Le Flambé, Le voilier

Publié le 3 Novembre 2019

Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)
Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)

Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)

Depuis sa région notre collègue Hans nous fait découvrir ce magnifique papillon qui butine dans son jardin.
En Alsace, le Flambé existe mais est très rare. Nous voyons plus souvent  son cousin, le Machaon.
Roland



Nom scientifique : Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)

Nom allemand : Segelfalter



Origine du nom : viendrait du grec «Iphiclides » nom de l’argonaute Iphiclos  de la mythologie grecque  et son nom d’espèce, de « Podaleiros  »,  chirurgien héros  grec  de  la guerre de Troie. Le nom commun « Flambe » provient de la comparaison avec un type de soie, chinée et dénommée Taffetas flambé.

Voir à ce sujet, l’article très détaillé sur le blog de JY Cordier,  et très intéressant en général sur l’origine des noms d’animaux.


Observation : le 22 juin à Nice

Classification :  fait partie de la famille des Papilionidae  qui comprend le Machaon que tout le monde connait ainsi que l’Apollon des montagnes . Cette  famille compte 750  espèces différentes de par le monde! C’est une famille archaïque mais qui rassemble  les plus gros papillons existants et  présents  dans le contient australien
Points communs : ces papillons sont des papillons de jour de grande taille qui  ont des couleurs très vives.
Les chenilles possèdent un organe érectile en fourche (l’osmeterium) capable d’émettre des substances toxiques envers un prédateur.

Les écailles situées derrière la tête se rejoignent sous le cou au contraire des autres familles de papillons.


Dimensions: envergure 50 à 80 mm et jusqu’à 90 mm pour les femelles dont l’abdomen est plus gros

Description: le plus typique est sa forme triangulaire quand il est posé pour butiner.
Son abdomen se termine par deux pointes ou fourche comme le
Machaon d’où le nom de Porte queue  donné à ces deux espèces. Il vaut mieux éviter donc ce nom car il est confusant.
Le Flambé possède une couleur jaune pâle au contraire du Machaon et son corps est à l’identique des  tigres ( !) , strié de 6 lignes noires parallèles au corps et convergentes vers la queue ?
Les ailes postérieures possèdent des lunules (demi cercles de couleur en forme de lunes) marginales bleues  surlignées par une large bordure noire vers le haut.
Au centre un ocelle orange entoure une tache noire collée à une lunule bleue  inverse de celle du machaon qui est vers le  haut


Période d’observation mars  à septembre

Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)
Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)
Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)

Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Photos Hans -Jürgen Blum (Anab)

Biologique et activité
Le papillon sort de sa chrysalide brune à la fin de  la période d’hibernation. Il part à la recherche de partenaires sur des sites favorables
Les Flambés peuvent se retrouver par centaines autour de points d’eau ou sur des collines propices..



Nourriture des larves:
Des chenilles noires sortent des œufs après quelques semaines pour dévorer depuis une feuille abri d’autres feuilles de l’arbre hôte. Chacune  rejoint régulièrement sa feuille abri grâce à un fil de soie qu’elle secrète au cours de ses déplacements.
En fin de cycle elle atteint 4 cm de long. La chenille est devenue vert clair avec 2 lignes de points orangés sur le dessus et des stries vert clair qui imitent les nervures des feuilles. Elle va se métamorphoser en chrysalide verte pour la première génération sur l’arbre ou brune pour la dernière.

 Notez ces adaptations pour diminuer la prédation. La chrysalide verte échappera ainsi  d’avantage aux prédateurs aviaires et la brune se mêlant aux feuilles mortes échappera  un peu mieux aux rongeurs et oiseaux qui se nourrissent dans la litière des feuilles.

Le papillon imago du Flambé,  prend 4 semaines pour sortir de sa chrysalide verte première génération et tout l’hiver pour sortir de sa chrysalide brune.

Les plantes nourricières (hôtes) sont des arbres appartenant aux rosacées :
le  prunelier, cerisier de Sainte Lucie,  cerisiers dont le cerisier à grappes, les aubépines, les amandiers, pommiers, poiriers, sorbiers,  et pêchers. Ces arbres n’ont pas tous la même valeur pour la survie des chenilles. Le prunelier semble être une nourriture choix avec  plus de 90% de survie contre 64% seulement pour l’aubépine.
Vous savez donc ce qu’il vous reste à planter dans votre jardin pour attirer ce beau papillon. Faut-il encore que le climat lui convienne.

Reproduction:
Les chenilles évoluent vers le stade imago quelquefois déjà à la mi avril (papillon. Si la première génération est précoce, le Flambé peut en produire une deuxième en août. Ceci  lui permet d’améliorer le développement de l’espèce.). Les papillons  émergent et recherchent des partenaires comme indiqué plus haut. Il a été observé  (Lafranchis) des comportements territoriaux des mâles qui pourchassent des concurrents hors de leur territoire.

Les femelles pondent leurs  60 œufs blancs brillants, de manière isolée,  au hasard sous des feuilles des plantes hôtes.

 Nourriture des adultes : ils ne sont pas inféodés à une espèce et butinent   différentes fleurs comme la lavande, les scabieuses et knauties, les chardons,  la valériane rouge, … 

Habitat:sites ensoleillés et climat chaud comme les régions méditerranéennes, les collines, les  friches arbustives, les haies, en dessous de 800 m d’altitude.
Il est présent dans le centre du pays et dans l’Est où il est très rare.


Prédateurs: chauve souris, oiseaux- Il existe une forte  prédation des rongeurs et oiseaux pour les  nymphes du Flambé  tombées au sol pour hiberner

Protection et dangers :
il est protégé dans de nombreux pays du centre de l’Europe ( Allemagne, Hongrie, Rep tchèque, …)   et en région Ile de France. Il est classé CR, critique en Alsace car très rare. . Il est espèce déterminante, Znieff  
Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique  en Alsace, Lorraine, Champagne Ardenne, Haute Normandie.
Cette espèce est l’une des rares en expansion avec le changement climatique. Elle apprécie les jardins non traités, peu tondus et la chaleur. Sa  reproduction est plus élevée les étés chauds.


¨Photos Hans Jürgen Blum (Anab) et Gérard Zu.
Texte, , bibliographie  Roland Gissinger (Anab)



 

Webographie
http://www.bourgogne-nature.fr
http://www.papillon-poitou-charentes.org/Iphiclides-podalirius-Linnaeus,4216.html
https://www.zoom-nature.fr/le-voilier-cerf-volant/

Bibliographie :
Très joli et instructif livre : Guide complet des papillons de jour  de Lorraine et d’ Alsace –JY Nogret /S Vitzthum édition Serpenoise

Papillons de France, Tristan Lafranchis

Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Poèmes Haïku et photos de Gérard Zu.
Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Poèmes Haïku et photos de Gérard Zu.
Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Poèmes Haïku et photos de Gérard Zu.

Flambé (Le) , Le voilier (Iphiclides podalirius)- Poèmes Haïku et photos de Gérard Zu.

Rédigé par ANAB

Publié dans #Insectes de chez nous, #Papillons

Commenter cet article

Gezette 03/11/2019 17:36

J'ai la chance d'avoir sa visite chaque année (tout comme le machaon) Il s'est laissé photographier (recto et verso) au mois de juillet de cette année, sur un pied de lavande, dans mon jardin situé dans le vignoble nantais.
Comment faire pour vous joindre les photos.?
Je vais essayer par la rubrique "contact"
@+
Gérard Zumbiehl

Roland 03/11/2019 18:49

Merci Gérard de cette expérience.

Pour les photos c'est possible en utilisant l'adresse du blog