Gratteron, Gaillet gratteron, Herbe collante

Publié le 9 Mai 2018

Plante  et vues des feuilles dessus et dessous de  Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)
Plante  et vues des feuilles dessus et dessous de  Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)
Plante  et vues des feuilles dessus et dessous de  Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)
Plante  et vues des feuilles dessus et dessous de  Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)

Plante et vues des feuilles dessus et dessous de Gaillet gratteron, Herbe collante (Galium aparine)

Elevage de pucerons par les fourmis sur du Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)

Elevage de pucerons par les fourmis sur du Gaillet gratteron, Herbe collante (Galium aparine)

Voici une herbe très discrète et qui cache bien ses fleurs au milieu des feuilles. Vous l’avez déjà eue dans les mains. C’est cette herbe qui s'accroche à vos mains et qui se colle avec d’autres tiges de la même espèce, d’où son nom d’ »Herbe collante ».
Elle colle non pas avec de la colle liquide, mais grâce à la forme des petits crochets le long de la tige,. C'est une fermeture analogue aux types velcro et donc, inventée par la nature
et copiée par  l'industrie.

Roland

Nom scientifique :
 Galium aparine L., 1753     
 
Origine du nom : « galium  » dérive  du grec « gala » qui  signifie « le lait » car certaines espèces de gaillets (Gaillet jaune)  étaient utilisées pour faire cailler le lait.
Le nom  spécifique ou épithète spécifique  « aparine », a une étymologie obscure;


Nom en dialecte et allemand : Kletten Labkraut

Nom anglais: Cleavers

Date de l’observation: 8 mai à Herbitzheim

Famille de plantes : ce gaillet est un des  représentants de la famille des Rubiacées.  Cette famille de plantes est très vaste puisqu’elle compte plus de 10 000 espèces réparties en 600 genres. Elle comprend des herbes mais aussi des lianes, des buissons et des arbres dont le très célèbre caféier qui nous produit les graines de café.
Ce mot Rubiacée provient de l’adjectif latin « rubia » qui signifiait rouge . En effet, les racines de la garance, une rubiacée de pays méditerranéens, servaient à produire le fameux rouge garance.
Les caractères communs aux rubiacées sont par exemple, des fleurs très discrètes, des feuilles opposées (l’une en face de l’autre) des herbacées à section carrée. Les fleurs et fruits sont extrêmement variés mais les pièces florales ont un nombre et une géométrie assez stable.


Les rubiacées sont célèbres aussi pour leur association avec les fourmis : elles abritent des fourmis dans des petits abris sur les branches  (appelées domaties myrmécophiles) en échange de quoi les fourmis les défendent contre les petits insectes phytophages. Elles se rencontrent surtout dans les espèces exotiques.
 Le plus connu dans nos régions est le gaillet odorant ou Waldmeister. Il existe plusieurs gaillets dans notre région, le Gaillet gratteron, le Gaillet vrai, le Gaillet nain, le Gaillet des marais  etc… Ces plantes sont petites, donc pas faciles à remarquer.  Il faut s’équiper d’une bonne loupe et d’une flore adaptée pour d’identifier les différents gaillets. Chaque gaillet est adapté à un milieu, zone sèche, zone humide,  marais rocher…





Type : herbe collante, rampante, grêle, longue, couchée ou ascendante. Les angles de la tige sont hérissés de soies crochues.(voir photo).

Hauteur: de 30 à 150 cm

Tige :   de section carrée à 4 faces,


Feuilles: elles sont  disposées par 6 à 8 en anneaux groupés à différents points le long de la tige. Elles sont bordées de denticules ainsi que les nervures  et sont terminées par une fine aiguille ligneuse (rigide, dure comme le bois)  appelée  mucron.

 

Fleur et fruit avec crochets du Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)
Fleur et fruit avec crochets du Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)
Fleur et fruit avec crochets du Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)
Fleur et fruit avec crochets du Gaillet gratteron, Herbe collante  (Galium aparine)

Fleur et fruit avec crochets du Gaillet gratteron, Herbe collante (Galium aparine)


Floraison: dès le mois d’avril  à octobre
Couleur des fleurs: très petites fleurs en croix,  de couleur blanche et de moins de 2 mm à 4 petits pétales pointus. Elles  sont  disposées par 1 à 7 sur l’aisselle des axes..  Les fleurs sont pollinisées par les insectes.

Confusion possible : difficile en raison des tiges collantes assez uniques mais il existe une sous espèce « spurium » qui ne dépasse pas 40 cm.


Habitat: cette plante  habite les terrains secs, décombres, champs ou prairies, sans humidité permanente.
Présente sur sols pauvres en calcaire.

 Fruit : est hérissé de soies crochues et mesure 3 à 5 mm ce qui facilite sa dissémination par les animaux

Usages : les feuilles jeunes, cuites  peuvent être consommées comme des épinards. Les fruits ont été utilisés grillés  comme substitut au café.

Médecine : riche en Flavonoïdes, Iridoïdes Coumarines


 

Médecine traditionnelle : diurétique, sudorifique, antispasmodique, traitement des eczémas, psoriasis, arthrite, troubles hépatiques, troubles respiratoires, pleurésie, jaunisse, cicatrisant, cela fait beaucoup tout de même…
Irritations cutanées (en compresses).



Texte et photos Roland Gissinger (Anab)


Sources bibliographiques voir index biodiversité

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs blanches

Commenter cet article
B
superbes photos.
Répondre
R
Merci Bernard, oui il n'était pas si facile ce gaillet!