Plantain majeur, Grand plantain, Plantain à bouquet

Publié le 30 Août 2017

Les plantains sont des plantes très communes présentes un peu partout.
Il reste facile de les confondre et c’est pourquoi je vous propose quelques pistes pour mieux les identifier.
Après avoir abordé voici quelques mois le Plantain lancéolé voici le Grand Plantain


Pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir, l'inflorescence du Grand plantain vous révélera tous ses secrets.

Roland

Epi et feuille de  Plantain majeur, Grand plantain  (Plantago major)
Epi et feuille de  Plantain majeur, Grand plantain  (Plantago major)

Epi et feuille de Plantain majeur, Grand plantain (Plantago major)

 

Nom scientifique : Plantago major L., 1753 

Allemand/ dialecte: Breit-Wegerich

Date et lieu  de l’observation : le 29 août à Keskastel

Famille de plantes :
: celle des Plantaginacées, celle du plantain mais aussi des digitales, des véroniques, des gueules de loup de jardin
Autrefois cette famille ne comportait que 3 genres. Elle en comprend à présent plus de 200, principalement des herbes des zones tempérées
et des plantes aquatiques 
La famille n’est pas homogène si bien qu’il est difficile de donner des critères « familiaux ».
La plupart des genres sont de symétrie 4 (4 pétales, 4 sépales) d’autres ont des symétries d’orde 5 à 8.
La majorité des fleurs possède  deux lèvres. Le fruit est une capsule qui se divise selon des cloisons.




Catégorie : plante vivace

Port : plante avec une rosette de feuilles  

Hauteur : 5 à 30 cm de haut.

Tige: non ramifiée terminée par une hampe florale.

Feuillage : feuilles de 2 à 20cm, ovales, à 5-11 nervures presque parallèles, pétiolées. Elles sont  aplaties au sol (contrairement au Plantain lancéolé)
Le limbe est 1.5 fois plus long que large et les feuilles arrondies à la base.

Détails fleurs et fruits de  Plantain majeur, Grand plantain  (Plantago major)
Détails fleurs et fruits de  Plantain majeur, Grand plantain  (Plantago major)
Détails fleurs et fruits de  Plantain majeur, Grand plantain  (Plantago major)

Détails fleurs et fruits de Plantain majeur, Grand plantain (Plantago major)

Couleur des fleurs : l’inflorescence de ce plantain ou épi est très allongée
Les  fleurs sont  très petites  et ne dépassent pas  2 mm avec 4 lobes jaunâtres. Les étamines sont pourpres puis jaunâtres.

La fructification commence par le bas avec l’apparition isolée des stigmates puis des étamines.

Fruits : la capsule est ovoïde petite, , mesure 3 à 4 mm et contient 8 graines en moyenne contre 2 à 4  pour le Plantain moyen.
graines légères transportées par le vent.

Habitat : plante très répandue dans les  gazons, chemins, reposoirs à bétail, terrains abandonnés.

Confusions possibles :
Oui, avec les autres plantains. Il en  existe trois principaux  et très fréquents dans notre région.
- Grand Plantain  (Plantago major) feuilles au sol, glabres, inflorescence très longue, jusqu’à 20cm, hampe florale glabrescente et étamines  lilas, capsule à 8 graines
- Plantain moyen : (Plantago media) feuilles au sol, pubescentes, pétiole court, étamines blanches filet(support)  lilas, capsule à 4 graines
- Plantain lancéolé (Plantago lanceola ) feuilles dressées, en forme de lance, hampe florale creusée de sillons, , étamines jaune pâle, capsule à 2 graines



Origine du nom  :
dérive  du mot latin  «plantago »,  qui désignait cette plante. Elle signifiait aussi « poussant sous les pieds », de « planta » la plante des pieds et « ago », je pousse, en lien avec la forme des feuilles  et du latin   « major » , qui signifie « plus grand », allusion  aux autres plantains plus petits
Le plantain  semble s'être installé en Amérique après l'arrivée des colons. Les Amérindiens l'auraient nommé « pieds de Blancs » parce qu'elle s'installait partout où l'homme blanc posait sa botte (ses semelles transporté les minuscules graines provenant de France ou d'Angleterre)


Usage alimentaire : les jeunes feuilles sont la base de l’ethnobotanique européenne et consommées crues en salade ou cuites comme légume ou dans une soupe ou par lacto-fermentation dans une  choucroute. Les graines finement pulvérisées étaient utilisées dans les soupes pour les épaissir ou  leur farine servaient à  faire du pain.


Usage médicinal :
les propriétés du plantain sont très nombreuses et justifieraient un article sur le sujet.
L’extrait ci-dessous est une copie intégrale de    wikiphyto plantain  que je vous recommande  pour compléter vos connaissances.


Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Fistules, ulcères, hémorroïdes par voie externe
  • Piqûres d’insectes (guêpes, abeilles)
  • Usage interne : gastrite, ulcères gastro-duodénaux, diarrhées, colites
  • Bronchite et laryngite, toux asthmatiformes
  • Hématuries

Propriétés de la plante


Anti-inflammatoire (apigénine) et antispasmodique des muscles lisses [1], dans les affections des voies respiratoires [2], les propriétés anti-inflammatoires pourraient être dues à une inhibition de la production de l’oxyde nitrique NO par les macrophages [3]

Anti-histaminique, inhibe la dégranulation des mastocytes [4]

Les phényléthanoïdes (actéoside et plantamajoside) inhibent in vitro la 5-lipoxygénase

L'aucuboside et les acides inhibent la cyclo-oxygénase

L’administration intra-veineuse induit la formation d’interféron

Antioxydant, inhibition de la peroxydation lipidique [5]

Antitussif et mucolytique, inflammation des voies aériennes supérieures (mucilages, tanins)

Très antibactérien surtout par l’effet de la plante fraîche (aucuboside)

Antiviral vis-à-vis des Herpes virus [6] (acide caféique)

Immuno-modulant, augmentation du TNF alpha par les polysaccharides [7], et potentiellement anticancéreux [8]

Hépatoprotecteur et hypocholestérolémiant

Uricosurique (aucuboside)

Hémostatique, favorise la cicatrisation, adoucissant, antiprurigineux, antihistaminique

La chaleur dénature la béta-glucosidase qui libère l’aucubigénine à partir de l’aucuboside, préférer les formes galéniques qui ne font pas intervenir la chaleur




Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)



http://www.wikiphyto.org/wiki/Plantain

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs vertes-brunes

Commenter cet article