L’Andlau retrouve son tracé originel

Publié le 19 Septembre 2017

Bonne idée de réparer les erreurs passées de gestion des cours d'eau.

Cet article montre que tout n'est pas négatif sur les projets  concernant l'eau Cependant,  le projet en cours sur la "cartographie des cours d'eau" me semble être un piège (voir l'article de notre blog du 19/9/2017)
Roland


/Paru dans DNA Florent Estivals 15/09/2017


La communauté de communes du canton d’Erstein mène depuis deux ans un programme de renaturation de cours d’eau. À Hindisheim, l’Andlau s’apprête à retrouver le tracé qui était le sien il y a près de 150 ans.
 

Un aperçu des travaux menés actuellement sur l’Andlau à Hindisheim. Document Ried Bleu

Un aperçu des travaux menés actuellement sur l’Andlau à Hindisheim. Document Ried Bleu

Jusque dans les années 1880, l’Andlau, cours d’eau qui prend sa source au Hohwald, près du Champ du Feu, et qui rejoint l’Ill vers Fegersheim, quarante-deux kilomètres plus loin, n’avait pas tout à fait la même configuration qu’aujourd’hui. Parmi les seize communes qu’elle traverse, la rivière formait parfois des méandres qui abritaient quantité d’espèces animales et végétales. Sa rectification et son élargissement, à la fin du XIXe siècle, pour améliorer la valeur agronomique des terres notamment, l’ont fortement impactée : disparition de certaines espèces, accélération des écoulements, fragilisation des berges…

Aussi, lorsque la communauté de communes (du Pays d’Erstein à l’époque) a décidé en 2012 de procéder au renouvellement de la station d’épuration à Erstein, le projet s’est accompagné d’un programme, sur cinq ans (2015-2019), d’amélioration des milieux aquatiques du bassin Ehn-Andlau-Scheer pour un montant d’un million d’euros, financé à 80 % par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse.

Les études préalables pour évaluer l’état des cours d’eau ont permis de relever des dysfonctionnements écologiques, en particulier « un manque de diversité des espèces et un problème d’oxygénation de l’eau car le cours d’eau est trop large et trop monotone », indique Jean-François Staerck, technicien de rivière au syndicat mixte pour l’entretien des cours d’eau du bassin de l’Ehn-Andlau-Scheer. Or, l’Europe impose d’améliorer la qualité de l’eau.

Le raccordement effectué aujourd’hui en aval

Des travaux sur la Scheer et sur l’Andlau ont déjà été réalisés, après que la communauté de communes a racheté les 80 ares de terrain nécessaires aux différents propriétaires à partir de février 2016 et à l’issue de cinquante heures de négociation ! Mais le chantier actuellement mené à Hindisheim est certainement le plus emblématique et le plus spectaculaire.

À proximité du terrain d’entraînement de l’US Hindisheim, l’Andlau est en train de retrouver le méandre qui le caractérisait il y a plus d’un siècle et dont les contours ressurgissent dans les prairies inondées au printemps. À cet endroit, la rivière, qui s’écoule actuellement (trop) paisiblement sur une largeur d’environ huit mètres et une distance de 150 m, sera tout prochainement déviée dans un méandre trois fois moins large et deux fois plus long.

Pour cela, le méandre a été creusé et un bouchon sera créé sur le cours d’eau rectifié. À partir d’aujourd’hui, le raccordement entre le méandre et le cours d’eau doit être effectué en aval. La même opération sera réitérée la semaine prochaine, en amont cette fois. Par la suite, l’ancien lit rectifié sera progressivement remblayé sur les trois quarts de sa longueur, soit une centaine de mètres, et servira, en cas de crue, de bras de décharge. Le quart restant, sur la partie avale, sera conservé et utilisé comme frayère pour les poissons. Les travaux devraient être terminés d’ici un mois. Ils seront suivis d’une végétalisation du site : d’ici à la fin de l’année, 200 arbres « typiques des zones humides » (saules, aulnes, noisetiers…) seront plantés par les écoliers de la commune.

« Ces travaux contribueront notamment à améliorer l’auto-épuration, à réhabiliter les habitats aquatiques et à rétablir la libre circulation piscicole », précise Marc Hoppé, du bureau d’études Artelia, maître d’œuvre du projet. Par la suite, des espèces de poissons ayant disparu de la rivière comme la perche ou le brochet seront réintroduites.

À Hindisheim, l’Andlau va redevenir le cours d’eau qu’il était et qu’il n’aurait, peut-être, jamais dû cesser d’être.

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité hors région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article