Le Grillon des champs

Publié le 23 Septembre 2020

Adulte et larve de Grillon des champs	(Gryllus campestris)
Adulte et larve de Grillon des champs	(Gryllus campestris)

Adulte et larve de Grillon des champs (Gryllus campestris)

Nom scientifique :  Gryllus campestris Linnaeus, 1758  photo de mâle

Origine du nom scientifique: vient du latin  « Gryllus » ,qui désignait déjà le grillon à l’époque romaine et  son « prénom »  « campestris», signifie de la plaine, de la campagne »


Autres noms communs : Grillon champêtre, Gril, Riquet, Cricri, Grésillon, Grillon sauvage, Petit Cheval du Bon Dieu, Grill

Nom allemand : Feldgrille

Nom anglais : European field cricket


Observation : le 3 août  à Reipertswiller

Classification :  le Grillon des champs  appartient à l’ordre des Orthoptères (sauterelles et criquets)  qui contient la  famille des Gryllidae.
Ils se distinguent des sauterelles et criquets par leurs membres dont le tarse est en trois parties,  leur tête ronde sphérique, leurs longues antennes et le système de ponte de la femelle, l’ovipositeur, en forme d’épée.
Il en existe plus de 5000 espèces différentes de par le monde dont une vingtaine en France.


Dimensions: 20 à 26 mm

Période d’observation : mai à août

Description : son corps est trapu, noir et la tête ronde et brillante ce qui le distingue de tous les autres orthoptères, sauterelles et criquets.
Les élytres (ou tegmina) sont joliment nervurées et jaunâtres à la base. Les antennes sont longues d'à peu près  la longueur du corps
L’ovipositeur de  la femelle est fin en forme d'épée. Les pattes sont particulièrement bien adaptées à la course et au fouissage. Il est capable de sauter et voler mais préfère courir hors de son terrier.



Biologie et activité
Les grillons vivent au fond d’une galerie de 20 à 30 cm qui se termine avec une petite chambre terminale. A l’entrée, une petite plateforme aménagée et ensoleillée sert aux grillons à exercer leur chant fascinant.
Seuls les mâles possèdent un organe de stridulation. Il est très puissant et audible à plus de 50 mètres. Le mâle stridule du matin au soir, du début du printemps jusqu’au milieu de l’été.
Ce son aigu, « tsriii, tsriii », est obtenu en frottant le bord de l’élytre droit sur l’élytre gauche. Ces ailes portent de belles stries qui produisent  un son. Ce son  est amplifié par le reste du corps formant caisse de résonance.

 

Larve de Grillon des champs	(Gryllus campestris)
Larve de Grillon des champs	(Gryllus campestris)

Larve de Grillon des champs (Gryllus campestris)


Son émis  par le Grillon champêtre. Il sent bon la campagne !! Ecoutez en copiant-collant cette adresse dans votre navigateur..
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9c/Gryllus_campestris_-_sound.ogg

Le son ne peut être émis qu’à partir d’une température d'environ 20°c. La fréquence est de 1 par seconde aux températures fraîches mais monte à 5 ou 6 en moyenne à 22°C et jusqu’à 30/seconde  pour « un combat singulier » de chants contre un autre mâle.

Au début du printemps, attirée par le (beau) chant d’un mâle, la femelle quitte sa galerie et va s’accoupler.


Reproduction: après son accouplement, la ponte a lieu vers juin/ juillet. La femelle pond une trentaine d’œufs à la fois avec son oviscapte dans le sable ou la terre meuble. Les œufs vont éclore après deux semaines pour donner des larves de 1 mm semblables aux adultes. Après avoir vécu en petits groupes, les jeunes vont se disséminer, occuper d’anciennes galeries et  devenir des adultes après une dizaine de mues successives.

Nourriture des adultes :   mange de tout mais surtout  des végétaux, racines, petits insectes, pucerons.

Habitat: affectionne les terrains ensoleillés et secs  avec une  végétation rase ou clairsemée, comme les collines sèches et les landes à bruyères.


Prédateurs: mantes, lézards, chauve souris, oiseaux, mammifères, amphibiens.

Intérêt alimentaire : en raison de leur haute richesse en protéines les grillons font partie de la nourriture de certains peuples asiatiques et africains.
Il se développe par ailleurs des élevages d’insectes, grillons en particulier  bien moins couteux (4 à 5 fois moins) en matière première que la viande  sur 4 pattes et à valeur nutritive égale.



Protection et Prédateurs :
L’espèce est en régression avec celles  de son biotope et  leur fragmentation. Elle est présente partout mais certaines zones et quelques départements  ont vu leurs populations disparaitre avec la surcharge en engrais des prairies, le développement des herbes  qui empêche le soleil d’arriver au sol. En Angleterre, le Grillon champêtre est en danger d’extinction et des élevages artificiels ont été mis en place pour restaurer des populations.
Les populations sont très fluctuantes en fonction des conditions météorologiques.



Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)- Relecture Bernard Weinzaepflen


Articles de référence et bibliographie :


https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/65910
http://www.orthoptera.ch/arten/item/gryllus-gryllus-campestris
https://de.wikipedia.org/wiki/Feldgrille

Rédigé par ANAB

Publié dans #Insectes de chez nous

Commenter cet article