Grande Chélidoine- Herbe aux verrues Grande Eclaire

Publié le 6 Septembre 2017

Fleurs et feuilles de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )
Fleurs et feuilles de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )
Fleurs et feuilles de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )
Fleurs et feuilles de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Fleurs et feuilles de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Vous vous êtes déjà tous un jour, tâchés les mains en orange en arrachant une partie de cette plante. Un suc laiteux de couleur orange très caractéristique et même unique, s’est écoulé des vaisseaux de cette plante.
La Chélidoine  est très commune et pousse dans les endroits non cultivés


Roland

Nom scientifique : Chelidonium majus L., 1753

Allemand/ dialecte: Schöllkraut

Date et lieu  de l’observation : le 5 septembre à Enchenberg (Moselle)

Famille de plantes
: celle du coquelicot,  (Papaveracées)

Catégorie : Plante rameuse à latex jaune orangé

Port : plante dressée et  rameuse

Hauteur : : 30 à 80 cm

Tige:
tige cylindrique, dressée, à poils mous assez denses

Feuillage :: feuilles moles à long pétiole, découpées jusqu’à ou presque  la nervure centrale (pennatifides ou pennatipartites) à lobes arrondis et crénelées.
Feuilles vertes sur le dessus, glauques sur le dessous


Floraison :
avril  septembre


 

Fleur et fruit de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )
Fleur et fruit de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Fleur et fruit de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Tiges coupées et latex  orangé, brunit rapidement,  de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )
Tiges coupées et latex  orangé, brunit rapidement,  de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Tiges coupées et latex orangé, brunit rapidement, de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Fruits ouverts  et graines avec leur élaïsome de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )
Fruits ouverts  et graines avec leur élaïsome de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues  Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Fruits ouverts et graines avec leur élaïsome de Grande Chélidoine- Herbe aux verrues Grande Eclaire (Chelidonium majus )

Couleur des fleurs : 2 à 8 fleurs disposées en ombelles,  de couleur jaune vif. Pétales de 1cm, enroulés dans le bouton floral. Possède 2 sépales jaunâtres caducs ..

Fruits : les fruits sont  des siliques à 2valves, de 2 à 5cm. Elles s’ouvrent de bas en haut, brutalement à maturité, rejetant  loin du pied de petites graines  noires  et brillantes (voir photos).

Récompense de la chélidoine aux fourmis qui transportent ses graines :
Ces plantes sauvages sont incroyables. Elles développent des stratégies très subtiles pour faciliter leur dispersion et leur implantation sur de nouveaux territoires.
Cette chélidoine fabrique des graines avec une partie blanche, dénommée élaïsome. Cette petite excroissance charnue est attachée à la graine. Elle est riche en lipides et protéines. Elle est donc appétante pour les fourmis qui cherchent et transportent ces graines. Au final une partie des graines est dispersée bien mieux qu'avec le vent, l'élaïsome
est donc la récompense de la chélidoine aux fourmis pour leur  travail de dispersion. Cette stratégie existe chez quelques autres plantes.


Habitat : plante des murs, décombres et  haies

Confusions possibles :
aucune


Origine du nom : dérive  du mot grec «chelidon »,qui signifie , « hirondelle », car la Chélidoine fleurit au moment où arrivent les hirondelles,
et du latin   « majus » , qui signifie « grand 


Usage alimentaire : aucun


Usage médicinal : texte issu de  phytowiki

L’extrait de la plante est antibactérien et antiviral [1], activité antirétrovirale de certaines composants : les poly-glycosaminoglycanes .
Les benzophénanthridines sont des composants alcaloïdes à 4 noyaux benzéniques et cytotoxiques.
Des brevets ont été déposés pour les utiliser pour traiter certaines maladies des plantes. Elle contient des éléments chimiques aux propriétés insecticides.

- Antispasmodique bronchique, de la vésicule biliaire et des intestins
-Analgésique
-Contracte l’utérus
- autres propriétés  revendiquées : diurétique; cholérétique; hypotenseur; coricide; vermifuge; purgatif; Antitumoral, antimitotique; Bactéricide;

Indications de la plante entière (phytothérapie)

Traitement traditionnel et actuel des verrues par voie externe et application directe du suc. Ne marche pas dans tous les cas. Attention le latex est corrosif , prendre un avis médical.  Il s'oxyde en quelques minutes, voir les photos prises.

Plante toxique, ne l’utiliser qu'en dilutions même si elle était ou serait utilisée pour les bronchites, coqueluche et asthme, les lithiases biliaires et les  jaunisses.



Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)
 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article
D
Les hirondelles utilisent la chelidoine pour "ouvrir et aseptiser" les yeux des hirondelleaux
Répondre
R
Merci Dominique de cette information.<br /> <br /> IL semble toutefois que ce soit une légende ancienne selon wikipedia, légende rapportée par Maurice Messegué et non une réalité.<br /> <br /> "Maurice Mességué rappelle la légende rapportée par Pline : le nom de la plante serait dû au fait que les hirondelles frottent les yeux de leurs petits avec des fragments de cette plante pour les ouvrir. Le latex caustique permettrait l'ouverture de l'ourlet de peau chez les petites hirondelles"↑ Maurice Mességué, Mon herbier de santé, LGF, 1977, p. 221.