La Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole

Publié le 30 Septembre 2020

Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)
Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Cette grande plante est fréquente dans les endroits incultes et au bord des chemins. Cette lointaine cousine de la laitue est facile à reconnaitre avec ses feuilles piquantes au revers.
Découverte ci-dessous.
 Roland


Nom scientifique : Lactuca serriola L., 1756


Origine du nom : vient du latin « lactuca» qui était le nom général de plantes secrétant du latex ou lait et  « serrula » qui  signifie « petite scie » comme le revers des feuilles denté en pointes de scie.

Nom commun dialecte / allemand : Scarole, Wilder Lattisch, Kompass

Noms anglais : Prickly lettuce, Compass plant

Date de l’observation:  le 12 septembre à Woustviller


Famille de plantes : celle de la marguerite, du bleuet, du pissenlit, des centaurées. (Famille des Astéracées anciennement Composées). Cette famille de plantes est particulière car la fleur est en fait un ensemble de fleurs réunies en une tête serrée, on dit un capitule. C’est une famille de plantes très évoluée. Elle se signale aux insectes comme une grande et seule fleur. L’insecte visite plusieurs fleurs sur chaque capitule et plusieurs capitules. Les fleurs sont souvent munies d’aigrettes ou parachutes que le vent transporte au loin. Le nombre de fleurs et les aigrettes donnent de grandes facultés de dissémination. L’occupation des sols par ces plantes est plus rapide que la plupart des autres plantes. C’est pourquoi aussi de nombreuses astéracées, d’origine « exotique », sont considérées comme invasives.
Particularité des laitues : elles  ont des akènes à bec et  des aigrettes lisses, non plumeuses. Leurs tiges  contiennent un latex.

Catégorie: Plante annuelle ou bisannuelle, hémicryptophyte (plante aérienne dont les bourgeons persistent  au niveau du sol pendant l’hiver).

Hauteur: 30  à 180 cm

Tiges et racines: tige sans épines, contenant du latex visible à la coupure, très rameuse à l’extrémité.


Feuilles: glauques, embrassantes et auriculées, découpées jusqu’au milieu de la nervure principale (pennatilobées). Leur taille diminue au fur et à mesure  de leur implantation vers le haut. Au revers, les bords de la feuille et la nervure principale sont parcourus de dents formant  un peigne épineux. Ces dents peuvent manquer sur certaines feuilles ou plants. Les feuilles supérieures sont dans un même plan vertical orienté nord-sud.
Cette disposition particulière des feuilles protège la plante des rayons solaires trop vifs et limite sa perte en eau. Elle l’a fait surnommer « plante ou laitue-boussole » comme aussi en anglais et allemand. Lorsque l’endroit où elle se trouve est très ombragé, les feuilles sont à plat, comme les autres plantes pour recueillir le maximum de lumière.

Feuilles, remarquez les feuilles du bas en position verticale et le peigne d'épines du revers des feuilles  - Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)
Feuilles, remarquez les feuilles du bas en position verticale et le peigne d'épines du revers des feuilles  - Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Feuilles, remarquez les feuilles du bas en position verticale et le peigne d'épines du revers des feuilles - Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Fleurs et fruits  de Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)
Fleurs et fruits  de Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Fleurs et fruits de Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Fruits  avec leurs aigrettes de Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)
Fruits  avec leurs aigrettes de Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Fruits avec leurs aigrettes de Laitue serriole, Laitue scariole, Escarole (Lactuca serriola)

Floraison: de juillet à octobre
 
Type : fleur de couleur jaune pâle en languette (ligulées)

Couleur: les 12 à 20 fleurs ligulées sont regroupées en nombreux petits capitules de 1 à 1.3 cm formant un corymbe lâche à l’extrémité des tiges.
L’extérieur du capitule est formé par de petites feuilles ou bractées inégales sur plusieurs rangs
Pollinisation : la couleur est invisible pour les abeilles mais la plante leur est visible en ultraviolet. Des papillons et mouches viennent aussi polliniser cette plante.


Confusion : la couleur des feuilles et la présence d’un « peigne » sous les feuilles évitent la confusion. Les autres laitues ont des feuilles différentes ou des couleurs de fleurs différentes.


La salade, la scarole ou Cichorium endivia est un faux ami. C’est une plante dérivant non pas de cette  Laitue scariole mais de la Chicorée scarole (sans le « i »). C’est facile à confondre…
 
Fruits : les fruits sont des akènes gris, finement velus (pubescents) de 2 mm prolongés par un bec de même longueur et une aigrette de soies blanches de 3 mm. La propagation des graines se fait par le vent.


Habitat: aime les terrains riches en azote comme les terrains vagues, bords des chemins, friches mais aussi les vignes et vergers en particulier sur les terrains bien exposés au soleil.


Protection : plante très commune sans protection légale


Utilisation alimentaire: cette Laitue scariole est l’ancêtre de la salade, la Laitue. Ses jeunes pousses sont comestibles crues ou cuites  mais pas les  anciennes qui deviennent épineuses.
La racine servait de substitut au café après séchage et torréfaction comme les racines de chicorée.
Elle est toxique pour le bétail qui en ferait une trop grosse consommation car elle provoque un emphysème respiratoire


Utilisation médicinale et toxicité :
Déjà à l’Antiquité elle était utilisée pour ses propriétés soporifiques et pour supposer  guérir les inflammations des yeux et augmenter la diurèse.
Les feuilles cuites étaient utilisées pour faire des cataplasmes et guérir les plaies infectées.

Dans d’autres sociétés comme chez les indiens Navajos, elle était utilisée comme plante cérémonielle en raison de son pouvoir émétique (ou vomitif).


Composition: la tige de la Laitue scarole contient du latex ou lactucarium. Ce composant séché était utilisé comme substitut faible à l’opium. Il était  fumé ou dilué dans l’eau chaude en boisson très amère.

D’après wikiphyto, la laitue vireuse, Lactuca virosa est la plante médicinale du groupe. La Laitue
scarole, Lactuca serriola présentée ici a des propriétés voisines mais atténuées. Les composants du lactucarium sont la lactuline et la lactucopicrine. Ils ont une activité sédative, antalgique et antipaludéenne.

Comme toujours l’usage des plantes est peu documenté et il faudra consulter un médecin avant toute utilisation et éviter ainsi des effets indésirables simples ou croisés avec l’usage de médicaments.


 

Texte et photos Roland Gissinger (Anab) - relecture Bernard Weinzaepflen



Sources bibliographiques voir index biodiversité
 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article