Plastique : quand Gestes Propres veut faire porter le chapeau aux consommateurs...

Publié le 14 Septembre 2018

Ne pas cliquer l'image pour la vidéo mais le lien ci-dessous

Ne pas cliquer l'image pour la vidéo mais le lien ci-dessous

Paru sur France Info le 11 sept 2018 (cliquer ici pour la vidéo 1mn50)

Voir l'excellente émission envoyé spécial sur le sujet des plastiques ou bien les meilleurs extraits sur le site de France Info.
Cela vous confirmera que l'invasion du plastique dans nos vies n'est pas due au hasard mais profite bien à quelques uns.



Danone, Cristaline, Nestlé, Procter & Gamble, Haribo, Coca-Cola… sont membres de l’association Gestes Propres, ex-Vacances Propres. Elle incite les consommateurs à ne pas jeter leurs déchets, notamment en plastique, un peu partout… Pour faire un peu oublier que ce sont ces marques qui produisent ces emballages ? Extrait de "Plastique, la grande intox", une enquête de Sandrine Rigaud diffusée mardi 11 septembre sur France 2.

L'

association "Vacances Propres" se bat depuis cinquante ans contre l’incivilité de celles et ceux qui jettent leurs déchets un peu partout. Le magazine Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) explique pourquoi ce n’est peut-être pas complètement désintéressé…

Lors d’une campagne d’information de l’ONG, de grandes affiches montraient par exemple un sac plastique abandonné à son sort sur lequel était inscrit "Jeté par Léa Mamon le 14.04.2012", ou un paquet de cigarettes jeté à terre avec la mention écrite en gros "Jeté par Paul Héfard".

Une ONG financée par les plus gros vendeurs de plastique en France

"Vous pouvez laisser une plus belle place sur terre" : c’est le slogan inscrit au bas de ces images, qui visent clairement à culpabiliser la personne responsable de cette indélicatesse. "Beaucoup d'associations environnementales dénoncent la présence de plastique dans la mer, nous, on essaye d'être dans l'action en ciblant le jeteur", explique Jean-François Molle, président de l’ex-Vacances Propres devenue Gestes Propres en 2016.

Cette association est en fait financée par les plus gros vendeurs de plastique en France. Des groupes comme Danone, Cristaline, Nestlé, Procter & Gamble, Haribo, Coca-Cola… en sont membres. Des marques qui vendent toutes des emballages pouvant finir dans la nature. Elles ont donc tout intérêt à désigner un autre coupable… Et c’est le consommateur !

Extrait de "Plastique, la grande intox", une enquête de Sandrine Rigaud diffusée mardi 11 septembre sur France 2.

Rédigé par ANAB

Publié dans #Pollution-pesticides

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article