Les slips ont parlé

Publié le 3 Juillet 2017

 Un slip avant... et après trois mois dans la terre. Captures d'écran Facebook

Un slip avant... et après trois mois dans la terre. Captures d'écran Facebook

Article paru dans les DNA  le DNA (01/07/2017

Il enterre des slips dans ses vignes

 

L’initiative pourrait prêter à sourire, mais elle est tout ce qu’il y a de plus sérieux. Mi-mars, Florian Beck-Hartweg, vigneron bio installé à Dambach-la-Ville, a enterré cinq slips en coton dans autant de parcelles : certaines lui appartenant, d’autres (conventionnelles) avec l’autorisation d’amis viticulteurs.

Pas de recherche d’économie de lessives dans cette démarche : ce « test du slip », soufflé par un conseiller de la Chambre d’agriculture, visait à rendre compte de la santé des sols selon leurs méthodes d’exploitation respectives : rangées laissées enherbées (avec roulage pour faire un paillage) avec ou sans préparation biodynamique ; vigne bio fauchée ; et vignes traitées chimiquement, avec mécanisation importante.

Verdict (sans grande surprise) : l’état de décomposition des slips au moment de leur déterrement, mi-juin, a révélé à quel point les micro-organismes du sol étaient plus vivants dans les parcelles respectant des principes naturels. À l’inverse, la biodégradation était bien moindre là où étaient utilisés intrants et phytosanitaires. Sans parler de la compacité de la terre et de l’humidité.

« Il y a un net gain d’activité biologique dans les sols cultivés selon nos techniques, avec un très léger avantage pour la partie avec biodynamie », a ainsi pu conclure Florian Beck-Hartweg. Un jeune vigneron conforté sur le fait que « tout le travail spécifique » réalisé depuis des années par le domaine familial « porte ses fruits

Test du slip organisé par Chambre d’Agriculture du Tarn et la Fédération Départementale des CUMA

Test du slip organisé par Chambre d’Agriculture du Tarn et la Fédération Départementale des CUMA

TEST DU SLIP

Le 26 septembre dernier, la Chambre d’Agriculture du Tarn et la Fédération Départementale des CUMA ont organisé le colloque « un sol vivant pour une agriculture performante – les dessous de la matière organique » à l’Ineopôle de Brens.

 

Durant la matinée, un outil d’appréciation de l’intensité de l’activité biologique des sols a été distribué à tous les participants : un slip en coton à enterrer dans une parcelle afin d’évaluer son activité biologique en fonction de la vitesse de dégradation du tissu. Cette méthode ne répond pas à un protocole scientifique établi mais elle est un indicateur parmi de nombreux autres qui permet de contribuer à mieux connaître son sol.

 

Voici une synthèse des résultats de l’opération, réalisé par la CA du Tarn. Les slips ont été enterrés le 1er novembre et ressortis le 1er avril chez tout le monde. Vous pourrez remarquer que le tissu a été presque entièrement digéré dans de nombreuses parcelles. Il existe cependant un gradient complet dans les retours, du tissu presque intact au seul élastique encore présent.

 

La chambre d’agriculture du Tarn met à disposition les vidéos suivantes de la journée du 26 septembre 2016 :

- vidéo de l'intervention de M. Xavier SALDUCCI

- vidéo du slake-test 

- vidéo du résumé de la journée

Rédigé par ANAB

Publié dans #préserver les ressources

Commenter cet article

ddelsass 04/07/2017 11:36

Malgré mon impudence , y a t il quelqu'un qui puisse me dire où trouver un "odile" D 'avance merci!

ddelsass 03/07/2017 18:55

Bonjour à vous tous!
Vous avez bien raison de vous protéger vous les hommes, mais moi aussi j' aimerai savoir où acheter un "odile" . J' ai toujours entendu que c' était un maillot de corps et non de "c.." Oh, je ne me reconnais plus!

Francis 03/07/2017 08:51

Terre castatrice ; et dire que je m'assois parterre avec le risque éminent ( mes slips portent la marque Eminence ) d' observer mon slip transformé en string érotico-aéré.....NB : le contenu a disparu.
Certains membres ANAB, instruits de ce type de désagrément & donc prévoyants, sont en possession d' un artifice Odilien prophylactiquement efficace.

Roland 03/07/2017 09:43

Toujours plein de verve Francis. La terre vit et fait peur à certains...
Eclairons nos lecteurs sur ce qu'est un "odile" . C'est un petit tapis, très pratique, léger, pliant, isolant, pour s'asseoir au cours des randonnées et découvertes naturalistes. il est surnommé "odile" car il a été sponsorisé par notre chère Odile.

Jean-Louis 03/07/2017 09:13

Eh oui, mon cher Francis : comme quoi notre "Odile" nous protège et pas que la Sainte qui "règne" sur l'Alsace !!!