Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq

Publié le 31 Mai 2017

Nom scientifique :  Rhinanthus alectorolophus (Scop.) Pollich, 1777    
Nom en dialecte et allemand :  Taeschelkrutt  ou Zottiger Klappertopf

Date de l’observation: 24 mai à Achen

Famille de plantes :. c’est la famille des  Orobranchacées.
C’est une famille recomposée suite aux études des ADN. La génétique est passée par là pour refaire le classement.
Des plantes plus connues comme les rhinanthes, les euphraises, les pédiculaires,  les odontites, sont venues rejoindre les orobranches dans cette famille.
Elle compte à présent 2000 espèces réparties en 65 genres (le genre c’est le premier nom latin)
Caractéristiques communes des orobranchacées :
Leur particularité est d’être toutes des plantes parasites d’autres plantes herbacées ou arbres. Souvent elles sont spécifiques d’une espèce comme l’Orobranche de la sauge. Leurs feuilles sont simples et alternes.


Hauteur: de 10 à 50 cm
Tige : Plante hémiparasite de prairie très velue.

Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)
Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)

Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)

Feuillage: feuilles lancéolées, à dents régulières et  sans pétiole marqué.

Floraison: de mai à août
 

Couleur des fleurs: fleurs de taille moyenne, 18 à 22 mm, jaune en tube, formées de deux lèvres dont la lèvre supérieure est coudée.
La corolle a entre les deux lèvres, et de chaque côté une dent violette de 2 mm qui donne à cette fleur,
une allure de tête de coq.

Les fleurs naissent sur la tige, sans pédicelle à l’aisselle de bractées, petites feuilles vertes.
Les dents du calice, ventru,  sont couvertes de longs poils.


Confusion possible avec le Petit rhinante (Rhinanthus minor) mais dont le  calice est sans poils (glabre) et les , fleur plus petites, de  13-15 mm et à tube droit. Confusion d'autant plus facile que dans certains ouvrages, il est aussi appelé "Rhinanthe crête de coq"!
 .


Habitat: prairies non amendées ou faiblement, pâturage, moissons sur calcaire et craie

Origine du nom : du grec « rhys » le nez, « anthos », la fleur  donc fleur en forme de nez,
 et  du latin « alectorolophus », en forme de crête de coq..

 Fruit : une capsule en forme de lentille contient les graines. A maturité la fleur qui contient de nombreuses capsules avec des graines libres, fait une petit bruit de hochet..



Médecine : pas d’usage trouvé.
Ce rhinante se fixe sur d’autres plantes avec  les petits suçoirs de ses racines.
En particulier, il parasite  les céréales et certaines plantes fourragères.
C’est pourquoi les agriculteurs n’apprécient pas de la voir dans leurs cultures.

Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)
Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)

Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)

Fruit et prairie de Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)
Fruit et prairie de Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)

Fruit et prairie de Rhinanthe velu, Rhinanthe Crête-de-coq (Rhinanthus alectorolophus)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article