Lichens et champignons en interactions épisode 14 : champignons et termites (et Cladonia floerkeana )

Publié le 16 Février 2019

Cladonia floerkeana  - Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Cladonia floerkeana  - Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Cladonia floerkeana - Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Nom scientifique : Cladonia floerkeana (F.) Flörke

 

Date de l’observation: 11 juillet 2018 à Herbitzheim


Classification : Division des Ascomycota, famille des Cladoniaceae

 

Habitat : C’est un lichen commun sur sol acide, humus, bois en décomposition dans les landes à bruyère ou rochers siliceux.

Cladonia floerkeana  - Photo Gilles Weiskircher (Anab)

Cladonia floerkeana - Photo Gilles Weiskircher (Anab)

Les entomologistes ont répertorié plus de 2000 espèces de termites à travers le monde dont plus du tiers vivent en Afrique. Le continent africain héberge entre autres plusieurs espèces qui  ne peuvent digérer la cellulose et la lignine, composants de base des végétaux dont ils se nourrissent. Ils font ainsi appel à un champignon pour pallier cette difficulté.

Dans la termitière, et à l’aide de végétaux grossièrement mâchés et digérés sous forme d’excréments, ils fabriquent une petite structure aérée, la meule, sur laquelle va croître le mycélium d'un Termitomyces, un champignon de la même famille que les lépiotes. Ce dernier va progressivement dégrader les masses ligneuses et cellulosiques de la meule en substances plus facilement assimilables par les termites. On parle de termites champignonnistes. Les champignons du genre Termitomyces sont exclusivement cultivés par les termites et en dépendent entièrement pour leur survie et leur reproduction. L’évolution de Termitomyces a été façonnée par des millions d’années de «sélection artificielle» par les termites.

 

Entre ces termites et le champignon, c’est une relation vieille de 7 millions d’années. Une relation qui s’est mise en place pendant que nos plus anciens ancêtres connus, Toumaï et Abel parcouraient le continent africain.

En effet, deux spécimens de meule à champignons fossiles ont été découverts en 1998 et 2001 sur des sites fossilifères du Tchad. On comprend pour l'instant assez mal comment une structure aussi fragile a pu se fossiliser mais on sait maintenant que les processus à l’œuvre étaient déjà les mêmes il y a au moins 7 millions d'années.

Récemment, les vestiges de la plus vieille « ferme agricole » jamais découverte viennent d’être mis au jour en Tanzanie. Et il s’agit de traces laissées par des termites, 25 millions d’années avant l’apparition de l’agriculture chez l’Homme. Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs a découvert une champignonnière fossilisée dans une termitière vieille de 25 millions d’années. Mis au jour dans le sud-ouest de la Tanzanie, ces traces d’ »agriculture » sont les plus anciennes jamais découvertes.

 

Termitomyces est un champignon comestible couramment consommé en Afrique et en Asie. De nombreuses espèces sont utilisées par différents groupes ethniques pour leurs propriétés médicinales. Les composants que contiennent ces champignons ont des utilisations potentielles en immunologie et dans le traitement des troubles neurodégénératifs. Ces supposées propriétés médicinales font l’objet actuellement de recherches

 

 


Texte, photos, et bibliographie : Gilles Weiskircher (Anab)



 

 

Sources:

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/981.htm

https://www.afl-lichenologie.fr/Photos_AFL/Photos_AFL_C/Textes_C/Cladonia_floerkeana.htm

Rédigé par ANAB

Publié dans #champignons

Commenter cet article

Roland 16/02/2019 22:41

Merci Gilles de nous faire partager la présentation de ces lichens avec tes superbes photos .
Bravo aussi de nous montrer toutes ces facettes de la biologie incroyable des lichens et champignons; Après l'élevage en serres agronomiques par les fourmis, qu'allons nous encore découvrir?