Comment les vignerons luttent contre le réchauffement climatique

Publié le 19 Juin 2017

 Comment les vignerons luttent contre le réchauffement climatique

Avec 32° aujourd'hui, et 38° annoncés pour lundi, on assiste à une vraie vague de chaleur", explique Francis Mazoyer, en direct de Sadirac (Gironde). "Mais on ne ressent pas d'inquiétude particulière, car ce n'est pas le moment le plus critique pour la vigne, les grappes se sont formées". Le vigneron que France 2 a rencontré est particulièrement serein, "car il a lancé une expérience originale, avec une parcelle d'un hectare, de la Syrah, un cépage méditerranéen taillé pour résister aux températures très élevées. Il n'y a pas de reconnaissance de l'appellation Bordeaux pour l'instant, mais on sent une volonté farouche chez certains producteurs de s'adapter face au réchauffement climatique", relate le journaliste.

Le cabernet franc, moins généreux en sucre

Sous ce château bordelais d'appellation Fronsac, à 15 mètres sous terre, Xavier Buffo explique qu'"il faut qu'on adapte notre vignoble, nos techniques de travail à la vigne et au chai, puisqu'un degré d'alcool trop important dans nos vins le rend invendable". Car avec le réchauffement climatique, il y a plus de sucre dans le raisin, et plus il y a de sucre, plus il y a d'alcool dans le vin. C'est ainsi que Xavier adapte son vignoble en replantant un autre cépage que le merlot, qui représente 80% du rouge, moins généreux en sucre, donc en alcool : le cabernet franc.


Voir la vidéo très intéressante sur France 2 en cliquant sur ce lien


 

Rédigé par ANAB

Publié dans #préserver les ressources

Commenter cet article