Comment réduire l'impact de sa consommation d'électricité

Publié le 6 Avril 2019

Durée vidéo intéressante 6min50sec

paru sur France info le 3/4/2019

En France, ces 50 dernières années, la production d'électricité a été multipliée par trois. Pour freiner cet impact énergétique, chaque individu a un rôle à jouer. Le premier geste est de diminuer sa consommation en énergie car, comme le rappelle Julien Vidal, "la meilleure électricité, c'est celle qu'on ne consomme pas." Mais plus que de "moins consommer", il est également possible de "mieux consommer".

Plus de 70 % de l'électricité française est produite avec du nucléaire. Pour Alix Mazounie, membre de l'ONG Greenpeace France, cette technologie est très consommatrice d'eau et émet des déchets particulièrement toxiques. Afin de mettre en avant l'énergie verte, Greenpeace a conçu un "guide de l'électricité" qui classe les fournisseurs d'énergie selon leur empreinte écologique. En tête du guide, les fournisseurs "verts" tels qu'Énergie d'ici ou Enercoop qui ne consomment que des énergies renouvelables et qui sont donc à privilégier. À l'inverse, on note que les grands groupes tels que Direct Énergie, Engie ou EDF sont les mauvais élèves du classement. 

Produire son énergie 

En France, le 23 mars était le "Grey Day", c'est-à-dire le jour de l'année durant lequel la production annuelle d'énergies renouvelables a été totalement épuisée. Pourtant, les citoyens ont l'opportunité de produire leur propre énergie verte via des coopératives de production d'électricité citoyenne. Par exemple, une des initiatives mises en place par un collectif a été de poser des panneaux solaires sur le toit de la Halle Pajol à Paris. Aujourd'hui, ces quelques 2000 panneaux sont capables de fournir 300 foyers en électricité. Cet exemple prouve que chacun a l'opportunité d'investir ou de s'impliquer dans une coopérative et réduire ainsi l'impact de notre consommation d'électricité. 

Rédigé par ANAB

Publié dans #préserver les ressources

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article