Galéopsis tétrahit, Ortie royale (Galeopsis tetrahit)

Publié le 26 Septembre 2015

Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)
Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)

Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)

Nom scientifique : Galeopsis tetrahit L., 1753

Dialecte : Hohlzahn

Emplacement et date de l’observation : Zollingen le 16 septembre 2015

Famille de plantes : les Lamiacées. Ce sont souvent des  plantes très odorantes comme les lavandes, le Thym, le Basilic, , la Sarriette, la Sauge, les lamiers, les galeopsis.
Cette famille est homogène et comprend 6000 espèces de par le monde, réparties en 210 genres.
Caractéristiques communes : elles contiennent des huiles ou essences aromatiques dans des glandes réparties sur la surface des feuilles  ou à la base de poils glanduleux.
Les feuilles sont opposées et réunies sur un point de la tige carrée en pseudo verticilles. Il en va de même pour les fleurs.

La fleur est de symétrie bilatérale (ou zygomorphe) avec 5 pétales soudés en une corolle à deux lèvres plus ou moins distinctes.
Elle comporte 4 étamines et  quelquefois 2 supplémentaires. L’ovaire possède 4 ovules bien symétriques qui donneront un tétrakène.


 

Catégorie : plante vivace

Port : 10 à 100 cm

Feuillage : feuilles opposées, de forme ovale, semblables à celles des orties mais ne piquent pas.

Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)
Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)
Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)

Ortie royale ( Galeopsis tetrahit)

Tiges et racines : tige rameuse (à plusieurs tiges partant de nœuds), à 4 angles,

Floraison : de juin à octobre

Couleur : fleurs blanches à deux lèvres, tachetées de pourpre et de jaune, 1.5 à 2 cm. Possède deux petites bosses sur la lèvre inférieure de la fleur.Les fleurs sont groupées en anneaux (verticilles) et possèdent des dents très pointues sur le calice (calice = feuilles sous les fleurs). Elles la protègent avant son éclosion.

Galéopsis tétrahit, Ortie royale (Galeopsis tetrahit)

Habitat : clairières et coupes forestières, champs et décombres riches en azote. Présent sur sols calcaires et sur terrains gréseux.

Origine du nom : du grec « Galea » = casque et « opsis » = semblable.

Particularité : fleur issue de deux espèces de Galéopsis. Plante fertile et plus répandue que ses deux parents qui sont Galeopsis speciosa et Galeopsis pubescens. Deux autres galéopsis plus rares existent dans la région, celui des moissons (jaune et vert) et le Galéopsis à feuilles étroites (rouge violet).

Utilisation: cette plante contient des substances expectorantes, astringentes et diurétiques.

Ortie royale ( Galeopsis tetrahit) - Photos : Roland Gissinger (ANAB)

Ortie royale ( Galeopsis tetrahit) - Photos : Roland Gissinger (ANAB)

Liste des lamiacées déjà traitées sur ce blog:

 

Nom taxon français

Nom scientifique

Brunelle commune, Herbe au charpentier

Prunella vulgaris

Bugle rampante, Consyre moyenne

Ajuga reptans

Épiaire des bois, Ortie à crapauds

Stachys sylvatica

Épiaire des marais, Ortie bourbière

Stachys palustris

Galéopsis tétrahit, Ortie royale, Galeopsis orné

Galeopsis tetrahit

La Sauge des bois, Germandrée,  Germandrée Scorodoine

Teucrium scorodonia

Lamier argenté, Lamier jaune à feuilles argentées

Lamium galeobdolon subsp. Argentatum

Lamier blanc, Ortie blanche, Ortie morte

Lamium album

Lamier jaune, Lamier Galéobdolon

Lamium galeobdolon

Lamier maculé, Lamier à feuilles panachées

Lamium maculatum

Lamier pourpre, Ortie rouge

Lamium purpureum

Lierre terrestre, Gléchome Lierre terrestre

Glechoma hederacea

Lycope d'Europe, Chanvre d'eau

Lycopus europaeus

Menthe aquatique, Baume d'eau, Baume de rivière, Bonhomme de rivière, Menthe rouge, Riolet, Menthe à grenouille

Mentha aquatica

Origan commun

Origanum vulgare

Sariette commune, Grand Basilic, Calament clinopode

Clinopodium vulgare

Sauge des prés, Sauge commune

Salvia pratensis

 

 

Thym faux pouillot

Thymus pulegioides

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs roses

Commenter cet article