Luzerne cultivée

Publié le 23 Juin 2015

Luzerne cultivée (Medicago sativa)
Luzerne cultivée (Medicago sativa)

Luzerne cultivée (Medicago sativa)

Nom scientifique : Medicago sativa L., 1753

Origine du nom :  introduite vers 500 av J-C pendant les guerres médiques (région de la Perse) . Elle était appelée Medica herba, herbe de Médie d’où son nom.  Sativa vient du latin  "sativus",  cultivé.

Nom en allemand/ dialecte: Stengelklee

Date de l’observation: le 15 juin  à Burbach

Famille de plantes :. Les vesces comme les  trèfles  appartiennent  à la famille très importante au niveau économique,  des Fabacées.  C’est une des premières sources de nourriture pour un très grand nombre de personnes.

Pour ceux qui s’intéressent à l’identification et aux noms des plantes il existe une difficulté.
Les fabacées sont nombreuses. Il existe une quinzaine de 15 vesces (genre Vicia) et une douzaine de gesses (genre Lathyrus).
En fait ce n’est pas si compliqué une fois identifié une espèce de chaque genre.
D’autres  genres  sont bien plus difficiles à cerner comme les onagres ou les alchémilles.

Chez une vesce, au contraire des gesses :
-  les folioles sont petites et nombreuses - 3 à 12 paires-,
- les nervures des feuilles sont sans nervures secondaires  ou à nervures tout le long de la nervure principale.
- la tige  n’est pas ailée au contraire de la quasi-totalité des gesses.
- le tube des étamines est tronqué obliquement au lieu de coupé à angle droit. Cette différence est visible sur la fleur et souvent sur le fruit (la gousse).
Il est bien sûr plus simple d’avoir quelques explications sur le terrain  et il faut une bonne loupe de botaniste, grossissement 10 fois.

Catégorie: plante vivace
                       
Hauteur: plante vigoureuse, assez haute, 30 à 90 cm, forme un petit buisson

Feuillage: feuilles vert clair, dentées, en trois parties de 3cm (folioles)

Tiges, racines: tige dressée, racine profonde, lui permet  d’utiliser les sols  pauvres

Floraison: de mai à septembre


Couleur: fleurs de couleur variable de violet, rose, bleu, en longues grappes de 5 à 25 fleurs
Fruits : glabres, enroulés en spirale de 1 à 3 tours caractéristiques

Habitat: spontanée ou cultivée par les agriculteurs dans les prairies

Confusion :
risque de confusion avec la Psarolée bitumineuse, Bituminaria bituminosa qui lui ressemble beaucoup . Les feuilles sont moins dentées et n'ont pas de périphérie blanchâtre. L'odeur  de bitume est absente chez la luzerne. Son capitule est nettement allongé, globuleux chez la Psarolée. Si les fruits sont présents, celui de la Psarolée est droit, allongé en gousse, celui de la luzerne est enroulé sur lui-même en spirale.


Utilisation: plante riche en protéines et capable de fixer l’azote de l'air l grâce à ses racines qui abritent des bactéries spécialisées.
Consommée par les végétariens. Possède beaucoup de nutriments utilisés en pharmacopée : flavones (phyto-oestrogènes), saponines (contre le cholestérol), vitamines, minéraux.

Nombreuses utilisations : contre la fatigue, l’épuisement, l’arthrite,  les ulcères gastriques, pour la convalescence…



Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)


Sources bibliographiques voir index biodiversité

 

Luzerne cultivée  feuilles et gousse (Medicago sativa)
Luzerne cultivée  feuilles et gousse (Medicago sativa)
Luzerne cultivée  feuilles et gousse (Medicago sativa)
Luzerne cultivée  feuilles et gousse (Medicago sativa)
Luzerne cultivée  feuilles et gousse (Medicago sativa)
Luzerne cultivée  feuilles et gousse (Medicago sativa)

Luzerne cultivée feuilles et gousse (Medicago sativa)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs bleues

Commenter cet article