Molène blattaire, Herbe aux mites

Publié le 11 Octobre 2017

Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)
Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)

Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)

Nom scientifique : Verbascum blattaria L., 1753

Allemand/ dialecte: Schabenkraut

Date et lieu  de l’observation : le 5 août  à Wolfskirchen



Famille de plantes : celle des scrofulaires,   (Scrofulariacées ), et en France métropolitaine, les molènes, les limoselles.. Famille qui contient 280  genres et plus de 3000 espèces présentes sur tout e globe.
A noter que cette famille a été vidée de nombreuses espèces après examen de leurs caractères génétiques :
les véroniques, digitales et linaires maintenant dans la famille des plantaginacées et celles qui ont des caractères de parasitisme dans la famille des orobanchacées ( mélampyres, rhinanthes, ..).
Les caractères communs des scrofulariacées sont :

Catégorie : plante bisannuelle .

Port : plante plutôt grande avec des fleurs jaunes à allure de cierge

Hauteur : 40 à 120 cm de haut.

Tige: droite sur racine pivot, glabre dans le bas mais son  inflorescence est couverte de poils glanduleux pétales compris.

Feuillage : feuilles de la base pétiolées, dentées, vertes sur les deux faces, entières, sinuées. Les feuilles de la base comme d’autres molènes peuvent être très grandes et atteindre 25 cm.
Les feuilles du haut sont non pétiolées et embrassantes mais non décurrentes (terminées par des ailes le long de la tige) .

Floraison : juin  à septembre  


 

Fleurs et aspects des poils de la Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)
Fleurs et aspects des poils de la Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)
Fleurs et aspects des poils de la Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)

Fleurs et aspects des poils de la Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)

fruits de Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)

fruits de Molène blattaire, Herbe aux mites (Verbascum blattaria)

Couleur des fleurs : jaune vif, rougeâtre en périphérie. Fleurs de 2.5 à 3cmpétiolées à l’aisselle de petites bractées.
5 pétales échancrés  .
Stigmates en tête arrondie, filets (tiges)  des étamines en plumeaux, couleur violet- pourpre.
Calice constitué de sépales  lancéolés. Toutes les pièces florales et en particulier les pédicelles sont couvertes de poils glanduleux, terminés par une petite goutte de liquide visqueux.


Fruits : capsules sphériques dépassant largement le calice. Graines toxiques.

Habitat :prés, décombres, sols un peu humides, sablonneux ou  argileux. Rare en Lorraine et Alsace.


Confusion possible : oui, avec les autres molènes. Le Bouillon blanc  ou la Molène à fleurs denses ont des feuilles décurrentes et très velues.
la molène noire a également des feuilles tomenteuse sur le dessous. Elle est rameuse et ses fruits dépassent peu du calice.



Origine du nom : vient du latin « barbascum » mot déformé, le b est devenu un « v », il signifie barbu,  et du latin   « blattaria » , qui signifie, blattes car cette plante était censée repousser les blattes..

Usage alimentaire :
Toutes les parties tendres y compris les fleurs se cuisinent crues ou cuites. Crues elles décorent  les salades sauvages .
Les fruits se mangent aussi quand ils sont jeunes


Usage médicinal :
Les différentes molènes ont utilisées depuis l’antiquité pour lutter contre les rhumatismes et les affections respiratoires.

Usages  selon wikiphyto, voir l’article sur le bouillon blanc, voisin de cette molène


Principes actifs 
1/ mucilages (3%)  composés d’acide uronique, galactose et arabinose. Ils ont la propriété de gonfler en formant un gel.

2/ Iridoïdes dont les propriétés disparaissent si les extraits sont chauffés : 
aucuboside, anti-inflammatoire, antiarthritique, protecteur du cartilage et du stress oxydatif, antimicrobien diurétique, thermosensible ;
harpagoside propriétés voisines mais en plus anti allergique et protecteur hépatique
harpagide anti-inflammatoire, antiarthritique,

3/ Contient d’autres principes actifs que sont les lignanes
verbascoside signature moléculaire des molènes, anti inflammatoire, antalgique, réduction des effets oxydatifs cérébraux

Prévention de certains cancers.
Recherches en cours.


Usages principaux :

plante utilisée aussi contre les affections de la gorge et de la bouche.
Adoucissant, anti-inflammatoire, antiseptique, sudorifique


 

 




Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)
 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Merci Goupil malicieux de ces commentaires. C'est notre but, vous faire découvrir cette belle nature autour de nous et aussi vous faire réfléchir sur sa fragilité. Mais si vous lisez ce blog c'est que vous y êtes sensibles.<br /> <br /> A bientôt pour d'autres partages.
Répondre
G
Merci pour ces beaux partages .... la nature, on n'arrête pas de l’admirer, de découvrir et d'y porter un autre regard sur les simples lors des ballades .... Shalom ...
Répondre