Mauve musquée

Publié le 8 Octobre 2017

 Mauve musquée (Malva moschata)
 Mauve musquée (Malva moschata)

Mauve musquée (Malva moschata)

 feuille de Mauve musquée (Malva moschata)

feuille de Mauve musquée (Malva moschata)

Vous avez sans doute déjà vu des mauves, ces belles fleurs roses qui poussent au bord des chemins. Il existe deux variétés de mauves roses, en voici déjà  une.

Cette plante a de nombreuses vertus médicinales. Avec sa cousine, la guimauve, elle entre dans  la composition de la tisane aux quatre fleurs (en fait elle en contient 7, (coquelicot, tussilage, pied de chat, bouillon blanc, mauve, guimauve et violette)
Roland




Nom scientifique : Malva moschata L., 1753

Origine du nom : vient du grec « malakos », qui désignait « les mauves » mais  aussi « mou »  lié aux effets émollients des mauves, et du latin   « moschatus » , qui signifie, musqué, odorant.


Allemand/ dialecte: Bisam-Malve

Date et lieu  de l’observation : le 15 septembre à Voellerdingen

Famille de plantes : celle de la mauve,   (Malvacées ), les lavathères, les tilleuls, la Guimauve, les hibiscus mais aussi les baobabs. Famille importante qui contient 205  genres et plus de 2500 espèces présentes surtout dans les pays tropicaux . Madagascar et les ¨les Hawaï possèdent des espèces uniques (endémiques). Au niveau économique, la plus importante est le cacaoyer dont on tire après des opérations de maturation et technologiques le cacao !

Catégorie : plante annuelle .

Port : plante  moyenne ramifiée avec de grandes fleurs roses.

Hauteur : 10 à 60 cm de haut.

Tige: couverte de poils simples, étalés issu d’une racine solide , charnue.

Feuillage : feuilles, de la base divisées jusqu’à la moitié. Les feuilles du haut sont très découpées, (pennatifides) en petites lanières lancéolées.

Floraison : juin  à septembre  

 

grossissement étamines libérant le pollen  de Mauve musquée (Malva moschata )

grossissement étamines libérant le pollen de Mauve musquée (Malva moschata )

calice de Mauve musquée (Malva moschata )

calice de Mauve musquée (Malva moschata )

Floraison : juin  à septembre  

Couleur des fleurs : rose  pâle. Fleurs à l’aisselle des feuilles, assez nombreuses en haut des tiges.
5 pétales échancrés  de 2 à 4 cm supérieurs au calice.
Pistil en plumeau entourée d’étamines nombreuses.
Calice doublé d’un
calicule à divisions linéaires et lancéolées, 3 à 5 fois plus longues que larges.

Fruits : fruits verts  en début de maturité, couverts de poils fins, lisses sans rides sur les côtés.
Leur forme rappelle celle des fromages même s’ils sont très petits (1 à 2cm) d'où leur nom de fromageons !

Habitat : endroits ensoleillés, terrains incultes et couverts  de remblais et riches en azote ou nitrates..

Confusion possible : oui, avec la Mauve alcée, Malva alcea, plus grande, jusqu’à 1 mètre, fleurs semblables sauf calicule à segments larges.
Les feuilles sont beaucoup moins divisées, celles du bas peu divisées, celles du haut en
3 à 7 lobes non linéaires.


Utilisation alimentaire : toutes les parties tendres y compris les fleurs se cuisinent crues en salades ou cuites comme légumes. Fraîches elles font un joli décor pour des plats ou salades sauvages.
Les fruits ou fromageons se mangent aussi quand ils sont jeunes.



Usage médicinal :
Connue depuis l’antiquité et dès le 8 ème siècle avant notre ère,  pour ses propriétés calmante, émolliente et laxative.
Les pythagoriens grecs voyaient en elle une plante sacrée qui guérissait tous les mots, d’où son nom plus tard « omnimornia » en Italie


Principes actifs : contient des mucilages qui ont la propriété de gonfler en formant un gel. Les gels  forment un pansement pour l’estomac  quand ils sont consommés.
Ils  protègent du redouté Helicobacter pylor responsable de l’ulcère d’estomac.
Mauve sylvestre utilisée aussi contre les affections de la gorge et de la bouche.

Les nombreux flavonoïdes qu’elle contient : flavones, scopoleine, querétine, malvidine et  3 glucoside expliquent ses propriétés  antibactériennes  (infections cutanées) , propriétés rénales,  vulnéraire.





Légendes : selon Robin Arma
« Semée dans l'antiquité autour des sépulcres, elle était propice aux âmes des défunts auxquels elle conférait la paix et la sérénité. Elle était en effet symbole de douceur. Lorsqu'on veut forcer un garçon à aimer une fille et réciproquement, on leur offre, séparément et à chacun, un bouquet de mauves avec un brin de muguet au centre.

Dans le langage des fleurs, la mauve signifie " je vous ouvre mon coeur. " La pratique populaire utilise le suc frais de la mauve contre les piqûres de mouches et de guêpes et, paraît-il pour s'en préserver. « 




Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)
 

Sources bibliographiques voir index biodiversité
 

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs roses

Commenter cet article