Devenir Refuge pour les chauves-souris

Publié le 4 Septembre 2017

Le GEPMA, Groupe d'Etudes et de Protection des Mammifères d'Alsace vous propose de créer un refuge pour chauve souris.


D'autres associations similaires dans les autres régions proposent , en principe, la même chose.
En Lorraine par exemple, contacter le GEPML.


Qu’est-ce
qu’un Refuge pour les chauves-souris ?

Avant toute chose, vous devez savoir qu'un refuge pour les chauves-souris est une propriété publique ou privée sur laquelle le propriétaire s’engage moralement à respecter des préconisations visant à garantir la conservation d’espaces occupés ou disponibles pour les chiroptères.

Que faut-il savoir pour devenir Refuge pour les chauves-souris ?

Que des chauves-souris logent déjà chez vous ou que vous souhaitiez en accueillir, il vous est possible de devenir, gratuitement, Refuge pour les chauves-souris.

Pour cela, il vous suffit de respecter quelques engagements comme :

  • réaliser vos travaux en dehors des périodes où les chauves-souris sont présentes,
  • utiliser des produits non toxiques pour le traitement des charpentes,
  • créer ou conserver quelques disjointements dans les murs ou sous les ponts,
  • préserver l’accès aux combles et aux caves,
  • installer des nichoirs artificiels,
  • encourager le maintien des haies et talus,
  • limiter l'emploi des pesticides...

En retour, le GEPMA accompagne la démarche en proposant des conseils techniques visant une bonne cohabitation homme/chauves-souris, en lien avec la SFEPM. 

 

Comment devenir Refuge pour les chauves-souris ?

Pour établir un Refuge, une commune (ou une autre collectivité territoriale), un particulier, ou une association va signer une convention avec le GEPMA.

Une fois la convention signée, le propriétaire se voit attribuer le label « Refuge pour les chauves-souris » et dispose des différents outils de communication pour mener au mieux cet engagement en faveur de la biodiversité : plaquette, guide technique et un autocollant longue durée. 

Les collectivités recevront, en plus de ces documents, un panneau en PVC à fixer, permettant ainsi de signaler leur site Refuge pour les chauves-souris.

Devenir Refuge pour les chauves-souris

est ainsi possible d’afficher fièrement son engagement pour les chauves-souris et d’assurer à travers cette opération la promotion de la nature dans tout un quartier. Dans les zones urbaines ou les habitations modernes, ces Refuges seront d’une grande importance pour la conservation de ces animaux.

À terme, les différents Refuges ainsi créés pourraient constituer un maillage dense de gîtes et de jardins favorables aux chauves-souris, contribuant à l’amélioration de l’état des populations de certaines espèces rares.

 

Alors n’attendez plus : créez votre Refuge !

 Si vous êtes intéressé par la démarche, contactez-nous au 03.88.22.53.51 ou contact@gepma.org

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région

Commenter cet article
N
bonjour je m'appelle Noémie et je suis une étudiante de 4ème j'aimerais si vous le pouver me renseigner sur certain métier dans le quelle on doit s'occuper des chauve souris un métier autre que celui la car on vas bientôt parler des métier que l'on doit faire dans mon collège <br /> merci pour tout
Répondre
R
Bonjour Noémie,<br /> <br /> je vais essayer de te renseigner.<br /> Il existe des métiers dans la recherche sur les chauve souris. Des chercheurs étudient leur comportement, leurs mode de vie et de recherche de nourriture, le fonctionnement de leur corps (le vol, leur sonar, …). Pour faire ce métier il faut d’abord faire des études en biologie.<br /> <br /> Il existe aussi dans des centres spécialisés (comme la LPO) des personnes qui soignent les souris retrouvées blessées ou malades. Ils font des captures et comptages pour surveiller leur santé et inspectent les endroits, cavernes, grottes, toitures où elles vivent afin qu’elles ne soient pas dérangées.<br /> <br /> Ces métiers sont très passionnants mais il en existe très peu en France et ailleurs car les chauves souris ne sont pas nombreuses et n’ont pas d’intérêt économique ou autre pour beaucoup de gens<br /> <br /> <br /> Roland
J
Comme quoi les problèmes capillaires peuvent être douloureux . Une idée de Start-up pour la SARL Hulot&Macron : une fabrique de perruques pour chauve-souris ?
Répondre
R
Ah ah ah, JP, ta blague tirée par les cheveux m'a fait mal ...aux cheveux
Répondre
J
c'est très bien ; une fois que c'est fait et qu'elles sont là : qui est-ce qui s'occupe de leur faire repousser les cheveux ?
Répondre