Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre

Publié le 21 Septembre 2016

Nom scientifique = Tettigonia viridissima L.

Observation : le 12 septembre à Niderstinzel Famille la grande Sauterelle verte appartient à l’ordre des Orthoptères (sauterelles et criquets) , à la famille des Tettigoniidae Rappelez vous la différence entre sauterelles et criquets. Sauterelles= grandes antennes et tarière de ponte pour la femelle et criquets = courtes antennes Origine du nom latin : vient du grec « Tettis» , la cigale , « gonia » création, son prénom « viridissima», signifie couleur très verte

Mâle et femelle de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre	Tettigonia viridissima
Mâle et femelle de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre	Tettigonia viridissima

Mâle et femelle de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre Tettigonia viridissima

Dimensions: 28 à 42 mm, envergure 100 mm, le corps de la  femelle est allongé par la tarière
Période d’observation : juin à novembre

Description: c’est la plus grande sauterelle de France.  Son corps est vert sauf une bande brune sur le dos et un liseré sur les élytres.
 Certains individus peuvent être jaunes entièrement ou en partie.
L’oviscape ou tarière de  la femelle mesure 23 à 32 mm de longueur et lui a donné son nom de « Sauterelle sabre » ou «
Sauterelle à coutelas ».

 

tête de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre	Tettigonia viridissima
tête de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre	Tettigonia viridissima

tête de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre Tettigonia viridissima

Biologique et activité
Cette sauterelle est capable de voler mais en fait pratique de petits envols pour rejoindre ses aires de chasse dans les buissons et arbustes par exemple.
Les mâles possèdent un organe de stridulation puissant sur la face inférieure de l’élytre gauche. Il s’agit de l’archet, petite hélice en tissus durs, chitinisés de couleur brune. En contact avec un épaississement sur l’élytre droit, le mouvement l’un contre l’autre produit le son caractéristique de cette  sauterelle. Ce son intervient pour la rencontre avec une partenaire et la défense du territoire.
A noter que cette sauterelle peut mordre de manière douloureuse si elle se sent agressée.

Reproduction: après son accouplement, en juillet/août, la femelle pond ses œufs avec sa tarière  dans la terre un par un ou en petits lots. Les œufs sont bruns, allongés et  mesurent  6mm. Ils vont éclore l’année suivante en avril et devenir des adultes après 6 à 7 mues..


Nourriture des adultes elles  chassent de petits insectes chenilles et larves  comme celles des  doryphores, et mange aussi des végétaux

Habitat: herbes dans les  prés , prairies, broussailles, jardins sans tonte de maniaque. Présente dans toute l’Europe avec une préférence pour les milieux secs.

Prédateurs: chauve souris, oiseaux, mammifères, amphibiens. Est sensible aux insecticides de par son régime carnivore.

Articles de référence et bibliographie :

https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels
https://www.insectes-net.fr/locuste/locuste3.htm
 

Mâle de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre	Tettigonia viridissima

Mâle de Grande Sauterelle verte, Tettigonie verte, Sauterelle sabre Tettigonia viridissima

Rédigé par ANAB

Publié dans #Insectes de chez nous

Commenter cet article