Céphalopodes- fossiles du Muschelkalk

Publié le 5 Mai 2021

ENFIN !! les commentaires sont à nouveau possibles sur notre blog

  1. Quelques mots au sujet de la fossilisation

Si le terme de fossile désigne les restes conservés d’organismes vivants, la plupart du temps, il s’agit des parties dures à savoir la coquille dans le cas des Mollusques (animaux à corps mou protégé par une coquille). Mais à l’origine, la coquille des Céphalopodes (Mollusques à coquille cloisonnée, à tête entourée d’une couronne de tentacules) est composée d’une variété de calcite instable, l’aragonite. Cette dernière finit par se dissoudre au sein du sédiment qui l’emprisonne et ce n’est que son contenu en boue calcaire ayant occupé les vides laissés par le corps de l’animal qui trahit l’existence d’une forme vivante au départ. Nous sommes en présence de l’empreinte interne de la coquille (et des cloisons) comme dans le cas d’un kougelhopf dont le moule aurait disparu en cours de cuisson. Lorsque la coquille a été recouverte de boues argilo-calcaires, le dégagement du fossile est grandement facilité, mais pris dans une gangue calcaire, il demande des heures de préparation et peut réserver des surprises (cassures)... A noter que la coquille a pu servir de support à des êtres marins fixés dont la coquille a pu se conserver : c’est le cas des encroûtements assez fréquents par une petite huître Placunopsis ostracina. 



 

  1. Céphalopodes du Muschelkalk local

Les fossiles de Mollusques sont bien présents sur tout le pourtour vosgien, dans les terrains du Muschelkalk (= calcaire coquillier). Ils témoignent de l’existence d’un régime marin à l’époque du Trias moyen. Parmi les nombreux groupes rencontrés, les Céphalopodes sont sans aucun doute les plus curieux et les plus souvent ramassés, voire collectionnés. Deux groupes voisins appartenant à deux lignées évolutives sont présents : les Nautiloïdés et les Cératites (: une page prochaine leur sera réservée). Les Nautiloïdés sont un groupe ancien apparu à l’ère primaire (- 500 millions d’années) qui possède encore des représentants actuels dans l’océan indien. Les Cératites se sont épanouies au Trias et forment avec les Ammonites un groupe éteint.

Deux espèces de Nautiloïdés se retrouvent dans les terrains du Muschelkalk : (Germano)Nautilus bidorsatus et Nautilus tridorsatus (suevicus).

Pour les Cératites et selon les auteurs, ce sont une quinzaine d’espèces ou zones qui ont été identifiées au sein des Couches à cératites. L’espèce la plus commune est Ceratites nodosus.


 

  3) Caractères distinctifs (au niveau des fossiles)

Les nautiles

 

https://lh4.googleusercontent.com/EaX9r1RujieZGYnt6aZcB1V0SJ_36u47ofeblVQ8nAotMKSajlHFXg1u9E6pxJoyLewJAXi_v4yphoh8bLeWv8JYbONFeCNSS9_rYyxPVXdSGyOv0kNdLUYFxgsStRRctsw9BErF


 

Ils sont souvent de taille respectable (Ici, exemplaire non complet, h = 24 centimètres). Le bord de la coquille de Nautilus bidorsatus possède deux crêtes séparées par un sillon et visibles sur le haut. L’aspect externe de la coquille recouverte localement de précipitations secondaires calcaires et de petites valves rondes de l’huître Placunopsis ostracina est globalement lisse. Le corps de l’animal occupe la cavité externe la plus développée. Le reste de la coquille est cloisonné en loges remplies à l’origine par un mélange liquide-gaz. Ces cloisons sont simples et incurvées. Les loges communiquent par un siphon situé au centre des cloisons (coupe).

https://lh3.googleusercontent.com/SP5fJFkx9NbJvvFHXJnfWsyXFVCFDrne-hHaeMIImdYD1WXLnhYFa1gkb5JhCJuK_VfJAywY04W9KdvSzo922vt8hwkLAXb_xHHZdGKpugBwibZjfxnPh5vftBaesbsxPgXqTUJ8

Beaucoup des caractères du nautile actuel sont prêtés aux formes fossiles. La locomotion, grâce à une propulsion par jet d’eau à travers un entonnoir orientable. Le déplacement vertical au sein de la colonne d’eau grâce au système des loges qui fonctionnent à la manière de ballasts. Les formes hydrodynamiques des coquilles anciennes suggèrent que les nautiles fossiles étaient des organismes nageurs, chasseurs des fonds marins.

Ce dernier élément est corroboré par l’existence de pièces fossiles (2cm) reconnues secondairement comme appartenant aux nautiles. Il s’agit de “becs de nautile” à savoir les mâchoires cornées qui ont fossilisé (photo ci-dessous) .

https://lh5.googleusercontent.com/baz-7SUUUF1UtoNwg5nFSjxBZOlCVjbiDZ1CeD1eQoKIJ99SwowcDuVecHorkf8WwUAWZtPa2VeixcIwbFchreEvdcm_vcSMND3KpbFNJjwxwsnpb3NHGUQCijrtNHBHhM8EKZjQ

 

Représentants actuels

 Coquille de Nautile actuel (photo Magnus Manske)

https://lh3.googleusercontent.com/dLFCSjmGz-xYR_siUi0E1tAVlqHqfSWeoYQL_RQJYI8VkxOmltq1w4J3ukBWQqGP6_QoVcuiOOY9jcbOICSX_ZdGjNBaMO5s8TjzEEPUlgH0IiEoUpetytT0_TYWx0OLNWk4x0_v





 

https://lh3.googleusercontent.com/_HPAjNVDBHDc7wiIO-qcGNhDEk1HDqz1NpmYsR1qXIok9lpGe_jq3yxuHh8pQoYoIezguuIjpNL2ddjLXF9VMFnWsr-b5GvpoVma25L9cZHZ34Cv3iExgdc5SPuykLh1WrrsvtBZ

 

Nautilus in the water goodfree_ photos_public domain

Remarque : une vue 3D de Nautilus bidorsatus orientable existe sur le net

Luftbild Rohde sketchfab.com

 

Les cératites









 

https://lh3.googleusercontent.com/z_HSIyDDqmHHhE6Y7YGI2gg4kQEdOfggIpeIuemy8gTYYjyXHcOXH3xXNNoxlu5CEsbtvGXZ1WGs9tacrg70UQ-hIQN52ohN7K1k3WAz6VvRB6c21vB-RL6inHN75p0-1bc9q63-

 

fossile de Ceratites nodosus. (diamètre environ 10 cm). On note les cloisons à tracé sinueux,  la présence de reliefs sous forme de côtes (1) et de nodules (2).














 

https://lh5.googleusercontent.com/IFJ08MkVTp_5JcK7bjqQahRCI3UJh4SGtC4kogxgCT0jnM3w7wiKepeh46RDUmrzPzGs48pHgWZzDlhGkMyBsD9hW9Aps9iujLTPP9G0AAe-FGWHiWi0DwlpfCcVRPpnJ1G_UhsN

Vue sur le rebord de la coquille. En A, la trace du conduit ou siphon reliant entre elles les loges. 





 

En fonction des espèces, la taille peut varier de quelques cm à quelques décimètres . La forme extérieure de la coquille présente des reliefs sous forme de côtes (1), de nodosités ou tubercules (2). Là aussi, c’est la dernière loge (partie claire à gauche) qui était occupée par le corps de l’animal relié aux loges d’accroissement par un siphon situé contre le rebord de la coquille et dont la trace est visible sur certains fossiles (A). Les cloisons présentent une particularité qui fait l’originalité du groupe à savoir la ligne de suture caractérisée par une succession de selles et de lobes ces derniers étant dentés. L’effet de ces replis tant externes que internes a sans doute un rôle protecteur rendant la coquille plus résistante face aux prédateurs. Des traces de « morsures » fossilisées et réparées ont pu être retrouvées. On attribue aux cératites un déplacement de type marcheur sur le fond marin. Elles auraient eu une fonction de chasseurs et de détritivores.

Photos (sauf mention) textes, recherches, schémas et bibliographie
  Étienne Feuchter (Anab)





 


 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Paysages, géologie de notre région

Commenter cet article

Pomme63 07/05/2021 07:27

Très intéressant. N'étant pas de la région et ne la connaissant pas cela m'a permis une belle découverte. Merci.
J'aime beaucoup votre blog.

ANAB 07/05/2021 09:35

Merci Pomme63 de cet avis et d'apprécier notre blog. Content que tu ais fait cette découverte grâce à Étienne.

Roland

ANAB 05/05/2021 22:27

Chers lecteurs ,

un très grand merci de vos commentaires adressés à notre ami Etienne pour ce très bel article. Nul doute que ces encouragements vont lui donner des ailes pour vous rédiger d'autres articles sur ce thème et cette passion de la géologie

Roland

Bernadette 05/05/2021 10:09

Document très instructif ,merci Étienne.

HEINTZ 05/05/2021 10:06

merci pour ce beau voyage dans la Préhistoire , merci pour cet article d'une belle composition , ,interessant et sa lecture est à la portée de tout le monde ;

Roland 05/05/2021 10:02

article pédagogique, j'ai tout compris! et très belles photos. Merci Etienne

Martineke 05/05/2021 09:46

Merci pour cet article bien clair. J'avais ressorti récemment mes vieilles trouvailles justement ????
Bonne continuation à vous et à votre super blog.

BernardW68 05/05/2021 08:56

Intéressant mais complexe.

christian 05/05/2021 08:03

Pas besoin de "Jurassic park " pour se dépayser, notre Muschelkalk est suffisant pour voyager.

Nicole 05/05/2021 07:40

Avec les représentations actuelles l'exposé est très explicite.

Gilles Weiskircher 05/05/2021 06:32

Article très intéressant