La Prêle des bois, des forêts

Publié le 12 Juillet 2017

Voici une plante qui passe facilement inaperçue car elle est verte et sans fleurs apparentes.
Elle est surprenante et ressurgit de la préhistoire. Ses ancêtres les Equisetales étaient des herbes très anciennes, géantes à allure d’arbre
Leur histoire remonte  à -375 millions d’années bien avant le temps des dinosaures apparus  voici environ 230 millions d’années
Roland


Nom scientifique : Equisetum sylvaticum L., 1753

Nom commun allemand/ dialecte : Wald Schachtelhalm

Date de l’observation: en juillet  lors des  sorties Anab au Champ du Feu et à Siersthal près de Bitche

Famille de plantes : celle des Equisétacées qui contient d’autres prêles, au total une dizaine d’espèces différentes en incluant des hybrides.




Catégorie: plante verte à aspect de buisson ramifié avec de très fines tiges disposées en verticilles (anneaux à symétrie axiale).

La Prêle des bois, des forêts (Equisetum sylvaticum).
La Prêle des bois, des forêts (Equisetum sylvaticum).

La Prêle des bois, des forêts (Equisetum sylvaticum).

Hauteur: 20 à 80  cm de haut

Tiges et racines: deux couleurs de tiges, des tiges brunes (pas de photo à ce jour dans notre article)  qui portent les organes de reproduction et dissémination de la prêle et apparaissent à la fin de l’hiver.
Elles verdissent ensuite pour
 émettre des rameaux liés régulièrement sur un point de la tige principale, avec une symétrie axiale et rayonnante, comme une roue de bicyclette
Cette plante utilisent des rhizomes très développés pour chercher les éléments minéraux du sol et se développer par voie végétative.
.

Feuilles : le nombre de dents au dessus des nœuds d’insertion des feuilles-rameaux est un indice d’identification des prêles, ici 3 à 6  écailles membraneuses prolongent les 10 à 18  petites dents.
Les rameaux très fins sont  ramifiés contrairement à la majorité des prêles, arqués et retombants.



Floraison: d’avril à mai

Couleur des fleurs: pas de fleurs sur cette plante  mais un épi en forme de fuseau dont les écailles protègent les sporanges , voir la similitude avec la Prêle d’hiver déjà présentée ici.



Habitat: milieux acides comme le sable et les grès, bois et pâturages humides des montagnes de l’Est du Centre, et nord Ouest mais aussi présente dans les marais. Ses habitats sont en très fort déclin. Devenue rare elle est sur liste rouge dans de nombreuses régions françaises (Bourgogne, Champagne Ardennes, Picardie, Basse Normandie, Limousin)


Origine du nom:  du grec « equi- seti » ,signifiant « cheval » et "crin", d’où sont nom commun, Queue de cheval. Ce nom commun désigne la Prêle dans de nombreux pays, dans la langue locale. Son nom d’espèce vient du latin « sylvaticum », de la forêt.



Usage médicinal et culinaire : sans doute a-t-elle comme sa cousine beaucoup plus fréquente, la Prêle des champs, les mêmes propriétés la principale qui est d’être reminéralisante. Elle contient de grandes  quantités de silice. La prêle des champs est utilisée en médecine traditionnelle comme diurétique, comme détoxifier l’organisme, éliminer les excès de sodium et potassium mais aussi comme hémostatique pour arrêter le sang de couler de petites coupures.




Texte et photos Roland Gissinger (Anab)
Sources bibliographiques voir index biodiversité



 

Détail des insertions de rameaux  de La Prêle des bois, des forêts (Equisetum sylvaticum).
Détail des insertions de rameaux  de La Prêle des bois, des forêts (Equisetum sylvaticum).

Détail des insertions de rameaux de La Prêle des bois, des forêts (Equisetum sylvaticum).

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs vertes-brunes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci pour votre site qui est très sérieux.<br /> Pensez vous que les verrues de la prêle des bois sont identiques à celles de la prêle des champs?<br /> <br /> Merci d’avance si vous pouvez me répondre.<br /> Meilleures salutations <br /> Josie <br /> ‘
Répondre
R
Bonjour Josie,<br /> <br /> je ne suis pas sûr de comprendre l'expression " verrues de la prêle". La prêle ne donne aucune verrue à ma connaissance.<br /> <br /> Par contre pour lutter contre la prolifération de verrues dues aux virus il est souvent recommandé de consommer des minéraux pour son organisme.<br /> <br /> La Prêle des champs est toute indiquée pour cela car riche en silice et minéraux.<br /> <br /> Je ne trouve aucune recommandation de reminéralisation pour cette Prêle des bois. Seule la Prêle des champs est reconnue.
R
Merci Christian de cette info, je ne connaissais pas ce livre et d'autres lecteurs sans doute aussi.<br /> A lire absolument, si vous voulez en savoir plus sur ces prêles et leurs nombreuses propriétés médicamenteuses, alimentaires et d'usage<br /> Bonne semaine
Répondre
W
Impossible de ne pas citer un livre sur les prêles, et pour tout savoir sur elles,le livre de Bernard Bertrand <br /> "Mystérieuse prêle",aux éditions Le compagnon végétal(volume 15).<br /> C'est à dire l'identification,les usages vétérinaires ,phyto-thérapeutiques et homéopathiques.
Répondre