Etat de "l'art" chez les plantes en 2016

Publié le 13 Juin 2017

Edelweiss (famille des Astéracées)

Edelweiss (famille des Astéracées)

Cynorkis squamosa (famille des Orchidées)

Cynorkis squamosa (famille des Orchidées)

Lycopode d'issler (famille des Lycopodes)

Lycopode d'issler (famille des Lycopodes)

Le jardin botanique de Kew en Angleterre est connu dans le monde entier.
ce qui l’est moins est la renommée mondiale de ses chercheurs dans l’expertise du végétal.
Il existe même un restaurant gastronomique qui fait des recherches sur la cuisine avec de nouvelles plantes

Chaque année Kew publie un rapport sur les plantes et leur actualité, nouvelles espèces découvertes, disparition d’espèces, évolution des plantes avec le changement climatique etc..


Au cours de l’année écoulée, 2016, 1730 nouvelles plantes ont été recensées dans la base de données internationale des espèces végétales.

Qu’en est-il par rapport aux espèces actuelles :
- le groupe le plus développé des plantes à fleurs, les Angiospermes compte 369000 espèces regroupées en 416 familles
- les Gymnospermes (conifères) comprend 110 espèces en 12 familles
-les Lycopodes (ressemblent à des mousses en plus structuré, voir photo) 1300 espèces dans 3 familles,
- les fougères et prêles, 10500 espèces dans 21 familles
- les mousses et algues

Le monde des plantes dites "supérieures" comprend 416 familles contre 303 voici une centaine d’années et 462 en 1998. Il a progressé de 103 familles mais en a perdu 46 les dernières années selon, le Kew report.

Qu’est ce qu’une famille de plantes ?

Instinctivement, nos anciens avaient remarqué des caractères communs à certaines plantes.
la marguerite ressemble à la pâquerette et au tournesol, c’est la famille des Astéracées (autrefois les Composées). Effectivement les plantes ont été regroupées d’après des caractères communs comme pourraient l’être des humains d’une région, qui partagent apparence physique et culture sociale.

Remise en question avec les analyses d’ADN

Cependant au début des années 1980 la génétique et le séquence direct des ADN d’êtres vivants ont tout chamboulé.
L’examen d es séquences d’ADN permet de retracer la généalogie des plantes, leur proximité, la proximité de familles voisines.

Certaines familles ,la plupart ont vu leur proximité confortée. D’autres familles (41) ont disparu.
L’ancienne famille des scabieuses, knauties et autres succises, c’est à dire celle des Dipsacacées est désormais invalide. Vous ne la retrouverez plus dans les futures flores ou livres de botanique.
L’analyse d’ADN a parlé. Les membres de cette famille sont placés dans celle du chèvrefeuille , les Caprifoliacées.
D’autres familles, comme celle des Scrofulariacées a été éclatée.

 

Deux plantes  d’aspect très voisin avaient été classées dans la même famille. C’est l’exemple du Lotus Nelumbo nucifera (a) classé autrefois dans la famille des nénuphars, comme le nénuphar de jardin , Nympacaea nouchali var caerulea (b) , Nymphaéacées. Le lotus  a été reclassé dans la famille des Nelumbonacées., proches de la famille des Acéracées (c) qui contient, les platanes et érables!!

Exemples de l’importance de certaines familles de plantes :
la plus nombreuse, les Astéracées  (marguerite ) avec      32581  espèces au niveau mondial,
les Orchidacées                                                                  28237
les Fabacées (haricot, petit pois, arachide, soja, luzerne   20856
les Rubiacées (gaillets, le café…)                                      13686
les Poacées  (blé, sigle, orge, avoine riz…)                       11434



Selon le rapport de  100 pages Kew 2017, voici un petit extrait de ce rapport
Roland

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité hors région

Commenter cet article