La cardamine des prés ou cressonnette

Publié le 1 Mai 2015

La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.)

La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.)

Nom scientifique : Cardamine pratensis L.,

Allemand populaire : Wiesenkresse. A noter que son petit nom en allemand est Koukou comme en anglais cickoo flower car son apparition correspond au retour de l'oiseau du même nom, le coucou (en français le coucou est la primevère des champs, ne pas confondre)

Emplacement : prairie de la Honau (Herbitzheim)

Date de l’observation : 28 avril

Famille de plantes: celle des Brassicacées ( la Cardamine des prés , la Capselle bourse-à-pasteur, l’Alliaire officinalela Cardamine hérissée, la Moutarde des champs, le Passerage champêtre, le Radis sauvage, le Tabouret perfolié.,  et des comestibles choux,  colza, moutardes ).

Cette famille est homogène. Les caractères de base  sont pour la  plupart des genres européens :
 symétrie d’ordre 4 et bilatérale. Les 4 pétales et 4 sépales sont libres et protègent les 6 étamines, 4 petites et 2  grandes.
Les fruits sont  très variés de la forme d’un petit haricot à une pièce de monnaie ou une petite bourse. La clé de reconnaissance des espèces repose en grande partie sur l’aspect des fruits de très allongé à circulaire à leur segmentation interne.


 

Catégorie : vivace

Port : plante printanière élevée,  20 à 70cm de haut

Feuillage : feuilles du haut en lanières, celles de la base découpées, en folioles arrondis

Tiges : non ramifiées

Floraison : avril à mai

Couleur : fleur en croix, en grappes de 1cm, couleur blanc violacé, agréablement odorantes

La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.)
La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.)

La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.)

Habitat : elle couvre de grandes étendues de prairies humides ou sèches et en particulier les bois d’aulnes ou de charmes

Ecologie : abrite la chenille d'un papillon facile à reconnaître, l'aurore (Anthocharis cardamines). Elle est souvent parasitée par une cicadelle (Philaenus spumarius) . La cicadelle en perforant la tige de la cardamine produit une mousse humide, « le crachat de coucou »

Consommation : les feuilles étaient consommées parfois en salade. Elles sont riches en vitamine C

Légende : en Allemagne on dit qu'un bouquet de cardamine dans la maison attire la foudre chez vous. En Autriche, si vous cueillez une seule de ces fleurs, vous êtes condamné à être mordu par une vipère !

Méfiez-vous donc des bouquets de cardamines.

 

 Texte et photos Roland Gissinger (Anab)




Voir la bibliographie utilisée dans notre rubrique répertoire- index des plantes

La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.) Photos : Roland Gissinger (ANAB)
La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.) Photos : Roland Gissinger (ANAB)
La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.) Photos : Roland Gissinger (ANAB)

La cardamine des prés ou cressonnette (Cardamine pratensis L.) Photos : Roland Gissinger (ANAB)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs roses

Commenter cet article
M
CHERCHE GRAINES
Répondre
R
nous ne vendons rien et ne sommes pas ramasseurs
J
Fin des Cardamines : crépuscule des Aurores.
Répondre
P
Voilà une petite plante très commune que, pourtant, le plus grand nombre ne voit même pas ! Comme quoi... Merci pour belles photos et cette présentation qui nous éclaire un peu davantage sur ces merveilles qui nous entourent et que nous ne savons pas regarder !
Répondre
L
Cardamines, même hirsutes, Violettes, Primevères, Pâquerettes, Orties, Pissenlits, Véroniques et autres Apiaceae ( j'en oublie sûrement ) n'ont rien à craindre chez moi. Ici, les fleurettes ne tremblent pas. Elles ne sont ni arrachées, ni lamentablement disséquées.<br /> " Celui qui cueille une fleur dérange une étoile "<br /> Théodore Monod.