Le Bois joli (ou encore Laurier des bois)

Publié le 2 Avril 2015

Le bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Roland Gissinger (ANAB)

Le bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Roland Gissinger (ANAB)

Nom scientifique : Daphne mezereum L. 1753

Origine du nom : Daphne, origine inconnue.
Son deuxième nom , mezereum signifie mortel en arabe, ne laisse planer aucun doute sur sa toxicité!


Noms communs: Le bois-joli, jolibois, verdelet, vert-bois, Daphné bois-gentil ou simplement bois-gentil


Date de l’observation: le 12 mars à Butten

Famille de plantes=   celle des Thymeléacées  (famille d'arbustes, peu présents en France, 500 espèces, 44 genres...)

Catégorie
: arbuste
Hauteur: 1 à 1,5 mètre

Tronc :  branches souples, écorce grisâtre
 

Feuillage: feuilles simples ovales, lancéolées de 4 à 10cm, non persistantes

Longévité : 50 à 80 ans

Bois-joli (Daphne mezereum). Photos : Roland Gissinger (ANAB)

Bois-joli (Daphne mezereum). Photos : Roland Gissinger (ANAB)

Fleurs et feuilles du bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Roland Gissinger (ANAB)
Fleurs et feuilles du bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Roland Gissinger (ANAB)

Fleurs et feuilles du bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Roland Gissinger (ANAB)

Le Bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Guy Schneller (ANAB)

Le Bois-joli (Daphne mezereum). Photo : Guy Schneller (ANAB)

Le Bois-joli (Daphne mezereum) -fruits immatures verts

Le Bois-joli (Daphne mezereum) -fruits immatures verts

Floraison: mars-avril

Fleurs: roses de 1cm. Les fleurs sont serrées et  disposées 2 par 2 ou 2 par 4. Elles forment sur leur branche une grappe terminale. Elles apparaissent avant les feuilles.
Cet arbrisseau devient  de plus en plus rare car trop cueilli. Il faut donc éviter de ramasser  et couper ses fleurs même si elles sont spectaculaires.

Fruits :  baies de couleur rouge vif  et sont mûres en septembre

Habitat: forêts claires, présent dans les milieux ouverts des hautes Vosges, les  terrains calcaires ou acides


Protection et statut :
Plante classée critique, vulnérable, en danger  dans plusieurs régions (Ile de France, Centre, Haute Normandie…). Comme elle devient rare,  elle figure  sur certaines listes rouges d’interdiction totale de cueillette et destruction quelconque  comme la proche Lorraine.

Utilisation: plante très toxique. L’utilisation est prohibée


Fiche réalisée par Roland Gissinger (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs roses, #Arbres

Commenter cet article
W
Magnifique photos
Répondre
P
Encore de très belles photos ! Merci à Roland qui, décidément, fait montre de beaucoup de talents pour nous faire partager son savoir botanique (et pas que...). On en redemande !<br /> Longue vie à l'ANAB !!!
Répondre