Les Libellules: leurs habitats et cycle de vie aquatique Episode 1 sur 4

Publié le 8 Juillet 2018

Episode 1            Introduction, Habitats, Cycle de Vie Aquatique

 

Préface

 

Les épisodes 1, 2 et 3 ont pour buts une approche simple à l'observation des libellules ainsi qu' une méthode d'identification des sous-ordres, des familles, des genres et espèces.

L'épisode 4 a pour objectif de nous sensibiliser à la nécessité de préserver les zones humides et à nous engager à aider les libellules.

 

Lorsqu' on cherche comme  naturaliste à identifier une espèce de libellules, il est nécessaire de connaître un minimum de la biologie et de l' écologie de ces insectes.

 

Nous n'avons retenu que les éléments biologiques et écologiques importants dans l’objectif  d'identifier d'une libellule.

 

Exemple de Libellule type anisoptère, ici le Gomphe à forceps méridional (Le), Gomphe à pinces méridional (Le)  -Nom scientifique : Onychogomphus forcipatus unguiculatus                (photo Hans BLUM - Anab)

Exemple de Libellule type anisoptère, ici le Gomphe à forceps méridional (Le), Gomphe à pinces méridional (Le) -Nom scientifique : Onychogomphus forcipatus unguiculatus (photo Hans BLUM - Anab)

Introduction


 

Parmi les insectes, les libellules nous impressionnent par leur beauté, leur couleurs, parfois métalliques, et leur vol exceptionnel.

La bionique  est l’application des modèles existants chez les plantes et animaux  en vue de réalisations techniques.
Elle s'intéresse aux libellules pour  reproduire sur des machines  le  vol très complexe de la libellule dans  des projets aéronautiques.

 

Dans la classe des Insectes les libellules forment un ordre, les Odonates, divisé en deux sous-ordres

 

  -les Zygoptères (aussi appelées demoiselles)

  -les Anisoptères (les grosses libellules)

 

Le terme de « libellule » est utilisé dans cet article  au sens large pour nommer les deux sous-ordres.

 

Il y a plus de 200 million d'années ces insectes existaient déjà avec une anatomie comparable aux libellules modernes. Les libellules ont connu les dinosaures, elles ont vu l'apparition des premiers oiseaux et mammifères, des primates et de l'être humain.
A ce jour, plus de six mille espèces sont connues au niveau mondial, 130 à peu près en Europe centrale et 90 en France métropolitaine.

Exemple de demoiselle ou  zygoptère, ici l'Agrion blanchâtre - Platycnemis latipes-                 (photo Hans BLUM - Anab)

Exemple de demoiselle ou zygoptère, ici l'Agrion blanchâtre - Platycnemis latipes- (photo Hans BLUM - Anab)

L’habitat des Libellules

 

Les libellules vivent à peu près partout sur notre terre à l'exception des zones polaires et jusqu’à une certaine  altitude selon les régions. Cette vie est liée impérativement à la présence de points d'eau pour la reproduction.

Il y a des libellules ubiquistes, qui s'adaptent à des conditions variées du biotope, d'autres espèces ont des exigences particulières concernant leur habitat.

 

 

 

 

Les principaux milieux humides où vivent les libellules sont :

 

-les eaux stagnantes comme lacs, étangs, mares, marais (ex. Orthétrum)

-les rivières au débit lent (incluant des bras morts et canaux)(ex. Les gomphes)

-les sources au cœur des forêts (ex. Cordulégastre bidenté)

-les ruisselets prairiaux (ex. Agrion de Mercure)

-les tourbières (ex. Cordulie arctique)

-les mares de jardin (ex. Aeschne bleue)

 

 Les différents habitats aquatiques ont un impact sur les espèces qu'on peut y observer et donnent une information supplémentaire à l'identification.

 

 

Rivière calme  type riche en libellules  -  photo Hans BLUM (Anab)

Rivière calme type riche en libellules - photo Hans BLUM (Anab)

Le Cycle de Vie des Libellules

 

La libellule passe sa vie dans deux éléments différents :
- la période la plus longue de sa vie est aquatique sous forme de larve. Elle dure selon l'espèce, de quelques semaines à plusieurs années.
- la vie aérienne, comme adulte ou imago est plus courte
La longévité de l'adulte varie de deux semaines à plusieurs mois selon l'espèce. (rectification)

Cycle des libellules - document SFO

Cycle des libellules - document SFO

Cycle de vie aquatique

 

La vie de la libellule commence avec l'œuf. C'est au moment de la ponte, que les œufs sont fécondés avec le sperme que la femelle a reçu par le mâle pendant l'accouplement et  gardé dans un petit sac dans l'organe copulateur de la femelle.

L' embryon devient une prolarve, qui se développe ensuite en  larve. Jusqu'à 15 stades larvaires sont nécessaires avant d’aboutir à l’animal terrestre, ailé.

 

La succession de plusieurs mues s'explique par le squelette externe, rigide et non extensible, dont la larve doit se séparer plusieurs fois pour grandir. La larve est prédatrice et chasse le zooplancton, les infusoires, larves d'insectes, de têtards, même de très petits poissons.

 

Etant arrivée au  dernier stade larvaire dénommé  « nymphe »,  la libellule commence quelques jours avant l'émergence à gonfler les ailes dans les fourreaux alaires.
 La respiration, jusqu'ici aquatique (elle utilisait l’oxygène dissous dans l'eau) cesse pour devenir terrestre. Le formidable masque labial régresse par histolyse dans la peau larvaire et les yeux grandissent.

 

 

Un beau matin la nymphe sort de l'eau, grimpe sur une tige ou un roseau et s'immobilise, cette procédure est nommé l'émergence, qui termine la vie aquatique de la libellule pour commencer la vie terrestre (voir prochaine épisode).



Textes et photos de Hans BLUM (Anab)




Textes et photos de Hans BLUM (Anab)

Photo prise chez une nymphe avant la métamorphose,qui n'a pas réussi-  photo Hans BLUM (Anab)

Photo prise chez une nymphe avant la métamorphose,qui n'a pas réussi- photo Hans BLUM (Anab)

Rédigé par ANAB

Publié dans #découverte nature, #Insectes de chez nous

Commenter cet article
H
Bonjour Jean-Luc,<br /> <br /> vous avez tout à fait raison. Au lieu de parler de quelques semaines on peut plus exactement dire:<br /> La longévité de l'adulte varie de deux semaines à plusieurs mois selon l'espèce.
Répondre
J
Bravo et merci pour cet article très explicite et bien détaillé sur la vie de ce superbe insecte au quel je m’intéresse déjà depuis plusieurs années. J’y retrouve tout ce que j’ai pu observé, sauf un détail si je peux me permettre, je suis d’accord que la vie d’adulte dure quelques semaines pour certaines espèces, mais elle dure aussi plusieurs mois pour d’autres comme celle par exemple du Sympetrum strié et du Calopteryx éclatant qui peut durer plus de 6 mois.
Répondre