Un myxomycète rare : Lindbladia tubilina

Publié le 21 Octobre 2018

Date de l’observation:  15 octobre 2018 à Keskastel


Classification : Division des Myxogastrea , : Famille des Cribrariaceae

 

Alors que j’étais accroupi au sol en train de photographier un champignon, une masse noire sur une branchette de pin sylvestre a attiré mon attention. En appuyant avec le doigt dessus, sa viscosité m’a tout de suite fait penser à des organismes très particuliers, les myxomycètes.
Les myxomycètes sont des organismes formés d'une gigantesque cellule remplie d'une multitude de noyaux.
Ils se rencontrent sur différents substrats toujours végétaux : bois morts, litière de feuilles et brindilles, etc. et se nourrissent de bactéries, d’algues, de champignons, etc. Cette masse, ou plasmode, est capable de se déplacer de quelques centimètres par heure pour se nourrir. Dans certains cas, elle va se transformer en une structure ( petites boules parfois sur un pied, etc.) qui va produire les spores, le sporocyste.

 

Un article du blog Anab vous a déjà présenté ces organismes particuliers qui ne sont ni des animaux, ni des végétaux, ni des champignons:

http://naturealsacebossue.over-blog.com/2017/10/les-myxomycetes-des-organismes-discrets-et-surprenants.html
et aussi ses incroyables capacités: (cliquer ou coller le lien suivant)

http://naturealsacebossue.over-blog.com/2018/02/une-cellule-geante-sans-cerveau-qui-apprend-le-blob.html

 

Le plasmode de Lindbladia tubulina est de couleur sépia, brun noir ou noir.

 

plasmode de Lindbladia tubulina

plasmode de Lindbladia tubulina

sporocystes en formation chez Lindbladia tubulina

sporocystes en formation chez Lindbladia tubulina

Identifier un myxomycète, sauf cas particulier, nécessite souvent l’usage du microscope. Lindbladia tubulina ne possède pas de capillitium dans son sporocyste (pour schématiser, des filaments dans le sporocyste entre lesquelles se forment les spores).

C’est une caractéristique de l’ordre des licéales auquel appartient  Lindbladia tubulina. De plus, cette espèce est caractérisée par la présence de granules concentrés sur le péridium (l’enveloppe du sporocyste), souvent en groupes

 

granules sur le péridium (microscopie x 1000) chez Lindbladia tubulina

granules sur le péridium (microscopie x 1000) chez Lindbladia tubulina

Les spores sont lisses à verruqueuses (microscopie x 1000)  chez Lindbladia tubulina

Les spores sont lisses à verruqueuses (microscopie x 1000) chez Lindbladia tubulina

Cette espèce est assez rare et fructifie en été automne.



Texte, photos, et bibliographie : Gilles Weiskircher (Anab)


 

 


Sources : https://www.mycodb.fr/fiche.php?genre=Lindbladia&espece=tubulina

Rédigé par ANAB

Publié dans #champignons

Commenter cet article

christian 21/10/2018 10:12

Merci Roland de cette ouverture dans ce monde passionnant des myxomycètes.
La forme et la couleur m'ont rappelé un parasite fongique du bouleau le fameux Chaga,mais lui un basidiomycète.Ce dernier champignon est utilisé en médecine populaire en Russie,Chine ,Japon.
Il aurait lui guéri Alexandre Soljénitzine du cancer.

Roland 21/10/2018 10:29

Merci Christian de ton appréciation. Ici c'est notre mycologue maison GILLES qui nous propose cette découverte ainsi que tous ces articles passionnants sur les lichens et les champignons.

Une nouvelle saga est en préparation par Gilles sur Lichens et Champignons que nous diffuserons sur ce blog pendant plusieurs mois à raison d'un article par semaine.
Vous aurez de quoi vous instruire et vous décaper les idées reçues sur ces organismes étranges et complexes.