Carline commune, Chardon doré

Publié le 7 Janvier 2017

Nom scientifique : Carlina vulgaris L., 1753.
Nom commun allemand/ dialecte : Golddistel


Date de l’observation:  5 janvier à Mackwiller plante sèche courante sur terrains secs et visible ces jours-ci, même sous la neige.

Famille de plantes : celle des Astéracées, celle de la marguerite, de la pâquerette.

Catégorie: annuelle,  plante moyenne, fleurs à l’extrémité des tiges
Hauteur: 10 à 70 cm de haut, Tige : sans feuille, non ramifiées, creuse, dont le tube contient un latex, liquide blanc, secrété par la plante.

Tiges et racines: tige feuillée sans épines et bien ramifiée.

Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)
Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)
Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)

Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)

Feuilles:  feuilles 2 à 4 fois plus longues que larges,  entières , sinuées en gouttières, sessiles (sans pétiole)
et  à dents épineuses, coriaces,  très piquantes.
Le dessous des feuilles est blanchâtre. Les nombreuses feuilles sous le capitule ne le dépassent.
 

Floraison: de juillet à septembre

Couleur des fleurs: très petites  fleurs en tubes, couleur  brun pâle, jaunâtre avec des reflets rouges souvent. Elles sont réunies en capitules  de 1 à 4 cm.
Les fleurs sont entourées de bractées  jaune paille, brillantes comme du métal et simulant des fleurs ligulées.
L’ensemble forme, vu du dessus, et en fin de floraison, une demi-boule jaunâtre avec des rayons dorés.
Le dessous du capitule est formé de bractées  en forme de feuilles très piquantes.


Fruits: akènes surmontés d’une aigrette soyeuse.

Habitat: friches, prés secs, pinèdes,  chênaies, collines et éboulis calcaires.

Origine du nom:  dérive  du mot latin  «carolus»,  qui veut dire, « Charles » , et du latin  « vulgaris», = qui signifie en « commun ».
Pourquoi Charles ? Parce que selon une légende, le Grand Charles, Charlemagne, recommandait à ses soldats de  consommer ce végétal pour soigner la peste !


Utilisation médicinale:
Possède des propriétés désinfectantes et cicatrisantes contre les acnés, eczémas et urticaires mais aussi les infections buccales.


Elle est diurétique et sudoripare et contribue ainsi à éliminer les toxines de l’organisme.
Le vin de carline, obtenu par macération et fermentation de la plante  était utilisé pour soigner la grippe.
Elle servait aussi à soigner certaines affections du foie et à stimuler l’estomac

Utilité alimentaire: capitules et racines comestibles

Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)
Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)
Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)

Carline commune, Chardon doré (Carlina vulgaris)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article