La pollinisation des plantes par les animaux vertébrés ou zoogamie- épisode 5

Publié le 11 Mars 2018

Oiseau pollinisateur, colibri  de la zone caraibe  (Photo Vincent Gissinger)

Oiseau pollinisateur, colibri de la zone caraibe (Photo Vincent Gissinger)


 

La pollinisation des plantes par les insectes :  les coléoptères  épisode 1

Pollinisation des plantes par les insectes : les hyménoptères épisode2

Pollinisation des plantes par les insectes : les diptères  épisode 3

La pollinisation des plantes par les insectes :  les papillons épisode 4

La pollinisation des plantes par les animaux vertébrés ou zoogamie- épisode 5

Pollinisation par soi même= autopollinisation- épisode 6





La pollinisation des plantes  par les animaux vertébrés insectes : 5 la zoogamie


Nous avons vu dans les chapitres précédents, que les insectes jouent un rôle très important dans la pollinisation.
La pollinisation par le vent ne concerne que 15 % des plantes à fleurs et celle par l’eau est beaucoup plus rare, à vrai dire une exception

Evolution et histoire
L’examen des fossiles nous apprend que la pollinisation par les insectes a été initiée voici plus de 200 millions d’années. Des fossiles de mouches scorpions ont été découverts sur des cônes de plantes sans fleurs apparentes, les gymnospermes.

Par la suite à l’apparition des plantes à fleurs vers – 60 millions d’années, l’évolution des plantes à fleurs s’est faite en parallèle avec les insectes pollinisateurs.
Sans doute cette coévolution a amplifié le développement de différentes espèces et la  domination des plantes à fleurs sur le monde végétal.
Il existerait ainsi 130 000 animaux dont insectes pollinisateurs  de plantes à fleurs. Certains insectes sont exclusifs et ne visitent qu’une seule sorte de fleur, d’autres sont moins spécialisés.
Des études ont montré qu’il faut 900 grains de pollen pour bien polliniser une fleur et qu’un insecte peut en déposer 600 par visite. En deux heures une fleur peut recevoir après plusieurs visites 4000 grains de pollen.
Le s plantes bien pollinisées produisent des graines plus vigoureuses que celles qui ont moins de 900 grains de pollen.

Quels sont les différents types de pollinisation :
Les botanistes  ont décrit 9  modes principaux de pollinisation qu’ils appellent syndromes de pollinisation.
C’est le moment de   faire un peu de vocabulaire aujourd’hui avec des noms savants jamais entendus  et qui distinguent les différents types de pollinisation selon les types d’animaux.

La pollinisation des plantes  par les animaux vertébrés ou  zoogamie-   épisode 5

Ornithophilie : pollinisation par les oiseaux
concerne seulement des plantes exotiques, tropicales ou subtropicales

Ce sont les oiseaux mouches qui réalisent ce type de  pollinisation sur plusieurs centaines d’espèces de plantes. Ils sont très petits comme leur nom l’indique, mesurent  moins de 10cm pour un poids de quelques grammes et ont un long bec fin. Remarquez que les plantes visitées ont de s couleurs très visibles par les oiseaux comme le rouge et l’orange

Il existe deux catégories : ceux  capables de faire du surplace pour se nourrir du nectar secrété par les plantes dans les glandes spécialisées (nectaires) tout au bout de longs tubes floraux.
Il s’agit des colibris , famille des Trochilidés.
Quand ils prélèvent le nectar ils saupoudrent  en même temps  de grains de pollen prélevés sur les fleurs précédentes,  le s organes reproducteurs de la  plante.


Les autre s oiseaux  de la familledes Nectariniidés et Trochilidae se perchent sur la plante sans faire de survol. Ils sont capables alors d’y  prélever le nectar  directement en perforant le tube floral.

A noter que ces oiseaux ont un métabolisme extraordinaire.
 Il s peuvent boire  l’équivalent de 5 fois leur poids par jour ! Imaginez un humain de 75 kg boire 375 litres de jus de fruits par jour.
Leur cœur bat à 1200 battements par minute et ils respirent 250 fois par minute  Pas étonnant que certains puissent faire d’une traite 800 km de vol migratoire après avoir constitué des réserves de graisse.
Leurs supers pouvoirs résident en fait dans l’utilisation possible de 100 % de l’énergie des sucres du nectar alors que les meilleurs athlètes humains arrivent péniblement à en utiliser 30%.
Certains cactus d’Amérique  comme le Saguaro cactus sont pollinisées par des chauve

Fleurs pollinisées par les chauve souris du  Bois canon  (Cecropia peltata) à Cayenne
Fleurs pollinisées par les chauve souris du  Bois canon  (Cecropia peltata) à Cayenne

Fleurs pollinisées par les chauve souris du Bois canon (Cecropia peltata) à Cayenne

Pollinisation par les mammifères :
Chiroptérophilie: par les chauve souris
Les chauves souris sont nocturnes et peuvent se repérer grâce à leur excellent sonar et leur odorat perfectionné. Les 500 espèces de fleurs concernées sont souvent grandes productrices de pollen et donc de nourriture pour les chauve souris de type roussette.
Des études sont en cours pour vérifier si les couleurs des plantes, réfléchissant dans les UV sont  visibles par les chauve souris .
Leur langue très allongée peut avoir deux fois la longueur de leur tête, et permettre l'accession aux glandes nectarifères,  preuve de leur adaptation à la recherche de cette nourriture .
Certaines fleurs visitées sont à même le tronc (cauliflore) comme  le bois canon. Les fleurs de bananier, de certains cactus comme l’Agave américain sont visitées par les chauves souris.

Autre s vertébrés à sang chaud :
Des rongeurs ,  de nombreux  primates et marsupiaux ont une fonction de pollinisateurs.
Eckard Heyman a fait le relevé de toutes les espèces de primates consommant des fleurs, du nectar ou du pollen.
C’est très impressionnant de découvrir autant d’espèces concernées, par exemple ,
Brachyteles hypoxanthus ,Callithrix flaviceps, Cebus apella sur une  fleur Mabea fistulifera de la famille des Euphorbes. Il cite de nombreux autres exemples.

Amphibiens
Certains lézards ou des geckos peuvent être des pollinisateurs par exemple, Euphorbia dendroides  aux Baléares,  est pollinisée par des lézards ou des geckos.

Limaces :
Même des limaces participent à cette grande étape de la vie des plantes !!





Texte, photos, et bibliographie : Roland Gissinger (Anab)




https://www.jardinsdefrance.org/pollinisation-insectes-vertebres/
http://tpevegetaletviefixee.unblog.fr/2016/01/18/la-pollinisation-par-les-animaux/
https://www.soctropecol.eu/PDF/Ecotropica_2011/Heymann_2011.pdf
https://www.researchgate.net/publication/265166837_Melittophily_and_malacophily_in_Ipomoea-pescaprae_Convolvulaceae

 

 

Précédents épisodes

La pollinisation des plantes par les insectes : 1/ les coléoptères

La Pollinisation des plantes par les insectes : 2/ les hyménoptères

La Pollinisation des plantes par les insectes : 3/ les diptères

La pollinisation des plantes par les insectes : 4/ les papillons

 

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #découverte nature

Commenter cet article