisières forestières ensoleillées comme celle où nous l’avons observée.

Prédateurs: chauve souris, oiseaux, mammifères, amphibiens.

Articles de référence et bibliographie :

https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels
http://aesgsf.free.fr/V5/sauterelles-criquets-leptophyes-punctatissima-leptophye-ponctuee.html
Guide des sauterelles d'Europe Delachaux Niestlé

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article

Roland 13/02/2017 13:38

Merci beaucoup Thibaut de ce tuyau que nos lecteurs ne manquerons pas de consulter.

Le document est à télécharger et fait 132 pages. Je confirme l'affirmation de Thibaut à savoir qu'il est magnifique : très beaux dessins et très belles photos, présentation pédagogique.

Pour ma part, si à l'usage cette clé est aussi accessible que belle ce sera un soulagement. Je pourrais enfin mettre un nom sur quelques portraits d'orthoptères restés anonymes et qui trainent dans "mes tiroirs".
Nous apprendrons à mieux reconnaitre ces petites bestioles. Elles ont leur rôle dans nos écosystèmes et paraissent bien sympathiques.

Thibaut 13/02/2017 09:31

Bonjour,
il y a au moins une clé plus "accessible au commun des mortels" que les autres, ici:
http://www.conservatoire-botanique-fc.org/doc-cbnfc-ori/entomofaune-franche-comte-doubs-jura/connaissance/404-cle-orthopteres-grand-est-j-ryelandt?path=connaissance
Elle est magnifique et mise à disposition gratis par un super passionné.

Roland 11/02/2017 22:08

JPL, content de t'avoir apporté cette petite information que j'ai moi même reçue d'entomologistes compétents via Gilles.
Les clés de détermination des sauterelles ne sont vraiment pas faciles pour le commun des mortels, comme moi. Les espèces se ressemblent en apparence mais c'est trompeur il faut se référer à des détails microscopiques ou presque pour donner le bon nom de baptême..

Jpl 11/02/2017 07:38

Depuis très longtemps je rencontre cette variété dans le jardin, au moins maintenant je sais ce que c'est!
Merci pour toutes ces infos sur ce monde végétal et animal que l'on néglige bien sûr beaucoup trop!