Les plantes qui soignent les plantes !

Publié le 17 Mai 2015

Extraits de la conférence du 24 mars 2015 à Cernay à l'occasion de la Semaine des Alternatives aux Pesticides (Merci à Edmond pour le partage de cette l'info !

Les plantes qui soignent les plantes !

En forêt ou dans d'autres milieux naturels, les plantes croissent et se développent bien qu'aucun sel minéral de synthèse ou produit phytosanitaire soit utilisé. Comment faire pour tendre vers cette dynamique du vivant dans les jardins? Comment favoriser une telle activité biologique ? Le monde vivant est complexe. Comment éviter des réflexes de simplification dans le jardin … sans se compliquer ?

Le jardinier doit augmenter la qualité écologique de son jardin tout en gardant le style qu'il souhaite lui donner.

Pour créer un écosystème jardin, le jardinier doit :

- Intégrer la préservation de la biodiversité dans l'aménagement de ses espaces en créant ou favorisant différents habitats,

- S'intéresser à son sol non pas comme un support de culture, mais comme un milieu vivant,

- Transformer ses déchets verts en ressources grâce au paillage et au compostage,

- Se préoccuper de l'eau pour mieux la protéger (en quantité et en qualité)

- S'interdire les engrais de synthèse et les produits phytosanitaires,...) en utilisant des alternatives aux pesticides.

Pour atteindre ces objectifs opérationnels, le jardinier doit s'engager dans une gestion naturelle de son jardin. Tout en gardant son style et qui il est, une telle gestion engendre des pratiques d'aménagement et d'entretien qui priorisent le maintien de milieux vivants.

Les plantes qui soignent les plantes !

Le jardinier doit veiller à préserver ou créer des habitats différents : des paillis de différents biodéchets, haies diversifiées, des espaces « secs » (tas de pierres, murets, …), des espaces « humides » (mares, trous d'eau permanents ou temporaires, …), des refuges ou des nichoirs.

Plus les plantes sont « à l'aise » dans leur milieu de vie, moins elles sont malades. Le jardinier doit s'intéresser aux besoins de ses plantes à travers les facteurs écologiques comme (facteurs abiotiques) :

Les facteurs climatiques :

- Éclairement (intensité, durée, photopériodisme,...)

- Température

- Pluviosité (volume et répartition),

- Hygrométrie,

- Vent (échelle de Beaufort, …),

- Neige, - ...

Les facteurs non climatiques :

- Conditions topographiques : altitude, pente, exposition,

- Pour le sol : texture, structure, porosité, hygrométrie du sol (point de flétrissement), acidité, les éléments minéraux,...

- Pour le milieu aquatique : densité et viscosité, lumière, pression, acidité, teneur en gaz dissous, teneur en sels minéraux, salinité,...

Tous les facteurs du milieu agissent ensemble, c'est l'ambiance. Pour croître et se développer sans craindre les maladies et les prédateurs, chaque plante doit vivre dans la « bonne ambiance ».

Les plantes doivent avoir le choix de la nourriture et à volonté.

Pour nourrir les organismes du sol, le jardinier privilégie le compostage et mieux encore le paillage et les paillis.

Que recherche le jardinier avec les paillis ?

L'amélioration de la vie et de la structure du sol. Les paillis maintiennent des conditions propices au développement des micro- et des macro-organismes (humidité, température et nourriture). Ils dynamisent la vie du sol ! Grâce à leurs actions, la décomposition des déchets organiques fournissent des nutriments directement assimilables par les plantes et reconstituent voire améliorent les stocks d'humus.

Les vers de terre favorisés par cet environnement créent de très nombreuses galeries augmentant ainsi la porosité du sol. L'aération et les échanges gazeux du sol sont améliorés. L'enracinement est facilité. Le paillage limite le tassement du sol dû à la battance de la pluie, et aux passages répétés du jardinier ou du matériel horticole.

Les paillis créent des milieux de vie complexes où la faune auxiliaire du jardinier se développe ou y est attirée (oiseaux, hérissons, …) par une nourriture abondante. Cette dernière régule les populations de prédateurs s'y réfugiant (limaces, …) et celles intéressées gustativement par les massifs, par les légumes ou par les fruits du jardin.

La limitation de la perte en eau du sol

Le paillage permet une disponibilité plus grande d'eau pour les plantes. Il limite la transpiration du sol qui est couvert (« effet d'ombrage »). En reconstituant les stock d'humus suite à la décomposition de sa matière organique par les organismes vivants, le paillage améliore la capacité de rétention en eau du sol. De plus, en empêchant le développement de plantes concurrentes, ils évitent aussi leur transpiration.

L'empêchement du développement des plantes indésirables

Les paillis limitent voire empêchent le développement de plantes indésirables (dites aussi mauvaises herbes ou adventices). Ces dernières rentrent en concurrence avec les plantes « désirées » pour l'eau, pour les éléments nutritifs, pour l'occupation de l'espace aérien ou souterrain ou pour les 3 à la fois.

La limitation des variations de températures du sol

Un sol couvert reste plus chaud en automne. Il se réchauffe moins vite au printemps d'où l'intérêt de le découvrir au printemps momentanément pour les semis précoces. Le paillage réduit les variations de température entre le jour et la nuit.

La personnalisation du jardin

Le paillage participe au style du jardin. Il est un élément de la décoration. Il personnalise les espaces et peut être à l'image du jardinier sans le mettre … sur la paille !

Les plantes qui soignent les plantes !

Bibliographie et pour en savoir beaucoup plus !

Sur les êtres vivants, maladies, prédateurs, auxiliaires :

- Coccinelles, primevères, mésanges / PEPIN et CHAUVIN / Terre vivante

- Pucerons, mildiou, limaces / THOREZ / Terre vivante Guide écologique des arbres / JULIEN / Sang de la Terre

- Guide écologique des arbustes / JULIEN / Sang de la Terre

- Purin d'ortie et compagnie / BERTRAND, COLLAERT et PETIOT / Terran

Sur le sol :

- Le sol, la terre et les champs / BOURGUIGNON / Sang de la Terre

- Le génie du sol vivant / BERTRAND et RENAUD / Terran

Sur le BRF :

- Le BRF, vous connaissez ? / DUPETY / Terran

Sur les aménagements :

- Aménagements écologiques au jardin / LAPOUGE / Terre vivante

Sur le potager :

- Le potager anti-crise / GROSLEZIAT / Ulmer

Au quotidien :

- Les 4 saisons du jardinage (mensuel) / Terre vivante

Les sites :

http://www.jardiner-autrement.fr/

http://agriculture-de-conservation.com/

http://www.developpement

Les plantes qui soignent les plantes !

Rédigé par ANAB

Publié dans #Infos à partager

Commenter cet article