Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige

Publié le 7 Octobre 2015

Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )
Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

Nom scientifique : Viburnum opulus L., 1753

Dialecte : Wasserholder

Observation : 28 septembre à Harskirchen (commun)

Famille de plantes : celle des adoxacées (autrefois la viorne était classée dans les caprifoliacées) . C'est la famille du sureau, de l'adoxe musquée et des autres viornes.

Tronc : écorce crevacée, sur les arbres jeunes, elle est de couleur beige rougeâtre à grosses lenticelles puis devient fissurée et jaunâtre sur les arbustes plus âgés. Arbre de 1 à 4 m.

rameau de Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

rameau de Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

Longévité : 30 à 50 ans

Feuilles : à 3 à 5 lobes dentés, pétiole (tige) rougeâtre muni de 2-3 glandes à la base, feuilles opposées

Floraison : mai à juin, la floraison précède l’apparition des feuilles

Couleur des fleurs : blanche. Les fleurs sont de formes irrégulières, groupées en cymes (disposées en parapluie) de 10cm. Les fleurs externes sont grandes et stériles, les fleurs intérieures sont petites et fertiles.

Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

Fruits : rouge vif, brillants

fruits de Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )
fruits de Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

fruits de Viorne obier, Viorne aquatique ou Boule de neige (Viburnum opulus )

Habitat : arbre présent dans les haies, sur sols argileux et humides en dessous de 1500 m

Origine du nom : du latin « vieo » (tresser) et de « opulus » qui signifie érable car sa feuille palmée ressemble beaucoup à celle de l’érable.

Usage : espèce ornementale au feuillage rouge en automne. Elle est très attractive en hiver par la coloration de ses fruits persistants. Ils sont toxiques, crus, en grande quantité mais sont nutritifs pour les animaux. La viorne contient un alcaloïde, la mycorine qui provoque des troubles digestifs à faible dose, et neurologiques à forte dose.

Usage médicinal : connue pour son action anti-inflammatoire, antispasmodique (usage pour cet effet en gynécologie) calmant... Le jus de fruits de viorne était utilisé pour guérir l’asthme et atténuer les problèmes digestifs et dermatologiques.

Texte et photos Roland Gissinger (Anab)
Sources bibliographiques voir index biodiversité

Rédigé par ANAB

Publié dans #Arbres

Commenter cet article